Marseille la Blanche de Bernard Agnès aux Ed. Librinova

Les excellentes éditions Librinova présentent un roman atypique, fort et sensible à la fois : Marseille la Blanche de Bernard Agnès.
Marseille la Blanche

L’argument du roman :

« Je me sens vide et creux tel un écrivain qui vient de terminer son manuscrit ou un coupable qui a fait ses aveux.
Je suis un assassin. »
Le commissaire, chargé d’enquêter sur un attentat pendant une campagne électorale à Marseille raconte son histoire. Il nous plonge dans une ville fantasmée, suspendue entre rêves et réalité où il vit des amours étranges.
Une enquête rythmée par des sujets actuels : le terrorisme, le racisme, les enjeux de l’immigration clandestine.
Curieux commissaire qui rêve de Marseille aux portes du désert… qui  joue avec sa fille Julie dans un Far-West de cinéma et l’entraîne dans des voyages improbables.

Est-il amoureux de l’amie de Julie, Leïla, que sa mère veut exiler en Algérie ?…
Au détour d’une enquête rythmée par des sujets actuels tels que le terrorisme, le racisme ou encore les enjeux de l’immigration clandestine, l’auteur évoque avec subtilité les conséquences de ces phénomènes sur la société actuelle. À travers les yeux du personnage de Patrick, ancien professeur de français devenu policier, on découvre également la ville de Marseille.  De ses origines à sa construction au fil des siècles, elle se révèle en toile de fond de ce roman aux thèmes parfois sensibles qui suscite aussi bien la réflexion que l’imagination du lecteur. Une œuvre atypique et entraînante à ne pas manquer !
Quelques mots sur l’auteur :
Diplômé d’une maîtrise et d’un doctorat dans le domaine du théâtre, Bernard Agnès est aujourd’hui à la retraite et se consacre à ses nombreuses passions aux côtés de sa femme, Josiane. Écriture de scénarios, voyages rocambolesques et sports intensifs, l’auteur de Marseille la Blanche a une vie bien remplie et prépare déjà son prochain roman, intitulé Fragments de la vie d’un prof.
Mon avis de lectrice :
Marseille la Blanche est un roman universel, multifacettes, qui privilégie le mélange des genres. Ainsi, grâce à un talent de conteur indéniable, Bernard Agnès mêle avec bonheur roman noir, enquête policière, vulgarisation historique et histoire d’amour. On se laisse porter par les envies de l’auteur de nous mener dans sa barque littéraire, tantôt poétique, tantôt sentimentale, tantôt percutante, tantôt symbolique.
Quel plaisir de suivre les allers-retours dans le temps, les voyages et les pérégrinations du “héros”, personnage principal d’une trame narrative tissée à contre-courant. Loin du politiquement correct (du littérairement correct ?) Bernard Agnès s’en donne à coeur joie pour déstabiliser le lecteur, l’emmener vers des contrées où l’originalité de l’écriture est un véritable sacerdoce et où l’ennui du formatage actuel n’existe pas.
En bref, si vous aimez les surprises, si vous appréciez de sortir des sentiers battus et si vous choisissez vos lectures en fonction de l’originalité de l’oeuvre, Marseille la Blanche de Bernard Agnès vous correspondra à la perfection ! Belles lectures.

A propos alissash

A lire aussi

Théâtre Francis Gag : “Chacun sa famille !” et “Accords et âme” les 6 et 7 Novembre

Au théâtre Francis Gag,  les 6 et 7 novembre seront placés sous le signe de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Phil-Pressing-serré
Pressing : le roman d’une vie entre rock, flics, voyous, femmes, mafias, putes et cocaïne !

Dans une autobiographie sincère et émouvante, l’ex-batteur de Starshooter se dévoile en toute intimité. Ce …

Une aide aux personnes âgées grâce à des soins appropriés

Comment prendre soin des personnes âgées avec l'aide d'une assistance à domicile ? Prendre soin …

Comment ranger ses bijoux ?

Nos meilleurs astuces pour ranger ses bijoux De nos jours, tout le monde aime les …

Close