Accueil / Culture / Une force et une consolation, conversation entre Ariane Ascaride et Véronique Olmi

Une force et une consolation, conversation entre Ariane Ascaride et Véronique Olmi

Dans leur excellente Collection Des vies et des mots, les éditions de l’Observatoire présentent un témoignage passionnant, empreint de vérité : Une force et une consolation sous forme de conversation entre Ariane Ascaride et Véronique Olmi.

Une force et une consolation

L’argument du livre :
« La littérature m’aide à supporter le réel. »

« Ariane est une amoureuse du verbe, une lectrice passionnée et intranquille, une sauvée par la littérature, elle sait que la fiction dit le réel, que le mensonge littéraire est vérité, que la vérité est vertige, et elle joue comme on survit, elle lit comme elle respire, elle nous raconte des histoires, elle se raconte des histoires, car c’est ainsi depuis la nuit des temps, c’est ainsi que l’on vient au monde et que l’on y survit.

Ces entretiens ne disent que cela, comment la petite Ariane, par la littérature a inventé son monde, comment elle l’a construit, habité corps et âme par-delà les obstacles, les déterminismes, et les injonctions de tous ceux qui ne savent pas que le salut naît dans un recoin minuscule et obscur où une enfant s’est réfugiée, emportant en cachette un livre, et en cachette l’ouvrant. »

À travers cette conversation avec Véronique Olmi, à qui elle est liée par l’amitié autant que par la littérature, Ariane Ascaride éclaire le rôle vital qu’ont joué les livres dans son parcours de comédienne, de femme et de citoyenne engagée.

Mon avis de lectrice :

Cette conversation entre Ariane Ascaride et Véronique Olmi : Une force et une consolation, se vit plus qu’elle ne se lit. En tant que lectrice, je me suis imaginée assise avec elles autour d’un thé à la menthe, partageant des souvenirs intimes comme autant de confidences.

Chaque évocation de la vie d’Ariane Ascaride reflète un vécu commun à tous et l’honnêteté avec laquelle elle le raconte touche au plus profond de chacun d’entre nous. Tous ces souvenirs ramènent forcément à nos propres souvenirs, tellement Ariane Ascaride se raconte avec franchise, à coeur ouvert.

Avec un côté universel tout en étant très personnelle, cette très belle conversation dont Véronique Olmi et Ariane Ascaride nous font cadeau pourrait aisément rejoindre toutes nos histoires pour former celle de l’humanité entière. Une force et une consolation sera un très agréable moment à passer en compagnie de ces deux femmes exceptionnelles. Belles lectures.

A propos alissash

A lire aussi

saloon-cique-eloize-paris

Le Cirque Eloize dans Saloon – Le 13eme Art – Paris

Saloon, une comédie acrobatique et musicale digne des plus grands westerns. La célèbre compagnie circassienne ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Une fille facile de Louise O’Neil

Les excellentes éditions Stéphane Marsan présentent un livre courageux qui dénonce la culture du viol ...

Les 1538 spectacles du Off Avignon, se préparent

D'abord, il faut noter que le festival Off d'Avignon, aura lieu du 6 au 29 ...

La Légende d’Hylia de Lolita Clerc

La Légende d’Hylia, premier roman de la jeune auteure Lolita Clerc publié aux éditions Baudelaire, ...

Fermer