Accueil / Culture / Littérature / BD / Le chevalier d’Eon, tome 1, Le fin de l’innocence

Le chevalier d’Eon, tome 1, Le fin de l’innocence

La fin de l’innocence est le premier tome de la nouvelle série des éditions Glénat, qui se consacre au chevalier d’Eon. Une bande dessinée historique, d’Arnaud Delalande, Simona Mogavino et Alessio Lapo, parue en septembre 2018.

le-chevalier-d-eon-t1-fin-innocence-glenatRuffec, à la résidence duc comte de Broglie, en 1753, deux hommes se battent à l’épée, devant le vaste bâtiment. Un jeune homme et un plus âgé discutent et se disputent, ils  se cherchent l’un et l’autre, le plus vieux se moquant du plus jeune. Pendant ce temps, le comte de Broglie reçoit, le prince de Conti, cousin du roi Louis XV. Ils s’entretiennent sur une affaire de la plus haute importance, car le roi souhaiterait créer les premiers services secrets du Royaume de France. Alors que le prince tente de faire comprendre l’importance de la chose et la discrétion qui doit en découler, son regard se pose, sur le jeune homme qui finit par battre son aîné. Le jeune Charles d’Eon, fils de nobliau tombé en disgrâce, est sous la protection de Broglie, mais le jeune homme semble plaire au prince, qui va le retrouver à Versailles, à la cour royale. En plus de manier habilement l’épée, le jeune homme sait aussi aisément parler avec les gens, une qualité de plus qui plait au prince…

le-chevalier-d-eon-t1-fin-innocence-glenat-extraitLe récit est très dense, avec beaucoup d’informations à retenir, entre les différentes cours royales d’Europe, les alliances faites ou à venir et les enjeux politiques, mais aussi personnels, de chacun. Plusieurs personnages sont donc à découvrir, dans cette bande dessinée historique aussi intéressante que captivante, présentant le début d’un cabinet noir nouvellement créé, le « Secret du Roi ». Le chevalier d’Eon va y être intégré et sa nouvelle mission va être surprenante. Il va devoir se faire passer pour une femme… L’histoire est haletante, curieuse et réelle, relatant les atouts d’un jeune homme, qui veut sauver l’honneur de sa famille et servir son roi. Le récit s’entremêle d’un brin de romantisme, mais surtout de complots, de combats, de secrets, d’espionnage et de meurtre. Le dessin est plaisant, assez travaillé, avec des personnages éclairés, des décors assez bien élaborés et des scènes de combat bien exécutées.

La fin de l’innocence est le premier tome de la série historique Le chevalier d’Eon, une bande dessinée riche et dense, qui un jeune homme particulier, qui va rapidement intégrer les services secrets du roi, un personnage brillant, au destin unique.

A propos celine.durindel

A lire aussi

ekho-monde-miroir-T9-abidjan-nairobi-express-soleil

Ekhö Monde Miroir, tome 9, Abidjan-Nairobi Express

Abidjan-Nairobi Express est le neuvième tome, de la série fantastique Ekhö Monde Miroir, paru aux ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Fleurs de Bach, le guide de référence signé Laure Martinat

Fleurs de Bach, le guide de référence signé Laure Martinat, est paru en septembre 2019 ...

Chaplin en Amérique : une rétrospective bouillonnante !

Chaplin, un nom que tout le monde a au moins entendu une fois dans sa ...

On a rencontré Les Chevaliers du Fiel pour « Les Municipaux, trop c’est trop »

En pleine promotion de leur film "Les Municipaux, trop c'est trop"...On a rencontré "Les Chevaliers ...

Fermer