Accueil / En Région / L’inauguration du Vieux Port de Marseille, une agora majestueuse pour la Cité Phocéenne

L’inauguration du Vieux Port de Marseille, une agora majestueuse pour la Cité Phocéenne

Quelle ne fut ma surprise l’autre matin lorsque je vis dans ma boite mail une invitation de la part de la mairie de Marseille. Monsieur Gaudin m’invitait à inaugurer le Vieux Port le 2 mars 2013.Ah bon, on inaugure le Vieux Port ? Il me semblait pourtant que ce lieu emblématique de ma ville, comme son nom l’indique, datait de plus de 2600 ans, c’est maintenant qu’on l’inaugure ! Il fallait absolument que j’aille voir ce qui se tramait là-dessous..

L'ombrière du vieux port de Marseille
L’ombrière du vieux port de Marseille

Le jour J, nous avons une chance incroyable, le soleil brille, le thermomètre indique 13°, il fait beau. Un jour idéal pour inaugurer un vieux port.
Il faut dire que le Vieux Port de Marseille, c’est comme la Tour Eifel pour Paris ou la Place Rouge pour Moscou, c’est le coeur de la ville, l’attraction principale.Quand j’arrive à onze heures ce matin-là, je vois que, contrairement à une idée reçue, véhiculée par une certaine catégorie de marseillais, qui se plaignent que l’information circule mal, l’info était passée et bien passée pour l’événement !

Sur le quai, là où se tient le marché aux poissons chaque matin depuis plus de 2500 ans, se bouscule une foule dense, compacte, hétéroclite. Le peuple marseillais. Il ne manquait personne à l’appel, tous les habitants de la ville s’y étaient donné rendez vous !

Il faut dire que les mois de travaux et de de poussière que nous avons subis valaient la peine ! La place est majestueuse, immense, accueillante, avec une attraction centrale : l’ombrière. C’est une structure en inox poli qui est bien plus qu’un élément d’architecture urbaine, c’est une véritable œuvre d’art aux lignes épurées et minimalistes.

Des poteaux en inox s’élèvent vers un immense rectangle couvert de miroirs. L’effet est spectaculaire, une réussite.

Il y a un tapis rouge qui mène vers un podium. On nous explique que nous nous trouvons sur une des plus vastes places d’Europe, une agora faite pour permettre aux gens de se rencontrer et se retrouver.

La place a été baptisée « Quai de la Fraternité », moi ça me va plutot bien et c’est particulièrement bien pensé pour une ville où se cotoient tant de langues et de couleurs de peaux différentes.

Cette place est le point d’orgue d’un processus colossal de transformation du centre ville. L’ambition de Marseille, à travers cette année capitale 2013 est de devenir une métropole méditerrannéenne.

J’étais sous cette ombrière, à chercher tête levée mon reflet dans l’immense miroir, lorsqu’un petit bus électrique arrive et s’arrête devant le tapis rouge. Les portes s’ouvrent sur une armada de journalistes caméras et micros au poing, suivis par la brochette des personnalités politiques de Marseille. Ils étaient tous là : président de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole Eugène Caselli, entouré du maire Jean-Claude Gaudin, des présidents du Conseil général Jean-Noël Guérini et du Conseil Régional Michel Vauzelle et de la ministre chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion Marie-Arlette Carlotti.

Ils se dirigent vers le podium, s’offrant un passage un bain de foule.
Ils sont accompagnés des concepteurs de la place, l’architecte Michel Desvignes, et Norman Foster, le designer de l’ombrière, qui nous expliquent que leur projet n’était pas de transformer le port, mais de préserver et renforcer son caractère unique au Monde. Pour le coup, on peut dire que c’est réussi.

Je vous épargne les nombreuses congratulations et autres paroles en l’air de tout un chacun, mais juste, deux remarques qui m’ont frappée : d’abord la présentatrice de l’événement qui commence son discours en insistant sur le fait que le chantier a été livré en temps et heure… et que c’est assez exceptionnel pour être souligné, j’ai eu une pensée émue pour tous les ouvriers du bâtiment et des travaux publics qui se sont pris un joli vent !! et la seconde réflexion, c’est Monsieur notre Maire qui nous a informés du fait qu’il lisait le New York Times… et que cet journal prestigieux avait classé Marseille seconde au rang des villes à visiter en 2013, après Rio de Janeiro.

 Espérons que cet engouement pour Marseille n’en soit qu’à son début et se prolonge après ce 31 décembre…

A propos alissash

A lire aussi

pourang-labyrinthe-le-secret-slider

Pourang – Spectacle bluffant et immersif à Le Secret – Paris

Pourang – Le mentaliste bluffant revient à Paris avec « Labyrinthe » au Théâtre immersif Le Secret. Déambulez librement ...

Lire les articles précédents :
J’ai fait comme elle a dit un premier roman de Pascal Thiriet

Stylé et totalement déjanté !Les éditions Jigal nous présentent le premier roman extrêmement réussi de ...

Le Périgord : une terre aux mille et une découvertes…

 Le département de la Dordogne a accueilli plus de 2 millions de visiteurs en 2012 : ...

Open Make Up For Ever de natation synchronisée à Montreuil du 14 au 16 mars

A quatre mois seulement des Championnats du Monde de Barcelone (du 20 au 27 juillet 2013), ...

Fermer