La fraude technologique touche le monde amateur

La fraude technologique touche le monde amateur

La fraude technologique touche le monde amateur.

Ce n’est plus seulement une crainte, la fraude technologique touche le monde amateur. Ce dimanche 1er octobre, lors d’une course de 3ème catégorie disputée à Saint-Michel-de-Double (24), un coureur a été pris pour fraude technologique.

L’opération coordonnée par le correspondant interrégionale de lutte contre le dopage (CIRAD) de la région concernée, a été menée par le Procureur de Périgueux et la Section de recherche locale de la gendarmerie. Grâce aux pouvoirs d’investigation des autorités judiciaires, cette opération a été une réussite, ce dont ce félicite la Fédération Française de Cyclisme.

Le résultat de l’opération vient malheureusement confirmer ce que craignait la F.F.C.. A savoir, une possible utilisation de ce type de fraude dans le milieu amateur. Ce qui constitue pour cette dernière et pour les amoureux de la petite reine, une insulte au sport et à tous les compétiteurs qui exercent en toute loyauté.

La F.F.C. tient à rappeler qu’elle n’est pas restée immobile devant ce risque de tricherie. Elle avait en effet déjà organisé des contrôles de matériel lors des championnats de France Amateur et Professionnel, par l’intermédiaire de caméras thermiques et par des contrôles de matériel avec le démontage des vélos. Elle compte désormais développer ces contrôles dans toutes les régions et au vu de la journée d’hier, l’étendre à l’ensemble du cyclisme amateur. Alors même que ces contrôles devront le plus vite possible, être accompagnés d’autres moyens de détection, par le développement de solutions techniques fiables et efficientes.

 

La F.F.C. est consciente qu’elle ne peut seule, lutter contre ce risque majeur de fraude. Elle en appelle donc au Ministère des Sports et à l’Union Cycliste Internationale afin qu’un plan d’envergure puisse être élaboré, tant pour le cyclisme amateur que pour le cyclisme professionnel car il en va de la crédibilité de tout un sport et son avenir.

Le sport doit rester un plaisir, un moment de partage. Il est dommage de voir de telles dérives, surtout du côté des amateurs. Lé vélo doit rester du vélo….Sinon, il existe des courses de motos.

 

 

  

A propos Guillaume Joubert

A lire aussi

Grand Départ Tour de France 2023 : à la mode basque

Le Grand Départ du Tour 2023 sera le deuxième donné depuis l’Espagne et en particulier …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com