Accueil / Agenda / Festival Viva Mexico 2016 : portrait d’une société en quête d’espoir

Festival Viva Mexico 2016 : portrait d’une société en quête d’espoir

Du 5 au 11 octobre, le cinéma Luminor à Paris accueillera la 4ème édition du Festival Viva Mexico. Une semaine idéale pour vous plongez dans la culture mexicaine et découvrir son cinéma. Au programme : 6 films, 10 courts-métrages, 3 documentaires, 1 docu-fiction, et une variété de tables rondes – rencontres à consommer sans modération en sirotant une tequila fait maison.

Il fait bon vivre ou pas au Mexique ?

Resurrecion affiche filmOn aurait tendance à penser que non au vue du cinéma vérité qui nous est présenté. Plaza de Soledad suit le quotidien de Carmen, Raquel et Esther, 3 femmes âgées entre 50 et 80 ans, unies dans la pauvreté et qui cherchent un peu de bonheur après avoir été victimes de violences sexuelles. Tempestad confronte le témoignage d’une mère qui recherche sa fille disparue à celui d’une femme retenue prisonnière dans une prison contrôlée par le crime organisé. Résurrection dénonce un scandal industriel qui a rendu les eaux de la cascade « El Salto de Juanacatlán » toxiques. Somos Lengua fait le portrait de jeunes qui cherchent un échappatoire à la dure réalité au travers du rap.

Bárbara Carroll De Obeso, Directrice Générale du Festival Viva Mexico, défend cette vision à charge de la société mexicaine que l’on pourrait juger comme sinistre et fataliste : « Effectivement la sélection de documentaires de cette année présente, dans presque sa totalité, des problématiques dures et mêmes choquantes; des histoires d’impunité, de pollution, de violence sociale,  mais même si ces sujets sont poignants, il y a toujours une note d’espoir ou un combat à mener ! Tel est le cas de Somos Lengua ou de Plaza de la Soledad et ces femmes qui, malgré toutes leurs souffrances continuent à aller de l’avant motivées par l’amour. Je tiens aussi à préciser que la sélection de documentaires peut être très diverse. Par exemple, l’année dernière nous avions les documentaires Made in Bangkok ou encore Llévate mis amores, deux histoires passionnantes de femmes ! L’une se bat pour réaliser ses rêves et les autres se battent pour aider d’autres personnes à suivre au quotidien. Autant de visages d’un Mexique rempli d’espoir.

Il était une fois Howard, le cochon clandestin

Alors que la sélection documentaire broie du noir, un peu de légèreté se dégage des 6 films en compétition, dont Mr Pig, de Diego Luna (le futur Captain Cassian Andor himself dans le très attendu spin-off de La Guerre des étoiles – Rogue One : A Star Wars Story) qui délaisse momentanément son sabre laser pour porter la casquette de réalisateur et nous conter un road-movie bestial. Avec un Danny Glover dans la peau de Eubanks, un éleveur de cochons californien alcoolique, prit d’une folle envie de donner un meilleur cadre de vie à Howard – son plus fidèle et gros ami avec une queue en tire-bouchon. Pour cela rien de mieux que le Mexique et de traverser sa frontière clandestinement…

Le Mexique de Paris à Bordeaux

Principale nouveauté cette année, le Festival Viva Mexico devient itinérant. Il se produira dans 7 autres villes que Paris :

  • Dijon – Cinéma Devosge, du 12 au 18 Octobre
  • Neuilly-Plaisance – Cinéma La Fauvette, le 4 et 5 Novembre
  • Isle Jourdain – Cinéma L’Olympia, le 12 Novembre
  • Condé Sur Noireau – Cinéma Le Royal, le 15 et 16 Novembre
  • Bordeaux – Station Ausone, le 25 Novembre
  • Lille – L’Hybride, le 3 Décembre
  • Avignon – Cinéma Pandora, le 9 et 10 Décembre

Une idée originale qui a germé dans l’esprit de Bárbara Carroll De Obeso en 2014, « toujours dans l’objectif de faire grandir ce magnifique projet qui a tant de potentiel ! Mais aussi en réponse à la difficulté qu’a le cinéma mexicain à être diffusé non seulement à Paris mais dans toute la France. A ma grande surprise, nous avons rencontré beaucoup d’intérêt auprès de petits cinémas et surtout une motivation et une réactivité incroyable de la part du public ce qui nous a motivé encore plus à poursuivre. »

Grâce au Festival Viva Mexico, la culture mexicaine est à portée de tous. Et pour mieux vous intégrer lors de ces soirées muy caliente, Bárbara Carroll De Obeso vous conseille d’apprendre par coeur ces 3 phrases : « ¡Viva México! » / « Un tequila por favor » / « ¡ Ay ay ay ay, Canta y no llores ! » Et le premier qui dit « ¡Ay, caramba! » devra manger une tonne de Pepito en chantant México de Luis Mariano.  Comment ça c’est cliché ? Vous voyez  bien qu’un petit tour au festival est recommandé pour briser les idées reçues sur le pays des Mariachis !

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Yohann.Marchand

A lire aussi

Le grand livre-jeu pour sauver la planète

Le grand livre-jeu pour sauver la planète est un ouvrage des éditions Nathan, paru en ...

Lire les articles précédents :
Nains, tome 5, Tiss du bouclier

Un nouveau tome pour cette fantastique série, Nains, avec ce cinquième album, Tiss du bouclier, paru ...

Où est Charlie ? Deux livres d’activités à découvrir

Où est Charlie ? est une fabuleuse collection indémodable, qui ne cesse de surprendre, et qui ...

Metronome 2 de Lorànt Deutsch aux Ed. Michel Lafon

Metronome avait reçu un énorme succès. Loràn Deutsch revient avec Metronome 2 "Paris intime au ...

Fermer