Accueil / Culture / Littérature / BD / Jim Hawkins, tome 1, Le testament de Flint.

Jim Hawkins, tome 1, Le testament de Flint.

jim-hawkins-t1-testament-flint-ankamaJim Hawkins est une nouvelle série, de Sébastien Vastra, qui adapte librement le récit d’aventure de Robert Louis Stevenson et débute avec ce premier tome, Le testament de Flint, paru aux éditions Ankama, le 23 janvier 2015.

Depuis toujours le jeune Jim lit les histoires d’aventures et de pirateries, espérant un jour lui aussi pouvoir vivre une telle aventure. Il aime plonger ses pieds dans l’eau, en bord de mer et admirer l’horizon si lointain et si mystérieux. Mais malheureusement pour lui, sa mère le rappelle souvent à l’ordre, car elle a besoin de lui pour tenir l’auberge familiale, depuis que son père est tombé gravement malade et ne peut plus bouger de son lit. Ainsi coupé de ses rêves, c’est toujours souriant, que le jeune homme s’arme de son balai-brosse, pour faire briller le plancher de la salle comme celui d’un pont d’un navire, ou faire briller la vaisselle comme les doublons d’un coffre au trésor… Jusqu’au jour où un vieux capitaine assoiffé de rhum, et accompagné d’un mystérieux coffre, vint s’installer dans l’auberge…

Le récit libre d’adaptation, est très bien repris, posé et invite facilement le lecteur à découvrir l’aventure du jeune Jim Hawkins qui ne fait que débutée. Le narrateur est le héros de cette bande dessinée, et se présente aux lecteurs, ainsi ces derniers vont rapidement se lier au personnage principale, qui va découvrir, au fur et à mesure, sa propre histoire et sa propre aventure. Là est toute la force du récit qui reste fluide et arrive à captiver, jim-hawkins-t1-testament-flint-ankama-extraitmalgré le peu d’action, dans ce premier tome. La tension vient du fait de ne pas savoir ce que contient le mystérieux coffre que tout le monde convoitise, et des hommes, pirates qui recherchent le vieux capitaine cachés à l’auberge des Hawkins. Très plaisant, l’aventure ne fait que de débuter dans ce premier tome qui promet une suite bien plus éveillée et dynamique, ne manquant pas de rebondissements. Le dessin est sublime, très détaillé et travaillé, lumineux,  le petit plus plaisant, et non pas des moindres, est le fait que les personnages ont les traits d’animaux, ajoutant ainsi un je ne sais quoi d’agréable, chaleureux et beau.

Jim Hawkins, Le testament de Flint, est une adaptation de plus du récit d’aventure de Robert Louis Stevenson, mais une adaptation libre, plaisante où le lecteur a plaisir de retrouver ses personnages incroyables et audacieux au cœur d’une aventure et de rencontres périlleuses.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Les mains dans les poches de Bernard Chenez

Paru aux excellentes éditions Héloïse d’Ormesson : Les mains dans les poches de Bernard Chenez nous ...

Lire les articles précédents :
Glisse and Fromages au pied des pistes

Cantal, Salers, Bleu d’Auvergne, Fourme d’Ambert et Saint-Nectaire, comme chaque année,les 5 fromages AOP d’Auvergne ...

Antibes Sharks 69 – 60 Poitiers Basket 86

Pour cette 18 ème journée de Basket Pro B, les Sharks d’Antibes avaient pour objectif ...

Des coffrets cadeau Solendro pour la Saint Valentin.

Solendro, premier site internet spécialisé dans la vente de sous–vêtements pour homme, débute l’année avec ...

Fermer