Les deux cœurs de l’Égypte – Vivre toutes les vies

Vivre toutes les vies est le troisième et dernier tome de la trilogie Les deux cœurs de l’Égypte, paru aux éditions Delcourt, en février 2022. Un dernier épisode, un long voyage, pour ce thriller ésotérique, plutôt bien mené et captivant, mêlant magie, technologie, amour, futur et passé.

les-deux-coeurs-de-l-egypte-t3-vivre-totues-les-vies-delcourtIsha et Anoukis sont en route, avec le petit dieu, et deux jeunes garçons, et le père de la jeune femme. Ils s’arrêtent à une station-service, où ils ont rendez-vous avec Karim. Tout le monde va au café, tandis que le vieil homme fait le plein. Ils s’installent et se demandent quand arrivera Karim. Diaa ne sait pas trop, le soir même ou le lendemain. Cela va dépendre du fonctionnaire qui fait les passeports, qui coûtent cher et qui prennent du temps. Puis, il se tourne vers Anoukis, rappelant que la plaque d’or pur qu’il avait, va permettre à Karim d’en tirer un bon prix. Aussi, après avoir payé les passeports, il devrait leur rester quelque chose… Après cette discussion, ils s’en vont trouver un hôtel, pour passer la nuit. Diaa va chercher du lait, pour le bébé, tandis que tout le monde s’installe dans les chambres. Isha et Anoukis se retrouvent ensemble, pour plus de crédibilité.

les-deux-coeurs-de-l-egypte-t3-vivre-totues-les-vies-delcourt-extraitAlors que l’état de santé du petit roi ne fait qu’empirer, Anoukis, Isha et son père tentent tout ce qu’ils peuvent, pour trouver des papiers, aller à l’hôpital. Le voyage va être long, pour les héros, qui vont enfin avoir un diagnostic, puis vont partir pour la France, afin que le bébé puisse être opéré du cœur. Entre temps, Isha est comme initié par Anoukis et perçoit sa vie différemment, comme si elle était la réincarnation de la princesse Iséri. Enfin, les deux amants se retrouvent, mais le temps est compté dans le passé et dans le présent. La bande dessinée entremêle aisément le passé et le présent, avec une intrigue captivante, pleine de magie. Le récit est bien découpé et posé, pour comprendre la trame, les enjeux, le passé, le présent et l’avenir. Entre Égypte ancienne, croyance, pouvoir, magie, qui vont se confronter à la réalité moderne et technologique, l’histoire tient parfaitement la route, pour un final fabuleux. Le dessin est plaisant, le trait précis et vif, les personnages expressifs et beaux, les planches travaillées.

Vivre toutes les vies est le troisième et dernier tome de la trilogie Les deux cœurs de l’Égypte, des éditions Delcourt. Un thriller ésotérique qui entremêle parfaitement ce voyage dans le temps, entre Égypte ancienne et le présent moderne, pour le destin à venir d’un grand pharaon.

Les deux coeurs de l’Egypte

A propos celine.durindel

A lire aussi

Les-odeurs-de-laforet-Langue-au-chat

Mon bel imagier des odeurs, deux nouveaux titres à découvrir

Les odeurs de la forêt et Les odeurs du jardin sont deux nouveaux titres à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com