Accueil / Culture / L’art de manger : Jean-François Piège (autrement)

L’art de manger : Jean-François Piège (autrement)

L'art de mangerJean-François Piège offre, aux fins gourmets, une parenthèse gustative à travers un manifeste friand.

Ce chef arpente sa mémoire afin de dévoiler aux lecteurs ses plus beaux souvenirs gustatifs. Il retourne dans son cocon familial, à travers ses repas dominicaux qui achevaient la semaine dans un moment de convivialité absolue.

Sa cuisine se veut moderne et classique. Il revisite agréablement les recettes de grand-mère pour leur offrir une seconde jeunesse. Le client s’émerveille de son art culinaire et contemple les lieux proposés à la dégustation.

Jean-François Piège invite des amis artisans ou artistes pour décrire leur rencontre et définir leur idéologie créative. Le lecteur découvre avec envie les artisans de la porcelaine, les architectes du beau et la symbiose qui en émane.

Le créateur décline quelques recettes pour épater des convives. Le lecteur ne peut décemment pas refuser cette invitation. Le voyage des sens est sur le point de décoller !

« Ces instants de cuisine, de partage en famille, sont mes premières émotions culinaires et une source de souvenirs de bonheur intarissable. Dès lors, mon destin de cuisinier était scellé : retrouver ces sensations et les partager. La cuisine et la scénographie culinaire associées à ces périodes de vie restent gravées dans ma mémoire et sont devenues plus tard mon leitmotiv quotidien. Ce travail de symbiose entre la cuisine et sa périphérie occupe une place majeure chez moi, et me conduit aujourd’hui à envisager celui-ci comme une réflexion sur ce que j’appelle mon « art de manger ». »

« En travaillant avec Richard à des « dîners spéciaux » pour Dom Pérignon, nos échanges ont permis de créer de vraies scénographies mêlant l’art et la gastronomie.Cette expérience m’a permis également de m’enrichir personnellement, Richard est un visionnaire et je me nourris de son expérience et de son savoir qui est loin de se limiter à la Champagne.

Je suis son premier admirateur, avec quelques millésimes de prédilection : 1976, 1996 et, pour son audace, 2003 ! »

A propos Agence

A lire aussi

Didier Van Cauwelaert à la Librairie Lumière d’Août à Marseille

Le talentueux auteur Didier Van Cauwelaert sera de passage à Marseille pour présenter son dernier ...

Lire les articles précédents :
L’Amour est dans le pré – QUE SONT-ILS DEVENUS ?

L’été dernier, 6.4 millions de téléspectateurs en moyenne ont suivi chaque semaine le destin amoureux ...

NRJ s’installe avec The Lumineers à Cannes en direct et en public jeudi 16 mai

NRJ crée l’événement à l'occasion du festival de Cannes et offre à ses auditeurs cannois ...

La gymnastique au top à Cognac !

Du 10 au 12 Mai, Cognac accueillait les championnats de France individuel  des catégories Nationales ...

Fermer