Accueil / Culture / Cinéma / Mobius, un film d’espions d’Eric Rochant

Mobius, un film d’espions d’Eric Rochant

Eric Rochant nous présente son dernier film : Mobius. Le cœur a ses raisons que la raison ignore, Pascal ne pensait pas si bien dire …

L’histoire du film :

Grégory est mobius un film d'eric rochantun espion des services de renseignements russes. Il est efficace, intransigeant, très apprécié pour ses qualités. Alice est une surdouée de la finance, elle travaille pour un gros groupe financier à Monaco où elle se fait distinguer par une opération très risquée, qu’elle réussit de main de maître. Mais elle est aussi une espionne de la CIA.Chacun de son côté travaille pour soutirer des informations sur un caïd russe très riche et très puissant.

Ils se rencontrent, tombent amoureux l’un de l’autre, mais le monde de l’espionnage est sans pitité et ne tolère aucun faux pas…

Mon ressenti :

Les acteurs sont formidables, Cécile de France crève l’écran par sa beauté, Jean Dujardin est hyper réaliste dans ce rôle très pointu. Tout le film repose sur ce duo fascinant. Eric Rochant signe à nouveau un film sur l’univers de l’espionnage, une véritable obsession pour ce prestigieux réalisateur dont toute la filmographie tourne autour de ce sujet récurrent.

Il propose un film pur, compliqué, esthétique qui s’appuie sur un solide scénario finement ciselé. Le seul hic à ce tableau idéal, c’est la longueur du film. A mon avis, vraiment trop long, le film peut paraitre un peu lénifiant.Les histoires s’enchevêtrent par un mécanisme bien étudié de renversements de situations, l’arroseur arrosé devient le dindon de la farce au moment où on s’y attend le moins.Malgré cela, l’ambiance du film n’est  jamais chargée, les dialogues sont même teintés de pointes d’humour par ci par là, ce qui rend attrayant un film dont le sujet grave aurait pu rebuter de prime abord.

Jean Dujardin se révèle comme un grand acteur dramatique, une corde de plus à son arc déjà bien pourvu. Gageons qu’il mène une carrière dans la lignée d’un Galabru ou d’un Auteuil, qui ont réussi, par une gestion intelligente de leur carrière, à décoller une étiquette « acteur comique » pour élargir leur éventail de possibilités artistiques.

Dans cette pure lignée, Jean Dujardin crédibilise son talent dans un rôle sérieux et permet à ce film un peu difficile d’accès de rejoindre le club fermé des réussites cinématographiques de ce début 2013.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Qu’y a-t-il derrière cette porte ? Ouvre-la pour voir !

Qu’y a-t-il derrière cette porte ? Ouvre-la pour voir ! est le nouvel album interactif de Nicola ...

Lire les articles précédents :
Printemps de Bourges 2013, c’est parti pour les réservations

Même si la météo actuelle permet de douter de l'arrivée prochaine du printemps, les festivals ...

Rescapée de la scientologie de Jenna Miscavige Hill

Les éditions KERO nous présentent un livre très original : le témoignage poignant d’une enfant élevée ...

Ciné-Comptoir de Gérard Chargé, le ciné avec et pour ceux qui le regardent

Ce samedi-là, j’avais rendez-vous dans un café pour enregistrer une rubrique pour une télé participative ...

Fermer