creative writing printables writing custom aws config rules 5-91 homework help teacher creative writing creative writing sacramento similarities between creative writing and journalism

Le mandala de feu – Mangetsu

C’est aux éditions Mangetsu, dans la collection Seinen, qu’est paru en juin 2021, le manga au format souple agrandit Le mandala de feu, de Shie Chimomoto. Un récit historique assez dense, qui revient sur le parcours de Tohaku Hasegawa, peintre légendaire.

le-mandala-de-feu-mangetsuDans les rues enneigées d’une ville, un homme est à genoux devant une femme. Il est en train de la supplier, il lui demande de le laisser travailler sous ses ordres. Il affirme qu’il est prêt à faire n’importe quoi, tant qu’il tient un pinceau entre ses mains. Tout ce qu’il souhaite, c’est un boulot… Il la supplie, en larmes. La femme reste stoïque et ferme, il lui demande de s’en aller. L’homme reste à terre, seul, et continue de supplier, demandant pitié, demandant de peindre ! Le même homme se réveille au milieu de son atelier, en sueur. C’est un cauchemar, un vieux rêve récurrent qui vient de le réveiller. Une jeune femme rentre en furie dans son atelier. Sa fille savait qu’il n’avançait pas dans son travail. Elle se met à l’engueuler et lui rappelle qu’il doit rendre les peintures pour le jeu de cartes le lendemain. Elle sait très bien qu’il était encore en train de roupiller…

Alors que le château d’Azuchi est en proie aux flammes, le jeune artiste fonce tête baissée vers le monument. C’est là-bas, qu’il voit admirer une œuvre d’art, qui va changer le cours de sa vie. Ainsi, à travers différents chapitres, le manga va révéler l’histoire de Tohaku Hasegawa, peintre légendaire. Un homme étrange, passionné et un peu fou, qui est tiraillé entre frustration, gloire et renoncement. Le récit est plaisant à lire, avec parfois de l’humour, un brin de folie qui représente aussi bien l’homme. C’est un brasier qui va s’emparer de l’artiste, l’entrainant dans une sorte de folie, qui va déterminer le destin incroyable de cet homme. Entre rencontre, travail, peinture, la vie du peintre est mouvementé, passionnante et complexe. Le dessin est élancé, vif et fluide, avec un trait fin et énergique, un découpage efficace et dynamique, pour ce manga plaisant à découvrir.

Le mandala de feu est le premier tome de la collection Seinen, des éditions Mangetsu, qui propose de découvrir une partie de la vie complexe et un peu folle de Tohaku Hasegawa, peintre légendaire, courageux et audacieux, ayant le feu en lui.

A propos celine.durindel

A lire aussi

les-géants-t3-bora-et-leap-glenat

Les Géants, le troisième tome, Bora et Leap

Bora et Leap est le troisième tome de la série jeunesse Les Géants, des éditions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com