Accueil / Culture / Littérature / Loupo, un polar signé Jacques-Olivier Bosco

Loupo, un polar signé Jacques-Olivier Bosco

LoupoSous ce titre animalier, nous vous présentons aujourd’hui le dernier roman policier de Jacques-Olivier Bosco paru chez l’excellente maison d’édition Jigal Polar : « Loupo » !

Résumé :

Loupo, Kangou et Le Chat se sont rencontrés dans l’antichambre de l’enfer, à l’Assistance Publique. Orphelin, fugueur ou petit voyou, leur galère ne faisait alors que commencer… Vingt ans plus tard, la vie, ils ont décidé de la cramer… Ils sont devenus voleurs, braqueurs et délinquants. Les casses, les flingues, le fric, l’adrénaline, la révolte, la nuit… Ils sont comme l’orage, sombres et déchaînés… Sur les tuyaux du Chat, Loupo et Kangou, son ami, son frère, écument les bureaux de poste et les banques de la région parisienne.
Pour l’argent, pour le plaisir, pour le frisson glacé… Jusqu’au jour où lors d’un braquage, Loupo tire par erreur sur un môme et le blesse grièvement. Après, c’est comme dans un rêve, plus la fin approche, plus les images s’effilochent… Les flics lancés à leurs trousses, une meute des cités qui leur colle aux basques, ils deviennent des loups… Disparaître, se livrer, tuer ou être tués… L’étau se resserre, mais avant, il leur faut solder les comptes et régler définitivement l’addition… Sombre et brutal, un roman noir et désespéré, avec ses paumés, ses filles amoureuses, ses turbulences et la mort qui guette au coin d’une rue mal pavée.

Opinion :

« Loupo » nous glisse dans la peau de… Loupo ! Et ça se ressent dans l’écriture et dans le rythme de l’ouvrage : on a une sensation de vitesse qui peut dérouter le lecteur mais nous, on adore. Le personnage est jeune donc « ça décoiffe » et le langage de l’écriture est du même acabit : le vocabulaire volontairement « de la rue », peut surprendre mais n’oublions pas l’univers du narrateur. Mais chapeau à Jacques-Olivier Bosco d’avoir su utiliser un langage si particulier avec tant de talent.

Parlons de l’histoire, cette cavalcade et cette fuite en avant parsemée de violence, d’amour suite à un braquage raté et le tir sur l’enfant est très plaisante à suivre bien que parfois c’est assez dur (surtout lors de la scène sur l’enfant…) tant l’écriture de l’auteur est excellente et les personnages sont à la fois fascinants et attachants bien que « vilains garçons ». On ne peut pas s’empêcher d’avoir de la sympathie pour ce trio que la vie n’a pas épargné…

On est pris du début à la fin dans cet environnement où les bonnes âmes n’ont pas de place ce qui fait de « Loupo » un excellent polar, bien noir comme on les aime !

« Loupo », de Jacques-Olivier Bosco, aux éditions Jigal Polar

 

Nombre de pages : 200 p. Editeur : Jigal Polar Taille : 19,4 x 12,6 x 2 cm

ISBN : 979-1092016062 Prix : 16.80 €

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

Qu’y a-t-il derrière cette porte ? Ouvre-la pour voir !

Qu’y a-t-il derrière cette porte ? Ouvre-la pour voir ! est le nouvel album interactif de Nicola ...

Lire les articles précédents :
Prestigieuses bibliothèques du monde de Jean-François Blondel

Jean-François Blondel, historien et auteur de nombreux ouvrages sur le compagnonnage, le symbolisme architectural, le ...

La rosacée, une maladie inflammatoire.

La rosacée est une maladie inflammatoire chronique de la peau du visage parfois affichante qui ...

Marco Polo, Le garçon qui vit ses rêves aux éditions Glénat.

Paru le 23 octobre 2013, aux éditions Glénat dans la collection Explora, Marco Polo, Le ...

Fermer