Accueil / Entreprises / Visite de l’usine Poly Shape à Salon de Provence

Visite de l’usine Poly Shape à Salon de Provence

Connaissez-vous la fabrication additive ? C’est le coeur de métier de la société Poly Shape qui a accueilli mardi dernier la Rédaction Marseille de FranceNetInfos pour une visite de son usine à Salon de Provence, une expérience mémorable pour l’équipe !

poly shape6La Fabrication additive :

De tous temps, pour fabriquer un objet, l’homme est parti d’un bloc et l’a façonné en enlevant de la matière pour lui donner la forme voulue. C’est la fabrication soustractive… A l’inverse, la fabrication additive a pour principe de fabriquer couche par couche par ajoute de matière, un objet physique à partir d’un fichier numérique. Pour vous donner un exemple, c’est le principe des imprimantes 3D.

Sauf qu’à l’usine Poly Shape de Salon de Provence, on ne fabrique pas de goodies en plastique, mais plutôt des pièces de moteur d’avion, des implants médicaux sur mesure, des supports d’antenne pour satellite et la liste est loin d’être exhaustive !

Poly Shape, carte d’identité :

Depuis sa création en 2007 par Monsieur Stephane Abed, Directeur, la société Poly Shape est en constante croissance et depuis 2 ans, elle explose avec deux embauches par mois (elle est passée de deux à près de cinquante salariés), avec un chiffre d’affaires qui est passé de 3,8 Millions d’euros en 2014 à 5,5 Millions prévus pour 2015, qui dit mieux ?

poly shape4

Elue PME 2014 par 3AF l’Association Aéronautique et Astronautique de France, Poly Shape est donc en pleine expansion avec l’ouverture cette année de deux filiales en Italie et en Espagne, et la prochaine ouverture prévue en 2016 d’une usine en Aquitaine.

poly shape9En discutant avec quelques salariés de l’entreprise, on se rend compte que de nombreux corps de métiers sont représentés au sein de la société. On y trouve une usine où travaillent surtout des manuels venus des métiers de la forge et de la metallurgie, un bureau d’études avec moultes ingénieurs et doctorants, un laboratoire avec des techniciens pour contrôler la qualité des pièces qui sortent de l’usine, un pôle commercial et administratif et un atelier spécialisé dans le dentaire.

Poly Shape développe une politique d’embauche pointue, où les opportunités d’évolution sont nombreuses avec des cas concrets d’employés qui ont commencé à l’usinage et se retrouvent en quelques mois chef de production. La société propose aussi de nombreux contrats d’apprentissage allant du CFA à la thèse pour des métiers qui n’ont pas encore de diplômes précis et où tout s’apprent sur le tas. Les employés sont jeunes et c’est beau à voir, ils sont passionnés de nouvelles technologies et se donnent à fond pour réussir chaque défi proposé par une clientèle exigeante. Les équipes travaillent en transversalité, le travail de chacun dépendant fortement du travail de l’autre, un pur exemple de start up qui réussit, dans une ambiance bienveillante et dynamique.

De la conception à la fabrication :

Tout commence donc au bureau d’études où les cerveaux moulinent en choeur pour trouver les solutions les plus astucieuses pour innover chaque jour. Les nouvelles technologies ont permis une véritable révolution dans l’approche conceptuelle des pièces en matières stratégiques, notamment dans le domaine de l’aéronautique qui représente 40 % du CA de Poly Shape. Ainsi l’usine fabrique des conduits d’air de Falcon et des pièces de vol en titane pour des drones de combat pour Dassault. Dans le domaine spatial, elle fabrique des systèmes d’ouverture de panneau solaire et des supports d’antenne pour satellites.

poly shape 7

 

 

Pour le domaine automobile (30 % du CA annuel), Monsieur Stephane Abed nous confie avec un grand sourire : « Je peux affirmer qu’à l’heure actuelle, cent pour cent des véhicules de F1 comportent au moins une pièce fabriquée  par Poly Shape« .

Dans le secteur médical (15 % du CA) les applications sont innombrables, ainsi on peut remplacer un morceau de mâchoire, de crâne, une dent avec les implants médicaux fabriqués sur mesure.

Le parc de machines est impressionnant avec des capacités uniques en Europe. Les procédés utilisés sont la fusion laser et faisceau d’électrons sur couches successives de lit de poudre. Les regarder fonctionner est un spectacle à part entière. Il y a quelque chose d’hypnotique à regarder les lasers fusionner les grains de poudre couche après couche pour au final, sortir une pièce proche de la perfection et immédiatement fonctionnelle.

L’impact économique, au même titre que l’impact écologique, sont essentiels : en n’utilisant que la quantité de matière nécessaire à la fabrication de l’objet, sans résidu à traiter, déchet à jeter ou stocks à transporter ou à gérer, les gains sont incroyables.

Dans une ambiance conviviale et feutrée, l’équipe de Poly Shape, entreprise innovante à Salon de Provence nous a fait découvrir la révolution des nouvelles technologies, qui permettra à très court terme de relocaliser dans notre pays tout un secteur, l’industrie, lourdement touché ces dernières années.

polyElève dans une école d’ingénieur européenne ? Poly Shape lance le concours Make It Light, un design challenge pour sensibiliser les futures générations sur ces nouvelles technologies. Du 5 octobre 2015 au 31 mars 2016, pour participer, c’est par ici.

Poly Shape 235 rue des Canesteu ZI La Gandonne 13300 Salon de Provence

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Let’s Sing 2018 : À vos micros, Prêts… Chantez pour Noël !

Vous pensiez franchement que l’on oublierait de vous parler de Let’s Sing 2018 ? Impossible ! Cela ...

Lire les articles précédents :
Geraint Thomas va t-il détrôner Froome ?

Geraint Thomas va t-il détrôner Froome ? C'est la question que l'on peut se poser ...

Star Wars, une exposition marseillaise unique en France

En partenariat avec LucasFilm, ACME Archive, le Poster Posse et la Ville de Marseille, le ...

« Tapis Rouge » à Cinémed pour Valéria Golino !

Valéria Golino était sur le Tapis Rouge de Cinémed , rencontre avec une actrice abordable ...

Fermer