Accueil / Culture / Littérature / BD / Le lion, titre du troisième tome de Love.

Le lion, titre du troisième tome de Love.

love-3-le-lion-ankamaParu aux éditions Ankama, le 21 mars 2014, dans la collection Etincelle, le troisième tome de Love, Le lion, est le nouvel et somptueux opus acéré et émouvant de Frédéric Brrémaud pour le scénario et Federico Bertolucci pour le dessin.

Dans la savane, des lionnes pourchassent une antilope, l’une d’elles tombe après avoir attrapé l’antilope, mais dans la précipitation, la lionne s’est mal réceptionnée, l’antilope reprend sa fuite, mais elle se fait rapidement rattrapée par une autre lionne qui ne met pas longtemps à en faire son festin. Mais un lion arrive, lui aussi, rapidement sur les lieux et réclame son dû à la lionne. Il s’empare donc de la proie déjà morte pour la dévorer devant les lionnes qui essaient timidement d’approcher, tout comme les lionceaux. Mais le lion rugit et fait fuir le groupe, dont un petit lionceau qui va s’asseoir non loin de là, peiné et énervé. La même position, le même regard et voici le lionceau devenu grand, au pied du Kilimandjaro, à la fin de la saison des pluies, il attend à l’écart de la tribu…

Frédéric Brrémaud offre ici une histoire simple et qui se veut au plus proche de la réalité. Le lion que le lecteur suit n’est pas le mâle dominateur de la tribu, non, celui-ci s’est fait rejeté du groupe et attend avec impatience de reprendre une place décente. Aussi il vit et rôde autour d’eux, il finit les restes, lorsque les hyènes le laissent tranquille, il se bat contre d’autres lions qui essaient de le faire fuir… Le lecteur voit également la vie d’un groupe que le lion file. Des scènes de la vie quotidienne de ces fauves, qui, comme un documentaire, apprend au lecteur les combats qu’il peut y avoir,love-3-le-lion-ankama-extrait les lionnes et leurs petits, les mâles dominateurs, les êtres blessés qu’ils laissent derrière eux… La dure loi de la nature sublimée par le trait de Federico Bertolucci autant pour le paysage que pour le bestiaire, le dessin est fin, délicat, dynamique, juste, précis, détaillé, un travail incroyable pour des planches qui se veulent, elles aussi, au plus proche de la réalité et extraordinaire.

Love, Le lion, est une bande dessinée aussi jolie qu’intéressante, brodée autour d’une histoire, c’est également un documentaire sur le fauve, et les dessins sont exceptionnels, toutes les planches sont des chefs d’œuvre, un délice à découvrir.

Les tomes précédents :

A propos celine.durindel

A lire aussi

Kill or be killed, le deuxième tome

Ed Brubaker et Sean Phillips, poursuivent leur thriller, Kill or be killed, une tétralogie angoissante, ...

Lire les articles précédents :
Elisez l’Arbre de l’Année 2014

C'est un platane d'Orient situé à Saint Cyr en Arthies dans le Val d'Oise, qui a ...

Art Paris Art Fair 2014 : le plein de nouveautés !

Art Paris Art Fair - Du 27 au 30 mars 2014, Grand Palais, avenue Winston ...

« Mémoire fauve » un roman dément de Philippe Will

Les excellentes éditions Alma Editeur nous proposent un roman complètement barré : Mémoire Fauve" de ...

Fermer