Stephan Eicher la Cigale 21/01/2023 : un spectacle musical chaleureux et convivial !

Hier soir, on avait encore en tête la tournée acoustique “Radeau des inutiles”qu’il présentait  à l’Olympia (2021) sur cette structure en bois aux allures de bateau de fortune.  Cette semaine, le rocker Helvète était de retour à la Cigale avec un nouveau et chaleureux spectacle conçu autour du partage et de convivialité. Tout ce qui lui avait manqué durant le confinement.

A 20h15, précises, les lumières s’éteignent et le rideau s’ouvre dévoilant un dispositif scénique singulier, une table en bois, deux chandeliers allumés, quelques verres à vin et trois immenses malles de voyage qui contiennent des automates. Le groupe s’installe dans la pénombre tandis que Stephan Eicher cheveux longs grisonnants tout vêtu de noir s’installe derrière son micro.  Envoûtant des les premiers accords de « Sans contact”,  il nous transporte grâce à son incroyable voix et sa douce présence. Entouré de Noemie Von Felten (harpe) Reyn (piano, claviers, programmations) et Simon Gerber (guitare, basse), le chanteur amorce son nouveau  show folk, elecro et rock par des titres extraits de son dernier « Ode ». Pour l’écriture des textes, Stephan Eicher a une nouvelle fois fait appel à la plume de Philippe Djian et Martin Suter  qui traitent de la disparition, de la menace qui rôde, des doutes, et bien sûr de l’amour. Des chansons empreintes d’une poésie ultra-sensible. Ainsi le public parisien découvre live les magnifiques « Autour de ton cou », « Je te mentirais disant », «Doux dosLe plus léger au monde »,«Orage », «Lieblingsläbe» et «Rêverie ». Puis on remonte, le temps aux accords de «Pas d’ami (comme toi)”. Entre les chansons, l’Helvète marque de longues pauses, taquine le Jurassien Simon Gerber autour des dialectes suisses, des accents corse et basque, nous parle de ses nouvelles passions le mentalisme et la magie . De petites interludes amusants comme celui où Simon Gerber cherche à s’accorder au diapason de verres de vin vides et à moitié plein. Cet échange direct lui permets de tisser un contact chaleureux avec les spectateur ce qui dégage une sympathie immédiate.

Au piano, aux claviers et aux programmations, Reyn concocte des sonorités electro diaboliquement séduisantes. Derrière sa harpe magique Noemie Von Felten apporte elle quelque chose d’unique, développe de douces sonorités, crée une atmosphère relaxante et féérique. Ce quatuor singulier est entouré d’automates faits de percussions, de tuyaux d’orgue, et glockenspiel comme sortis des films expressionnistes allemands des années 1920. Automates que l’on avait découvert sur la tournée “Stephan Eicher und die Automaten” aux Bouffes du Nord (2015).  Plus d’une fois, le chanteur nous prend par surprise avec de magnifiques versions de «Combien de temps », ces classiques trentenaires que sont « Pas d’ami (comme toi) », « Des hauts, des bas” ou ce sublime piano voix « Tu ne me dois rien ». Des titres poignants qui nous rendent nostalgique.

 

Avec sa yeux bleus perçants et son look de d’Artagnan, le rocker helvète de 62 ans est peut-être un peu moins tonique sur scène qu’il y a quelques années mais réserve toujours quelques bons mots qui déclenchent les rires. En guise de “faux rappel”, (il déteste les rappels !), il entonne « Éclaircie » du dernier album et « Djian’s Waltz » chanson écrite pour son ami et parolier Philippe Djian. Ces presque deux heures de traversée musicale sont un pur enchantement. Les fans en ressortent émus et conquis.

Jean-Christophe Mary

Album « Ode » (Barclay/Universal).

Titres

Sans contact

A nos coeurs solitaires

Pas d’ami (comme toi)

Le plus léger au monde

Tous les bars

Prisonnière

Orage

Voyage

Des hauts, des bas

Lieblingsläbe

Combien de temps

Rêverie

1000 vies

Je Te Mentirais Disant

Doux dos

Autour de ton cou

Déjeuner en paix

Tu ne me dois rien

 

Musiciens :

Stephan Eicher : chant, guitare

Noemie Von Felten : harpe

Reyn : piano, claviers, programmations

Simon Gerber : guitare, basse

Rappel :

Éclaircie

Djian’s Waltz

 

A propos jean-christophe.mary

A lire aussi

PREMIÈRE SEINE – Tremplin Lycéen de ROCK EN SEINE 2023

Tu es lycéen, tu fais de la musique… Et si tu te produisais sur la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com