Accueil / Culture / Expo photo à l’Alcazar : Marseille-Odessa Regards croisés

Expo photo à l’Alcazar : Marseille-Odessa Regards croisés

La bibliothèque de l’Alcazar à Marseille présente du 16 janvier au 14 mars une expo photo : Regards croisés sur Marseille et Odessa des photographes Matthieu Parent et Alexandre Sinelnikov.

marseille-odessaDans le cadre du jumelage entre Marseille et Odessa, les deux photographes marseillais et odessite ont séjourné chacun dans l’autre ville jumelle pendant une résidence d’artistes.
Alexandre Sinelnikov, en résidence à la Gare Franche pendant près de deux mois, a photographié Marseille du Nord au Sud, des ports aux marchés, de la mer aux cités, des collines aux rues pavées… Le photographe marseillais Matthieu Parent, invité à photographier Odessa, a été, lui, accueilli à l’Alliance Française.
De ces séjours, ils ont chacun capturé des instants de vie, des lieux semblables (bord de mer, calanques, certaines rues…) et offrent une vision très personnelle de ces villes.

« Marseille Odessa : regards croisés » est née d’un partenariat entre la BMVR Alcazar et la bibliothèque Gorki d’Odessa. L’exposition propose une mise en regard de Marseille la provençale et d’Odessa, cité ukrainienne située au bord de la mer Noire, à travers 52 clichés complétés de 30 photographies d’archives.

Pour refléter les similitudes, les correspondances des deux cités, des photographies anciennes issues des fonds patrimoniaux de la bibliothèque Gorki d’Odessa, du musée d’Histoire régionale d’Odessa et de l’Alcazar composent la première partie .Puis, l’Odessa d’aujourd’hui, saisie sur le vif par Matthieu Parent répond à la cité phocéenne telle que l’a captée Alexandre Sinelnikov.Il est parfois un peu difficile de distinguer les photos d’époque et celles d’aujourd’hui, et même de différencier les deux villes, tant les similitudes sont frapantes. Le photographe marseillais a su décrire le décalage entre la modernité et le lourd héritage soviétique d’Odessa, avec ses Ladas, les noeuds en tulle sur la tête des petites filles et les cafétérias vides.

Le photographe odessite quand à lui nous livre une vision très personnelle de Marseille, avec un port très coloré et des clichés de nos célèbres gabians qui « posent » littéralement devant l’objectif.L’expo est en entrée libre, visible de 11h à 19h du mardi au samedi.

La bibliothèque de l’Alcazar à Marseille

A propos alissash

A lire aussi

Mad de Chloe Esposito, le thriller incontournable de cet été

Les éditions Fleuve noir présentent un véritable ovni, un roman complètement barré : MAD de ...

Lire les articles précédents :
Dode : Un troisième album salé

Sorti le 15 décembre 2014, 'Le sel' est le troisième album de Dode, groupe originaire ...

Le monde perdu, deuxième tome.

Le deuxième tome du Monde perdu, de Christophe Bec, Fabrizio Faina et Mauro Salvatori, est paru aux éditions ...

Le créateur de Gudrun Eva Munervudottir

Les éditions Autrement présentent un superbe livre de l'auteure islandaise Gudrun Eva Munervudottir : Le ...

Fermer