Accueil / Culture / Littérature / BD / Tu n’as rien à craindre de moi – Éd. Rue de Sèvres

Tu n’as rien à craindre de moi – Éd. Rue de Sèvres

C’est sur un ton enjoué d’amoureux transi, et sur des chemins à la fois coquins, philosophiques, et artistiques, que Joann Sfar nous emmène avec « Tu n’as rien à craindre de moi »aux Éditions Rue de Sèvres ; une histoire passionnée en one shot dédiée à Mireille Darc qui lui a inspiré cet album !

©Éditions Rue de Sèvres
©Éditions Rue de Sèvres

L’histoire :

Un repas de soir de Noël … Seabearstein refait le monde dans de grandes discussions à table : la vie, la mort, la vodka, la guerre, les Juifs, l’amour, l’attente … et puis il y a cette magnifique fille : grande, filiforme, blonde aux yeux bleus … cette « amoureuse » que Seabearstein « loves » au plus profond de son être ; il la surnomme Mireille Darc, non pas parce qu’elle lui ressemble physiquement, mais parce que son esprit EST Mireille Darc ! Il ne l’aime pas, il l’ « amoure » comme un fou, si passionnément, qu’elle lui prend tout son temps : elle est son modèle lorsqu’il peint, il boit ses paroles, sa grâce ; et elle, elle le fait attendre, languir … plongé dans un huit clos, on assiste à leurs ébats intimistes, leurs discussions amusantes, profondes et interminables !!

Joann Sfar, que l’on reconnaît dans ses illus (Le chat du Rabbin »), nous livre une bd aux illustrations un peu chaotiques et embrouillées, comme son histoire, et/ou finalement comme chaque histoire d’amour !! On le sait, elles sont toujours bouillonnantes et ardentes ! On découvre la vie d’un artiste ; son regard sur l’être aimé, ses tribulations adoratrices et langoureuses, ses mésaventures d’amant, ses interrogations sexuelles et charnelles ; mais aussi, ses inventions psychologiques comme ce Mr Chambord, son maître en peinture, ses questionnements créateurs sur le corps et l’origine du monde ; puis sa réflexion politique, religieuse …. Une BD en one shot riche, nostalgique  et dévoué !

 » Je le sais que ta vie est précieuse, Si tu me confies ta vie, j’en prendrais soin, moi aussi tu sais, j’y tiens beaucoup à ma vie, ça ne m’arrive pas tous les matins de dire : « Voilà, voici ma vie tout est à toi … »  … Joann Sfar s’est attaché au romantisme, comme on récite un poème et son titre « Tu n’as rien à craindre de moi » sonne comme une invitation !

©Éditions Rue de Sèvres
©Éditions Rue de Sèvres

En parallèle, on assiste aux démêlés amicaux de sa « Mireille Darc » avec sa meilleure amie au nom plus qu’improbable : Protéïne ! Alors que la belle aux yeux bleus fascine son homme, cette Proteïne ne sait pas où elle va en amour ! Elles se chamaillent, se dévisagent, essayent de trouver des solutions ! Sfar tombe totalement à pic sur les échanges de ses deux protagonistes ! Je le soupçonne d’être allé épier des discussions entre filles tellement il est juste dans les dialogues !

Et puis un jour, il croise LA Mireille Darc, la vraie, au cours d’une délégation : son rêve, sa muse ! Ces deux là sont fait pour s’entendre artistiquement : elle se livre à lui, sans détours ; ils se trouvent presque des points communs !

Bref, le récit de plusieurs vies, sans cesse tiraillés entre sentiments, travail, camaraderie ! Où peut bien mener ce genre de symbiose amoureuse et contemporaine, qui s’embrase aussi vite qu’elle peut se déchirer ?

« Tu n’as rien à craindre de moi », si vous tendez l’oreille, a le charme du « chabadabada » de Lelouch, oui, vous savez, le film « Un homme et une femme », remasterisé et remis au goût du jour, par des dialogues et de la nudité à la Sfar, jamais vulgaire mais cru, touchant et amusant, sur un fond d’élucubrations abstraites et idéologiques profondes,  le tout aux Éditions Rue de Sèvres !

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Tizombi, le premier tome, Toujours affamé

Toujours affamé est le premier tome d’une nouvelle série des éditions Bamboo, Tizombi, de Christophe ...

Lire les articles précédents :
exchange_paperblancks_etuis_tablette
Fête des mères connectées : le protège iPad Exchange

Si vous souffrez, comme moi, d'une maladresse maladive, génétique et héréditaire envers les nouvelles technologies ...

Bikini atoll, un slasher exotique !

Bikini atoll est un nouveau one shot de la collection Flesh & bones, des éditions Glénat, paru le 9 ...

Fête des mères connectées : le stylo-USB d’Urban Factory

styloVous cherchez une idée de cadeau pour la fête des mères ? Ne cherchez plus, ...

Fermer