Nom de code : Martin, le premier tome, Constantine

Constantine est le premier tome d’une nouvelle série d’action, Nom de code : Martin, de Fred Duval et Stéphane Créty, paru aux éditions Delcourt, le 30 mars 2016. Une histoire d’espionnage, centrée sur la géopolitique contemporaine et les relations franco-algérienne.

nom-de-code-martin-t1-constantine-delcourtDe nos jours à Constantine, en Algérie, Martin, un agent français de la DGSE, doit être bientôt escorté jusqu’à l’aéroport. En attendant, il boit un thé en compagnie d’Ahmed, un ancien officier algérien, qui doit l’accompagner pour son retour. Les deux hommes discutent de leurs souvenirs et de leurs relations avec l’Algérie. Les guerres qui les ont opposés et l’amour qu’ils portent chacun pour ce pays. Au bout de quelques minutes, une voiture accompagnée d’une escorte armée arrive pour prendre Martin et Ahmed, mais un guet-apens les attend non loin de là, à quelques rues. Les motards devant sont percutés par un camion benne dans lequel se sont réfugiés quelques hommes bien armés. Des tirs font rapidement des morts, tandis que Martin tente de relever la vitre pare-balle et de prendre le volant de la voiture. La fuite est très courte, car la voiture tombe d’un parapet pour atterrir brutalement dans une rue plus bas…

nom-de-code-martin-t1-constantine-delcourt-extraitUne traque se met en place dans ce premier tome, une fuite que Martin parvient à prendre en compagnie d’Ahmed. Les deux hommes vont apprendre à se découvrir, à se faire confiance pour se cacher dans le vieux Constantine. Le récit balance entre temps calmes d’explication et d’histoire et entre deux refuges sous coups de tirs et poursuites sanguinaires. Un registre malsain et périlleux pour le héros de cette bande dessinée qui se porte également sur les rapports franco-algériens. Un bilan de ces relations ambiguës entre les deux pays, sur fond de souvenirs d’un ancien officier algérien, qui a servi lors des années noires, mais également de différents autres personnages que Martin va pouvoir rencontrer au fur et à mesure de ses refuges trouvés et de sa fuite. Le dessin est dynamique et tendu, tout comme le rythme de cette traque, avec des prises de vue intéressantes et harmonisées.

Constantine est le premier tome d’une nouvelle série d’action, un dyptique qui se porte plus sur les relations franco-algériennes que sur cette traque qui prend malheureusement peu d’ampleur dans un récit long, aux souvenirs de chacun…

A propos celine.durindel

A lire aussi

la-maison-du-chat-noir-poulpe-fictions

La maison du chat noir

La maison du chat noir est un roman, pour les jeunes lecteurs, dès 7 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Le journal d’Aurore – Un peu de fraicheur dans ce monde de brutes !

Il y a environ une dizaine d’années, nous découvrions les charmants et adolescents petits romans …

Nathan comme un grand : deux nouveaux ouvrages

Content, fâché !, Tout nu tout habillé sont les deux nouveaux ouvrages parus aux éditions Nathan, …

Refus de l’ ARCEP pour BeIN Sport/Canal +

En février dernier, BeIN Sports/Canal+ ont signé un projet d’accord qui prévoyait la diffusion des …

Close