Accueil / Culture / Littérature / BD / DoggyBags – Teddy Bear

DoggyBags – Teddy Bear

La collection DoggyBags, des éditions Ankama, se complète avec un nouveau one shot, Teddy Bear, de Francesco Giugiaro et Jérémie Gasparutto. Une bande dessinée qui mêle horreur et magie, présentant un enfant-soldat perdu…

teddy-bear-doggybags-ankamaUn enfant court dans la forêt, il semble pourchassé. Il est terrifié et fuit. Mais une voix l’appelle, des yeux rouges le suivent, un crocodile immense surgit de la forêt. Odrissa continue de courir et de fuir, jusqu’à une main, qui se tend vers lui. Là, il est tiré par plusieurs mains, arraché à la forêt, mis au centre de morts. Ils souhaitent qu’Odrissa regardent ce qu’il leur a fait. Des hommes et femmes éventrés, sans membres, morts l’encerclent… Dans un cri, le jeune enfant arrive à chasser ses démons. Des larmes coules sur les joues d’Odrissa, qui est si fatigué… Dans un camion de jeunes enfants sont capturés et transportés par des rebelles. Ils vont leur présenter leur nouvelle maison, ou leur cimetière, tout dépendra d’eux ! Un sac sur la tête, les gosses ne voient rien de ce qui les attende une fois à terre, les sacs sont retirés de leur tête, ils sont alignés, avec une boite de conserve sur la tête, qui sert de cible…

teddy-bear-doggybags-ankama-extraitC’est ainsi que le choix de leurs futurs guerriers se fait. Odrissa va s’en sortir de cette façon, pour ensuite faire ses preuves et devenir un rebelle. L’horreur le frappe de plein fouet et pour survivre, le jeune garçon n’a guère le choix ! Entre magie et horreur, drogue et guerre, c’est un dur voyage initiatique qui attend le jeune garçon, une recherche de l’enfance, avec le nounours qu’il garde et qui lui vaudra son surnom. La solitude est également très présente et oppressante, avec des cauchemars qui prennent forme, pour Odrissa, qui n’arrive pas à se remettre de toute l’horreur vue et vécue. La bande dessinée est très prenante, entraînante, mêlant cruauté, effroi, courage, haine, enfance, monstruosité, imaginaire et magie. Le dessin est également très captivant, avec un trait fluide et plaisant, bien défini, présentant des scènes torturées, qui parlent d’elles-mêmes.

Teddy Bear est un one shot, qui vient compléter la collection DoggyBags, présentant ainsi une nouvelle bande dessinée d’horreur, où le héros est un jeune enfant-soldat, un voyage initiatique terrifiant et sordide, entre guerre et magie, cauchemars et haine.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Ouistiti fait rire les petits, une nouvelle collection pour les tout-petits

Des histoires fantaisistes et des imagiers rigolos sont à découvrir dans cette nouvelle collection, Ouistiti ...

Lire les articles précédents :
Le Sri Lanka de Nathalie Campodonico

  Meilleure destination touristique asiatique en 2017, le Sri Lanka, petit pays par la taille ...

Japon de David Michaud

                              ...

le-hameau-de-la-reine-versailles
Le Hameau de la Reine restauré ouvre ses portes au public – Versailles

Le Hameau de la Reine à Versailles - fermé depuis 200 ans et après 3 années ...

Fermer