Accueil / Culture / Littérature / érotique / L’éveil de l’Ange, un roman excitant d’Eva Delambre

L’éveil de l’Ange, un roman excitant d’Eva Delambre

Paru chez  Tabou Editions , un roman à la fois excitant et émouvant : L’Eveil de l’Ange de Eva Delambre, bien plus qu’un roman érotique une plongée dans l’univers sulfureux du BDSM.

angeLe sujet du roman :
Solange aime écrire, mais elle doute de son talent. Beaucoup trop selon son amie Axelle qui lui déniche un travail un peu spécial : rédiger les mémoires d’un dénommé Tristan Bussy ; et pour ce faire, résider dans sa propriété. Solange finit par se laisser convaincre. Elle était justement à la recherche d’un emploi. Sauf que celui-ci va s’avérer parti culier. En effet, Tristan Bussy n’est pas un vieux monsieur et ses récits de vie sont d’un érotisme torride. De plus, il attend d’elle une implication très personnelle dans l’exercice d’écriture qu’il lui confie : il faudra qu’elle aussi se dévoile !

Peu à peu, Solange succombe au charme du séduisant quadragénaire, au point de s’engager lentement dans une relation charnelle aux accents de domination et de soumission. Mais elle est traversée de doutes : Tristan la désire-t-il réellement ou n’est-elle que son jouet ? Qu’attend-il réellement d’elle ?

Mon avis de lectrice :
Les amateurs de littérature érotique et BDSM vont adorer cet Eveil de l’Ange ! Tous les éléments pour faire de ce roman un excellent divertissement dans sa catégorie sont présents. Le cahier des charges est largement rempli.

L’auteure, Eva Delambre se sert d’une histoire somme toute conventionnelle pour en faire un petit brûlot pimenté à souhait. On s’attache immédiatement à la jeune héroïne Solange qui va connaitre des expériences nouvelles dans son approche de la sexualité en découvrant un univers fait de codes, de rituels, décrits avec un vocabulaire dédié.

La trame narrative est dense déroulant un récit sans cesse en mouvement ascendant, très agréable à la lecture, ponctué de rebondissements. Mais la grande qualité de ce livre réside dans le style. L’auteure utilise avec grand talent plusieurs styles de narration, notamment à la première personne, ce qui permet de décrire les sentiments de l’héroïne et les tiraillements de ses émotions face à des pratiques sexuelles qui lui étaient inconnues.

Les dialogues sont omniprésents, procurant rythme et réalisme à l’histoire. Enfin, le « livre dans le livre » dévoile au lecteur des passages du roman qu’elle est en train d’écrire, donnant une troisième dimension très interessante et attractive.

Un roman réussi, très divertissant, dans la même veine que 50 shades of Grey... mais bien meilleur ! Pour un public averti…

A propos alissash

A lire aussi

gaspard-de-paris-t1-le-monstre-des-toits-flammarion

Gaspard de Paris – Le monstre des toits

Le monstre des toits est le premier tome de la nouvelle série des éditions Flammarion, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.