Accueil / Sport / Cyclisme / Le carte du Tour 2014 : Un parcours des pavés et de la montagne.

Le carte du Tour 2014 : Un parcours des pavés et de la montagne.

Comme chaque année, fin octobre, Christian Prudhomme dévoile devant un parterre de 4 000 invités, le parcours du prochain Tour de France qui partira du comté du Yorkshire, le samedi 5 Juillet.Un parcours du tour de France connu dans les grandes lignes, mais certaines villes de départ ou arrivée n’étaient pas confirmée.

 Le parcours du Tour 2014

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=n1YpRVJ8gFY?list=UUqL2JzXFHym4qkkxB8wu7mg]

La présentation des coureurs aura lieu le 3 Juillet dans la Leeds Aréna, une salle de spectacle flambant neuve de 13 500 places, puis les coureurs donneront leurs premiers coups de pédale dans l’étape qui reliera Leeds à Harrogate, particularité de l’étape : être la plus septentrionale. Le final se terminera par une belle ligne droite en faux plat ascendant, de quoi permettre une belle explication entre sprinteurs, et pourquoi pas une victoire et un maillot jaune sur les épaules de Mark Cavendish devant les yeux de sa mère, habitante d’Harrogate.

Le parcours du Tour 2014« La deuxième étape entre York et Sheffield sera rude et parfaitement complémentaire de celle de la veille, 9 ascensions répertoriée dont une des montées parmi les plus emblématiques du Royaume Uni ; un final particulièrement dense avec 6 ascensions dans les 35 derniers kilomètres qui pourrai voir la victoire d’un puncheur » selon Christian Prudhomme.

Le lendemain, le peloton prendra le départ de Cambridge probablement sous les yeux du duc et de la duchesse de Cambridge, ainsi que le prince George qui hasard du calendrier était baptisé ce jour. Les coureurs arriveront sur The Mall, lieu d’arrivée de la course en ligne des jeux olympiques, situé devant Buckingham Palace, une arrivée royale pour un sprinteur ?

Le mardi 8 Juillet, les coureurs arriveront en France après un transfert par avion, au Touquet.Selon le député maire du Touquet, Daniel Fasquelle «  Le Touquet est la plus britannique des stations françaises, elle sera le trait d’union entre les 2 pays, la porte d’entrée du Tour de France en France. »  Le départ aura lieu sur le front de mer, avec un passage à proximité de l’avenue Louison Bobet, pour rendre hommage à ce coureur qui est à l’origine de la thalasso du Touquet » ensuite les coureurs prendront la direction du Montreuillois, avec un passage sur les monts des Flandres : le Mont Cassel et le Mont Noir et prendre la direction du Stade Pierre Mauroy, la fierté de la communauté urbaine de Lille, pour une arrivée à proximité du stade occupé par le Losc.

L’étape qui fait peur à certains coureurs dont le vainqueur sortant Christopher Froome, c’est celle « des pavés », l’étape au départ d’Ypres, les coureurs traverseront 9 secteurs pavés soit 15.4 km  (Gruson carrefour de l’arbre/ Ennevelin à Pont Thibault/ Mons-en-Pévèle/ Bersee/ Orchies à Beuvry/ Sars et Rosieres à Tilloy les Marchiennes/ Brillon à Warlaing/ Wandignies Hamage/ Helesmes a Wallers) pour une distance totale de 156 km, un mini Paris Roubaix ou les écarts peuvent se creuser, et perdre tout espoir sur une chute, une fracture,… .L’arrivée sera située à proximité du secteur pavé mythique, proposé par Jean Stablinski, le seul coureur cycliste à avoir connu le dessous de la célèbre Drèves des boules d’Hérin, sa véritable appellation, face au site minier, rendu célèbre par l’adaptation du roman d’Emile Zola, Germinal.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=t_y9qOVj1Yc]

Un rendez vous sur les pavés lors de la 5ème étape

Le lendemain, les coureurs laisseront le Nord Pas de Calais derrière eux avec un départ de la grand place d’Arras, autrefois elle accueillait les marchands pour les foires, le 10 juillet elle accueillera les coureurs du peloton. L’étape dite de plaine, rendra hommage à l’histoire avec le passage par le Chemin des Dames, haut lieu de la première guerre mondiale. Le vent souvent présent pourrait venir corser la course et piéger les équipes de sprinteurs avant l’arrivée dans la capitale du champagne, Reims.

L’autre capitale du champagne, Epernay accueillera le départ de la 7ème étape, en direction de Nancy, 16 fois ville étape du Tour, avec un passage par Verdun en hommage aux hommes tombés aux combats et dont les noms de 3 vainqueurs du Tour figurent sur la liste des coureurs cyclistes disparus. Une côte de 1.3km toute droite à seulement 5 kilomètres de l’arrivée pourrait voir sortir les puncheurs.

Le 12 Juillet, les coureurs découvriront une étape inédite, Tomblaine, une ville jeune, puisqu’un habitant sur trois est âgé de moins de 30 ans. Une étape courte de 161 km mais qui verra les costauds s’affronter sur les pentes de la Croix des Moinats et de Grosse Pierre, avec des  et de l’arrivée sur les pentes de Gérardmer La Mauseleine (1 800 mètres à 8% pour franchir l’arrivée).

Gérardmer sera ville de départ et d’arrivée tout comme Mulhouse, distant de 166km en ce 13 juillet, 6 ascensions répertoriés, la dernière difficulté sera situé à 40 kilomètres de l’arrivée, une belle étape en perceptive pour les baroudeurs.

Le 14 Juillet, jour de fête nationale, les coureurs s’élanceront de Mulhouse en direction de La Planche des Belles Filles, arrivée au sommet ou Chris Froome s’était imposé devant Bradley Wiggins, ce dernier s’était emparé du maillot jaune. En attendant l’arrivée, les coureurs pourront découvrir le Petit Ballon et ses pentes à 8,1% sur 9,3km  de moyenne avant de s’attaquer au Platzerwasel 7,1km à 8,4% et à l’inédite montée du col des Chevrères dont certains passages dépassent les 15% .7 ascensions  classées dont 6 sont répertoriées en première ou deuxième catégorie. Une belle étape de montagne dont les Vosges n’auront pas à rougir face aux Alpes ou aux Pyrénées.

Après une étape aussi difficile, les coureurs se reposeront après un transfert les amenant à Besançon.

Besançon, ville départ de la 11ème étape, dont le parcours sera l’inverse de celui du contre la montre de 2012, jusque Arc et Senan, avant d’atteindre Oyonnax, ville d’arrivée inédite après avoir reçu le critérium du Dauphiné. Une étape « casse-patte, difficile à contrôler et des routes souvent étroites » comme la définie Christian Prudhomme.

Après avoir accueilli le critérium du Dauphiné, l’an dernier, Bourg en Bresse recevra le Tour cette année, le 17 juillet, après avoir sillonnés les monts du Beaujolais, terrain propice aux échappées, les coureurs retrouveront un terrain plus plat pour l’arrivée sur Saint-Etienne, après 183 km de course.

Les coureurs resteront à Saint-Etienne pour la 13ème étape. Les coureurs rescapés entreront dans les Alpes par un tracé vallonné puis plat jusqu’au massif de la Chartreuse ou les coureurs découvriront une montée de 14 km à 6% de moyenne, ensuite le peloton traversera Grenoble avant d’entamer le final en faux plat à 7,3% de moyenne sur 18km menant à Chamrousse, station de ski qui a accueilli les Jeux Olympiques d’hiver en 1968.

La capitale du Dauphiné, Grenoble accueillera le peloton le samedi 19 juillet. Les coureurs évolueront en direction de Risoul sur 177 km, faisant passer les coureurs des Alpes du nord aux Alpes du sud en passant par Bourg d’Oisans et le Lautaret avant que les difficultés ne commencent après Briançon. La pente deviendra plus rude dans l’Izoard, l’ultime montée de 12km  mènera vers Risoul.

Le lendemain, les coureurs prendront le départ de Tallard, le royaume des sports aériens, en direction Nîmes, pour l’une des étapes les plus longues de ce 101ème Tour de France.Les coureurs emprunteront les routes de Sisteron, le Lubéron, Gordes,  Saint Rémy de Provence et l’arrivée sera jugée devant les arènes de Nîmes.

Le 21 juillet, les coureurs bénéficieront de leur 2ème journée de repos à Carcassonne.

Carcassonne – Bagnères de Luchon sera la première étape pyrénéenne, longue de 237 km. L’étape passera par l’Ariège avant de franchir Port de Balès et plonger vers Bagnères de Luchon dans les 20 kilomètres restants.
Signalons que les deux dernières arrivées à Bagnères de Luchon, c’est le coureur français Thomas Voeckler qui s’était imposé.

Mercredi 23 Juillet, une étape « explosive » de 125 km reliant Saint Gaudens à Saint Lary Soulan Platd’Adet, 40 km d’ascension à plus de 7%, 4 cols à franchir. Après un bref passage en Espagne, il faudra d’abord gravir le Portillon, avant d’attaquer le col de Peyresourde, descente vers Loudenvielle, la 3ème difficulté suivra : le col de Val Louron Azet avant d’attaquer l’ascension finale vers le Pla d’Adet.

La dernière étape du triptyque pyrénéen emmènera les coureurs de Pau, le jeudi 24 juillet , un départ qui risque d’être explosif avec 4 cotes répertoriées au classement du meilleur grimpeur, l’ascension de la journée risque d’être celle du Tourmalet avec ses 2115m d’altitude avant de plonger vers Barèges et d’attaquer la dernière ascension rude de montagne menant vers Hautacam, près d’Argeles Gazost, une ascension de 13,6 km à 7,8 % de moyenne.

Cette étape sera de théatre pour les amateurs lors de « l’étape du Tour » qui aura lieu le dimanche 20 Juillet.

C’est du Pays du Val d’Adour, plus précisément de Maubourguet que s’élancera la 19ème étape vers Bergerac, La ville de Cyrano, une étape longue de 208 km qui pourrait favoriser les coureurs qui ne sont ni rouleur ni grimpeur.

Le lendemain, les coureurs resteront à Bergerac pour l’unique contre la montre de l’épreuve. Un contre la montre de 54 km jusque Périgueux, un parcours fait de longs faux plat et d’une belle cote dans les 10 derniers kilomètres. Une étape qui mettre en avant les grands rouleurs. Il y a 20 ans Miguel Indurain, s’emparait du maillot jaune sur le parcours inverse, le coureur espagnol fêtera ses 50 ans.

La dernière étape amènera les coureurs comme chaque année à Paris le dimanche 27 juillet, au départ de la Ville d’Evry, commune gérée par le ministre de l’intérieur, Manuel Valls. Une étape de 136 km réservée au sprinteur. Le circuit final ne fera pas le tour de l’Arc de Triomphe comme l’avait fait celui de 2013.

Le Tour 2014 comprendra 21 étapes pour une distance estimée à 3 600 km. « La première semaine proposera des aspérités qui pourraient emballer la course » comme le signale Christian Prudhomme, « comme l’étape de Sheffield, qui a des caractéristiques de Liège Bastogne Liège, ou  encore celle des pavés arrivant à Arenberg Porte du Hainaut »Il y aura 3 massifs montagneux : les Vosges, les Alpes et les Pyrénées, 25 cols répertoriés en 2ère, 1ère ou Hors Catégorie, soit 3 de moins qu’en 2013, 11 ascensions seront dans les Vosges. Il y aura 5 arrivées en altitude et un seul contre la montre, placé la veille de l’arrivée.

 

 

DateEtapeDépartArrivéeDistanceParticularité
5-juil.1Leeds (UK)Harrogate (UK)191 kmVilles étapes inédites
6-juil.2York (UK)Sheffield (UK)198 kmVilles étapes inédites
7-juil.3Cambridge (UK)Londres (UK)159 kmVille départ inédite
8-juil.4Le Touquet-Paris-PlageVilleneuve-d’Ascq164 km
9-juil.5Ypres (B)Arenberg Porte du Hainaut156 kmPavés / Ville départ inédite
10-juil.6ArrasReims194 km
11-juil.7EpernayNancy233 km
12-juil.8TomblaineGérardmer La Mauseleine161 km
13-juil.9GérardmerMulhouse166 km
14-juil.10MulhouseLa Planche des Belles Filles161 km
15-juil.repos à Besançon
16-juil.11BesançonOyonnax186 kmVille arrivée inédite
17-juil.12Bourg-en-BresseSaint-Etienne183 km
18-juil.13Saint EtienneChamrousse200 km
19-juil.14GrenobleRisoul177 kmVille arrivée inédite
20-juil.15TallardNîmes222 km
21-juil.repos à Carcassonne
22-juil.16CarcassonneBagnères-de-Luchon237 km
23-juil.17Saint GaudensSaint Lary Soulan Pla d’Adet125 km
24-juil.18PauHautacam145 km
25-juil.19MaupourquetBergerac208 kmVille départ inédite
26-juil.20BergeracPérigueux54 kmCLM individuel
27-juil.21EvryParis Champs-Elysées136 km

 

 

 

 

Quelques photos de la présentation du Tour 2014 :

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos AnthonyJ

A lire aussi

Starman, la voiture de l’espace explore l’univers

Le 6 février, la fusée « Falcon Heavy » du milliardaire Elon Musk (fondateur de Space X ...