Accueil / Culture / Littérature / BD / L’univers Dofus offre des révélations avec le premier tome d’Ogrest.

L’univers Dofus offre des révélations avec le premier tome d’Ogrest.

ogrest-t1-mig-ankamaParu le 11 juillet 2014, aux éditions Ankama, le premier tome, d’une série de cinq, d’Ogrest, propose de revenir sur l’histoire et la légende de cet ogre, un géant qui réussit l’impossible et changea la face du globe…

Le narrateur explique qu’il existe une légende dans le Monde des Douze, celle du chaos d’Ogrest, un géant qui changea la face de ce monde définitivement, mais la légende n’étant pas complète, en voici le récit, mais surtout la vérité, noire, brute, cruelle, car la suite n’est pas un conte pour enfants… Ogrest, enfant, s’amuse avec des personnages qu’il a dessiné, à raconter l’histoire de sa petite vie : un grand alchimiste, Otomaï, créa un jour dans son labo, par accident, un petit ogre, Ogrest ! Mais durant son histoire Ogrest est plusieurs interrompu par Dathura, une poupée qui ne se souvient plus de son passé. Enfin, le petit ogre continue son histoire, en expliquant, qu’il serait toujours là pour protéger Dathura. Lorsqu’il est encore interrompu par papa Otomaï qui appelle tout le monde pour manger. A table papa Otomaï explique à Ogrest que Dathura doit en avoir marre d’entendre toujours la même histoire, et qu’il ferait mieux de l’aider à retrouver la mémoire plutôt que de lui rabâcher toujours le même récit…

Le récit de Mig est très enrichissant, détaillé et prenant, pour comprendre, pour les lecteurs qui connaissent, ou pas, le Monde des Douze, les Dofus qui précédent les Wakfu. Une bande dessinée en format manga et noire et blanche qui révèle donc la légende d’Ogrest, avec un trait d’humour, de renseignements et découvertes, d’amour, d’affection et d’action… L’histoire se développeogrest-t1-mig-ankama-extrait tranquillement et les différents personnages prennent place et se préparent, malgré eux, pour les évènements à venir. Le récit, et l’enfance d’Ogrest, est entrecoupé avec une autre histoire qui prend forme, un groupe d’individus qui retrouve et rassemble des enfants exceptionnels, mais également par un épisode humoristique d’un certain Iop nommé Trumbo, personnage niais et complètement décalé, un ovni amusant dans cette bande dessinée. Le dessin de Mig est superbe, détaillé, fluide et vif, offrant de très bel album.

Ce premier tome d’Ogrest est très intéressant et révélateur, il entraîne facilement le lecteur dans ce début de légende, qui promet une belle suite pleine de sentiments, d’actions et de confrontations…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Comment devenir un bon médium ?

Que l’on parle de chaman, de médium, de spirite ou de voyant, on parle de ...

Lire les articles précédents :
Deux nouveautés pour Mes petits imagiers sonores !

Parus fin mai 2014 aux éditions Gallimard, dans la fabuleuse collection Mes petits imagiers sonores, ...

Les « Pères Verts »

Il y avait les Pères Maristes, Jésuites, Dominicains et autres Pères Franciscains. Il y a ...

Magda Ikklepotts, le premier tome.

Paru aux éditions Ankama, le 4 juillet 2014, Magda Ikklepotts est le premier tome d’une série de ...

Fermer