Accueil / Culture / Burning Tattoo T3 : THE  désopilante Fin !

Burning Tattoo T3 : THE  désopilante Fin !

Pourrrrrrquuuuoiiiiiiiiii ???? << râle du lecteur sombrant en dépression au son de l’annonce de la sortie du dernier tome de « Burning Tattoo » !!! Et oui, Ankama Éditions nous livre le tome 3 depuis le 3 Juillet, alors qu’on attendait aussi un tome 4/5, 6 même peut être, tellement cette série est  distrayante et complètement déjantée !!!!

Burning Tattoo T3 © Ankama

Le Shake ta head !! (récapitulatif) :

Tatau, un jeune orphelin atteint de la maladie des os de verres, vit paisiblement dans un village coquillage, où les habitants peuvent acquérir des pouvoirs différents grâce aux tatouages qu’on leur dessine ! Mais lorsque Tatau découvre que « Buse Bizarre », le tatoueur du village, possède une encre magique appelée l’ »Encre Éterenelle », capable de conférer à celui qu’il « illustre » des pouvoirs surhumains, il se prend à rêver qu’il peut devenir indestructible, mais surtout guérir de cette handicapante maladie ! Il décide, avec la fille du professeur Mister Big, d’aller explorer le « monde du bas » … le début d’une aventure rocambolesque commence  !!!

(cliquez sur les links pour en savoir plus sur :

le Tome 1                           le Tome 2

Le décor du tome 3 :

Village coquillage … Mister Big à la recherche de quelque chose de mystérieux, est attaqué par une « vieille connaissance » !

Dans le monde d’en bas, on retrouve Ink, liée à la résistance, avec Tatau, bille en tête pour aller récupérer sa console de malheur « Holo », prisonnière du grand King Tiff, le tyran qui sévit sur Hipster town !!! Après un combat acharné, où Sun exhibe son attaque la plus spectaculaire, ils viennent à bout de leur assaillant, récupère Holo ainsi que les pigments magiques !!

 

Burning Tattoo T3 © Ankama

Activement remerciés  par tous les habitants de la ville, pour leur contribution à la libération du joug du tyran !!!, et après être passés dire au revoir à Monsieur Doe , sévèrement blessé, pris en charge par l’hôpital et les hipsters, il est temps de rentrer au village coquillage qui se trouve dans les nuages !!

Heureusement, Wind leur a préparé une rampe de décollage et un planeur bien équipé afin d’optimiser leurs chances de retourner dans leur village !!!!!!

Arrivé à destination, ils apprennent que le père de Ink a mystérieusement disparu ; avant d’entreprendre les recherches, Tatau livre l’encre magique à Mr Buse afin d’être guéri mais il se fait mettre gentiment à la porte avant d’avoir obtenu son « tatouage guérisseur » !!!

Burning Tattoo T3 © Ankama

Le point sur la fin de cette série :

Bien évidemment, Emmanuel Nhieu finit aussi fort qu’il a commencé : pas le temps de s’ennuyer dans cette série délirante, hilarante au scénario truffé d‘idées aussi farfelues les unes que les autres !!  On commence déjà à déprimer de ne plus avoir cet humour perché  au bout des mirettes !! On s’imaginait déjà avec une suite pour connaître les origines du protagoniste principal, du village Coquillage … Bref, une suite tout simplement ! 

Emmanuel Nhieu a réussi sa « reconversion passagère » en mangaka français, avec cette série japonisante à l’humour bien campé ! Les personnages sont attachants, les dialogues ont tous un petit brin de folie furieuse, comme le scénario d’ailleurs, sans que Mr Nhieu ne tombe dans le crétinisme profond de certains mangas trop gnan-gnan, même avec ce perso à la maladie des « os de verres » ! Les illustrations collent au délire ambiant !!!! On va regretter toutes les références : gamers, jeux télévisés… toutes les moqueries sur les tendances modes, cet humour cinglant sans être trop méchant, le soupçon de divagation qui fait le charme et l’attrait de la série  !!!!! ( On se posait tous une question ici : mais quel est votre secret pour avoir des idées aussi farfelues Mr Nhieu !!!! )

La conclusion :

« Burning Tattoo » aux Éditions Ankama, un divertissement parfait en 3 tomes, pour ne pas tomber dans la morosité du quotidien, un manga « à la française »  dont Emmanuel Nhieu a bien réussi l’écriture et le dessin, après sa série Héroïc-fantasy !! 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Roule Galette, l’album incontournable, avec décalcomanies pour tissus

Roule Galette est un incontournable de la collection Père Castor et des éditions Flammarion. Un ...

Lire les articles précédents :
Magie du Théâtre Antique avec « Les Suds à Arles »

Si on vous dit que Stéphane Krasnieuski l'administrateur des Suds à Arles déniche toute l'année ...

Deluxe et IAM enflamment le Nice Jazz Festival

Cette quatrième soirée du Nice Jazz Festival était sous le signe de la fête et ...

-M- clôture le Nice Jazz Festival

Le Nice Jazz Festival s'est terminé  avec -M-, Matthieu Chedid, qui a offert au public ...

Fermer