Accueil / Agenda / Belles de nuit – Le Musical au Théâtre Trévise – Paris

Belles de nuit – Le Musical au Théâtre Trévise – Paris

Belles de nuit – La pièce musicale. Entrez dans un bordel juste avant leur fermeture en 1946 par Marthe Richard, l’ex-prostituée devenue ministre. Qui punit-elle vraiment ? Les prostituées ? Leurs clients ? Son passé ? La vie sera-t-elle moins pute avec les femmes de petites vertus ? 

BELLES DE NUIT

Au Théâtre Trévise – Paris IXe

À partir du 17 janvier 2019

BELLES-DE-NUIT-Trévise-Paris

Chez les « Belles de nuit » les lumières se sont éteintes un soir de février 1946 après l’obtention de la fermeture définitive des maisons closes. par Marthe Richard, ancienne prostituée devenue femme politique.

Amédée, homme à tout faire, pianiste et accordéoniste des « Belles de nuit », notre narrateur d’un soir, nous invite à le suivre dans ce lieu de plaisir.
Yvonne la patronne a fait des « Belles de Nuit » une enclave particulière, une maison sophistiquée où les filles dotées d’un franc-parler officient sous sa coupe protectrice bien loin des maisons d’abattage du Paris de l’immédiat après-guerre. 
Nous découvrons le quotidien de Jacote l’amoureuse, de Lucienne la garçonne et de Jeanne la violoniste machiste qui, du bout de son archet mène les clients à la baguette. Dans ce monde, la chair, les sexes, les rires, les chants, les rêves des filles et leurs coups de gueule, d’entremêlent.
Mais le couperet de la loi Marthe Richard et l’irruption de Momo vont tout chambouler. Advient alors le temps de la désillusion, de la colère, de la peur et de la trahison.
Yvonne va tout tenter pour protéger ses filles de la violence de la rue, combattre pour garder sa maison et anéantir Momo, le souteneur revenu de Cayenne après 20 ans de bagne.belles-de-nuit-2018-trevise

SUR SCÈNE : Benoit Urbain, Roxane Le Texier, Gwenaëlle Chouquet, , Jonathan Kerr, Bénédicte Charpiat, Fanny Fourquez en alternance Audrey Rousseau

LIVRET : Bénédicte Charpiat et Jonathan Kerr

MISE EN SCÈNE, PAROLES, MUSIQUE : Jonathan Kerr

ASSISTANT DE MISE EN SCÈNE : Guillaume Delvingt

NOTRE AVIS : 

1946, la guerre est terminée ! Marthe Richard, l’ex-prostituée devenue conseillère municipale à Paris, s’engage dans la lutte contre les bordels, et passe à la postérité pour avoir suscité la loi qui porte son nom ; les maisons closes sont condamnées à fermer dans un délai de 3 semaines….

Le show commence avec ces vitrines lumineuses comme des devantures et éclairent Jacote, Jeanne et Lucienne, Les « Belles de Nuit » envoûtantes d’Yvonne. Cette denière les protège du mieux qu’elle peut ! L’annonce de la fermeture de la maison close fait naître inquiétudes et désaccords. Mais que vont-elles devenir ? Et qui est ce Momo qui tourne autour de la maison close ?

Ambiance tamisée, univers musical choisi, mise en scène épurée mais très efficace pour une jolie évocation de l’ambiance des maisons de tolérance d’après-guerre écrite par Bénédicte Charpiat et Jonathan Kerr pour le livret. Jonathan Kerr est omniprésent dans ce musical puisqu’il est aussi compositeur, metteur en scène, musicien. Il est également ce Momo implacable qu’on aime détester dans ce rôle de sale type revenu du bagne, et qui voit l’occasion de récupérer le business d’Yvonne avec les filles dans le lot !

Sur scène, Sarah Tullamore, impressionnante de maitrise, tant pour sa voix ou son instrument, que pour son incarnation de Jeanne, la dominatrice. A ses côtés, Audrey Rousseau, dans le rôle de Lucienne et Roxane le Texier dans le rôle de Jacote l’ingénue. En live au piano ou à l’accordéon, il y a Benoit Urbain qui joue le rôle d’Amédée.

L’histoire est plaisante mêlant à la fois le coté sombre et émouvant des bordels à un coté beaucoup plus romanesque ! Des chansons en solo, en duo ou en groupe qui mettent l’accent sur la vie de ces filles où l’amour n’avait pas sa place, ce qui n’empêchait en rien d’avoir des rêves !

RÉSERVATION ET BILLETTERIE :

Représentations le jeudi et vendredi à 21h30 – le samedi à 17h et 21h30

Au guichet : Théâtre Trévise – 14 rue de trévise – 75009   Paris

Par internet : http://theatre-trevise.com et sur les sites de réservation habituels

Tarifs : de 20 à 32 euros

 

 

 

A propos carolinemarquet

A lire aussi

7 bonnes raisons de rester célibataire (ou pas) de Cécile Chomin

Les excellentes éditions J’ai Lu présentent la nouvelle pépite de Cécile Chomin : 7 bonnes ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Ramones-Road-To-Ruins bis
RAMONES « Road To Ruin  » 40th ANNIVERSARY DELUXE EDITION »

Cette année marque le 40e anniversaire de « Road To Ruin » 'un des albums pop ...

the-cure-rock-en-seine-2019-slider
The Cure ouvrira le Festival Rock en Seine 2019

The Cure - Le groupe mythique anglais créé par Robert Smith, fera l'ouverture du Festival ...

The Regiment – L’histoire vraie du SAS, Livre 2

Voici le deuxième tome de la série The Regiment – L’histoire vraie du SAS, une ...

Fermer