Accueil / Culture / Cinéma / C’est ça l’amour, un film de Claire Burger avec Bouli Lanners

C’est ça l’amour, un film de Claire Burger avec Bouli Lanners

« C’est ça l’amour » décrit l’amour autour des relations entre un père et ses deux filles. Un père débordant d’amour et qui veut avant tout, que ce noyau familial tienne. Mais tout ne se passe pas comme il le souhaiterait et la crise au sein de la famille est là et en train de tout faire éclater. Comment peut-il réagir ? Comment peut-il sortir de cette situation ? Peut-il être à la hauteur ? Une très belle histoire de ce père et de cette famille  que vous découvrirez avec beaucoup de plaisir.

Le film a été primé au Festival de Venise dans la sélection Venice Days parallèle à la Mostra et a reçu trois prix au  Festival des Arcs 2018.

Pourquoi ce film peut vous plaire ? affiche film c est ça l amour

Pour le scénario très bien écrit, laissant un suspens quant au déroulé de l’histoire.

Pour les comédiens ont su donner une véritable authenticité tout en nuances.

Parce que la culture est un élément moteur de la résolution du problème

Parce tout est équilibré : le suspens, les émotions : un regard peut suffire pour décrire beaucoup de choses ! 

Parce que la musique se marie bien avec le film.

Parce que c’est un film bienveillant.

Parce que « c’est ça l’amour » !

Pourquoi ce film peut ne pas vous plaire ?  

Si vous préférez la haine à l’amour. Sinon je ne vois pas !

Mon avis,

J’ai trouvé ce film très prenant et très juste. Des acteurs très naturels totalement imprégnés dans leur rôle. Tout le long du film je me demandais comment l’histoire peut-elle évoluer. J’ai aimé les prises de vue, la culture qui est un élément clé du film, la musique qui sonne bien correspond parfaitement au film. Oui j’ai aimé ce film et je vous conseille d’aller le voir.

 

Bande Annonce du film c’est ça l’amour

Synopsis du film c’est ça l’amour

Depuis que sa femme est partie, Mario tient la maison et élève seul ses deux filles. Frida, 14 ans, lui reproche le départ de sa mère. Niki, 17 ans, rêve d’indépendance. Mario, lui, attend toujours le retour de sa femme.

Filmographie de Claire Burger

  • C’est ça l’amour (2017),
  • Party Girl (2014),
  • Demolition Party (2013)

Rencontre avec l’équipe du film c’est ça l’amourClaire Burger - Bouli Lanners c est ca l amour

France Net Infos a participé à une projection du film « c’est ça l’amour » au cinéma Le Renoir à Aix en Provence ce 25 février 2019, puis à une rencontre avec la Presse avec Claire Burger  

Claire Burger –  Bouli Lanners

Le scénario est-il écrit sur une tendance de la société ?

CB : Je ne travaille jamais sur l’idée d’être en rapport avec l’actualité, l’idée d’être sur les phénomènes de société, ce n’est pas forcément ce qui m’intéresse. Après c’est sûr, que j’essaie d’avoir des thèmes qui peuvent parler à tous et là, en l’occurrence, je me suis inspirée d’une histoire familiale, de la séparation de mes parents et de la façon dont ma sœur et moi avions vécu. Mais ensuite, j’ai très vite libéré les personnages de cette contrainte du réel et même s’ils sont très inspirés par les membres de ma famille, il y a beaucoup de choses qui sont totalement inventées mais sans vouloir coller à un sujet de société.

Choix du sujet de société

CB : ça m’intéressait de parler aujourd’hui d’un certain type d’homme qui je crois existe, et que l’on voit très peu, très peu représenté, les hommes sensibles, fragiles, vulnérables, indépendants, même si tous ces adjectifs peuvent avoir l’air d’être négatif, je crois que ce sont des hommes très bons, sensibles et il y en a beaucoup mais ce n’est pas l’image que l’on donne des hommes au cinéma.

Beaucoup de musique classique dans le film

CB : je me suis inspirée de mon père qui est très mélomane et qui a toujours écouté beaucoup de musique chez moi. Mais à travers de très beaux chants mezzos, c’est aussi de montrer la sensibilité de cet homme.

La Culture

CB : L’idée c’est que la culture soit très présente dans le film, il y a la musique mais également le ballet chorégraphié, des expositions (ndlr : passion du père qu’il cherche à transmettre à ses filles) et cette pièce de théâtre dans laquelle joue Mario. Pour moi, Mario, c’est un personnage, comme il en existe beaucoup, en particulier en province, de gens qui vivent avec la culture qui les nourrit émotionnellement dans leur vie quotidienne. C’est aussi un moyen de se ressourcer quand tout va mal.

Mario est un petit fonctionnaire d’état passionné pour la culture. Il essaie de transmettre ses valeurs de sensibilité et son besoin d’intensité par ce biais, à ses filles.

La pièce de théâtre Atlas

CB : Atlas est une pièce de théâtre qui existe réellement. Elle est jouée dans le monde entier pour 100 participants à chaque représentation.

La pièce de théâtre, c’était la possibilité de rendre ce père actif dans sa pratique de la culture mais aussi de faire participer les gens de la ville à cette aventure. C’est aussi une aventure de faire un film.

Choix du casting – cohésion des acteurs

CB : Bouli a été immergé parmi des acteurs amateurs, citoyens de la ville et c’était une aventure humaine pour nous tous. Le film a été tourné à Forbach, une petite ville de 25 000 habitants où tout le monde a participé à ce projet. C’était important  pour moi.

A l’écriture, je pensais à mon père et je n’avais pas un acteur précis en tête. Mais Bouli s’est imposé très rapidement dès qu’il a été question de sortir de l’image de mon père. J’avais très envie de travailler avec des acteurs non-pros mais il fallait un acteur professionnel qui soit proche du territoire du film. Il y a quelque chose d’assez proche avec la Belgique, une façon d’être aux autres, peut-être une simplicité aussi. J’admirais le travail de Bouli tant en réalisateur qu’acteur. C’est également quelqu’un qui m’a immédiatement intéressée parce qu’il a une très grande générosité, une très grande sensibilité qui permet une empathie très forte avec le personnage.

Je voulais donc que Bouli joue dans le film et l’entourer d’acteurs amateurs de ma région. C’est quelque chose que je fais souvent et cela m’amuse beaucoup. On a trouvé pour Frida, cette adolescente dans la région, un androgyne qui jouait au foot qui était en train de basculer dans l’adolescence, convenait tout à fait au rôle. Jl’ai trouvée Niki à Paris lors d’un mariage de gens du cinéma, elle est issue de ce milieu. Elle m’a tout de suite plu avec sa personnalité très singulière, à la fois mure mais également, très différente des jeunes filles de son âge.  Les trois je les ai choisis pour leur sensibilité qui se démarquait vraiment des autres. Très vite dès qu’on les a mis en présence, cela faisait très famille et Bouli nous a proposé un Week End à Liège.

BL : C’était bien de faire ce petit Week End, ça nous a beaucoup aidés à briser la classe, à s’accorder sur les gestes du quotidien, à créer cette famille.

CL : Quelque chose qui s’est passé sur le film. Bouli a tout fait pour mettre à l’aise la plus petite qui était très intimidée. Avec la plus grande il y a tout de suite eu une très grande complicité. Cela a permis de faire passer à l’écran  des liens de complicité et de tendresse.

BL : On se nourrit de quelque chose de réel. Il y avait comme le titre du film beaucoup d’amour sur le plateau. En plus nous étions dans la maison du papa de Claire avec tous les meubles, dans son univers, il y avait une véritable immersion dans la maison familiale.

Avez-vous vite accepté le rôle, avez-vous eu quelques peurs ou appréhensions

BL : Des peurs, il y en a toujours quand je commence un projet, peur de ne pas être à la hauteur. A la lecture du scénario le projet m’intéressait car c’était un beau scénario, surtout très bien écrit qui m’a fait penser qu’il y avait un auteur derrière. Le premier coup de fil avec Claire qui me dit qu’elle n’a pas l’habitude de tourner avec des comédiens professionnels et qu’elle aurait peut-être préféré ne pas tourner avec un comédien professionnel, ce à quoi j’ai dit qu’elle me considèrait comme un comédien pas très professionnel non plus. J’étais intrigué puis on s’est rencontré à Forbach. La rencontre a été déterminante.

L’amour

BL : le film est une variation sur le thème de l’amour. C’est un film que j’ai mis très longtemps à écrire. C’est un film très intime qui mélange des thèmes et des choses qui me sont chers pour moi. Pour moi, il était important d’avoir différents points de vue d’âges différents car il n’y a pas qu’une vérité sur ce genre de question. L’amour c’est aussi être ensemble, alors qu’il y a beaucoup de conflits, de quiproquos, on a beau essayé de s’aimer, on n’y arrive pas, on veut faire du bien, on fait du mal…
Quand on quitte le film, on aime les personnages, on a l’impression d’avoir passé un moment avec eux, on les connait.

NDLR : « Toute ma vie, c’est vous aimer », dit Mario pendant le film   

Fiche du film c’est ça l’amourC EST ça L AMOUR - film

  • Un film de Un film de Claire Burger
  • Avec Bouli Lanners, Justine Lacroix, Sarah Henochsberg, Cecile Remy-Boutang, Antonia Buresi, Tiago Gandra, Célia Mayer, Gaëtan Terrana, Lorenzo Demanget, Yasmina Douair
  • Genre : comédie sociale
  • Scénario : Claire Burger
  • Date de sortie : 27 mars 2019
  • Durée : 1h38

A propos michellaurent

A lire aussi

Ernest PIGNON-ERNEST expose au Palais des Papes à Avignon jusqu’au 29/02/20

« Ecce Homo » est la grande exposition dans la capitale du Vaucluse : Avignon !. Visible ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Mimi & Cookie : la boutique made in France & 100 % bio pour nos bébés

Depuis que j’ai appris que j’allais être maman, je n’ai cessé de me diriger vers ...

Emmanuel Petit et Gilles Del Pappas à la Librairie Prado Paradis de Marseille

A vos agendas amis lecteurs de Marseille et des alentours... la superbe Librairie Prado Paradis ...

ZZTOP-2019-concert-slider
ZZ Top en concert à Paris et en tournée 2019

ZZ Top - Le trio texan aux barbes démesurées fêtera ses 50 ans en 2019 ...

Fermer