Accueil / Actu du web / Et si la pépite d’or du Bitcoin était sa technologie : Blockchain ?

Et si la pépite d’or du Bitcoin était sa technologie : Blockchain ?

Le Bitcoin repose sur une technologie appelée Blockchain (chaine de blocs) qui est prometteuse et qui commence à être utilisée dans d’autres applications de transaction.

Pour toute transaction utilisant cette technologie, le tiers de confiance devient le réseau des utilisateurs de la technologie.Le NASDAQ envisage d’utiliser ce nouvel usage pour enregistrer les votes des actionnaires.

Blockchain
Blockchain

Pourquoi la technologie blockchain ?

Quel est l’objectif de cette technologie : assurer la transaction.

Quand vous devez  acheter quelque chose, vous voulez être sûr que le vendeur en est bien le propriétaire et que la vente sera unique.Pour illustrer ces propos, prenons le domaine de l’immobilier. Combien d’acheteur se sont faits gruger avec un vendeur peu scrupuleux qui vendait plusieurs fois un bien, qui de plus est ne lui appartient pas forcément. La question comment s’assurer.

Dans le monde actuel, nous nous appuyons sur un système centralisé,  les notaires qui référencient les transactions et qui nous permettent de nous assurer que nous achetons un bien réel au réel propriétaire. Mais dès que nous sommes dans le domaine du virtuel comment faire ? Avoir un tiers de confiance reconnu comme tel. Ça pourrait être une solution encore faut-il qu’il soit sûr que le propriétaire de l’objet de la transaction soit réellement celui qui revendique le titre de propriété et qu’il ne fasse pas plusieurs transactions simultanément.

Blockchain se veut offrir une solution plus fiable et éviter ce  tiers de confiance  centralisé.

Comment fonctionne blockchain

La Blockchain sert en quelques sortes de registres de transactions.

Ce registre est partagé par tous les utilisateurs du réseau. On peut parler de Internet 2.0
Les blocs sont stockés sur tous les ordinateurs des utilisateurs qui auront choisi un « portefeuille complet ».
L’historique de chaque élément est traçable depuis sa création.

Pour effectuer une transaction, plusieurs conditions sont nécessaires :

  1. plusieurs nœuds doivent donner leur accord, on ne peut pas le faire tout seul dans son coin
  2. un nouveau bloc doit être construit. Pour le construire, il faut calculer un code de cryptage qui sera fonction de toutes les transactions précédentes. Cette opération est effectuée par des utilisateurs du réseau appelés des mineurs.
    Ce calcul permet d’éviter qu’une même valeur soit vendue plusieurs fois.
  3. Le bloc construit va être relié à l’ancien bloc ne permettant pas d’éliminer le nouveau bloc.

Dans le monde Bitcoin, le « mineur » qui met à disposition sa puissance de calcul sera rémunéré   de 0.0001 Bitcoin par transaction.

 

Sécurité

bitcoin-blockchain
bitcoin-blockchain

Au niveau sécurité, nous avons que l’attaque de certaines plateformes de Bitcoin a conduit à des pertes importantes. Ce qui permet de voir que la sécurité uniquement par le réseau n’est pas forcément suffisante et qu’il faudrait une autorité de gouvernance pour mettre en place un système de contrôle et régulation pour éviter ce genre de problème.

 

En résumé

Blockchain est apparue en 2009 avec l’émergence du Bitcoin. La technologie se veut sécuriser les transactions via les réseaux d’utilisateurs plutôt qu’un système centralisé.

Autant, j’ai fait part de mes craintes concernant le Bitcoin dans des précédents articles, autant je pense que l’usage qui peut être fait par les blockchains est prometteur.

Actuellement beaucoup de startup travaillent sur le sujet et des projets émergent, on peut trouver sur Internet des projets autour des constats d’assurance, certification de diplômes, des transactions immobilières, des œuvres d’art,…  Les grandes banques ont des équipes qui préparent des applications basées sur les blockchains.

La technologie telle qu’elle est ; a des restrictions. Certains spécialistes indiquent qu’on ne pourrait pas dépasser 7 transactions par seconde compte tenu de la répartition entre plusieurs ordinateurs et les limites au niveau du réseau. VISA a besoin de plus de 50 000 transactions par seconde.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos michellaurent

A lire aussi

Draguer une fille : Méthode pour séduire efficacement

Vous tombez sous le charme d’une perle rare depuis quelque temps ? Et vous souhaitez ...

2 commentaires

  1. Vous supposez qu’un une autorité de controle du bitcoin est une bonne chose . Il n y pas de relation . Au contraire le bitcoin fonctionne parce qu’il n y a pas d autorité de contrôle . (typiquement pas de banques pour parasiter les flux et fausser les cours).
    Ne confondez la monnaie et la plateforme d echange .

    Au passage la remuneration est de 25 btc par block trouver (et bientot de 12.5 btc)

    Ensuite les banques auront beau essayer de cloner le bitcoin , Personne ne gaspillera de la ressources cpu ou de l electricté (donc ne minera ou ne validera des blocks ) pour que des organismes financiers se fasse de l argent .

    Rappeler vous que la philosophie de base est de créer un tiers de confiance distribué qui permet de se passer des banques .

    Concernant la limitations des transactions , plusieurs solutions sont l’étude. La communauté bitcoin votera via le minage de blocks .

    On voit beaucoup d article sur le bitcoin (malheureusement aprroximatif et bourré de lieu commun) . La plupart du temps ce sont des clikbait ou des articles sponsorisés par ceux que le bitcoin dérange . ( y a qu a voir les conneries ecritent sur le site de BFM ou des echos)

    Allez plutot lire les fils reddit .

    • Bonjour Chmick,

      Merci pour votre commentaire car toute discussion est intéressante.
      Tout d’abord une petite mise en garde : vous prenez comme argent comptant ce qu’on peut trouver sur Reddit.
      Mais, ce n’est pas parce qu’on trouve des informations sur ce réseau , sur Twitter ou sur d’autre réseau, que c’est forcément une vérité. Je peux vous dire qu’on trouve beaucoup d’ineptie qui deviennent virales
      Pour ma part, je préfère des articles réfléchis plutôt que de reprendre des mêmes informations virales.
      Concernant la capacité des banques de mettre en oeuvre un Blockchain, je ne serai pas aussi affirmatif que vous. A moins que vous ayez des informations ou une analyse et dans ce cas, je suis preneur.
      Pour revenir à l’article, il met en avant la technologie Blockchain et pas uniquement à Bitcoin. Ce qui intéresse les banques et autres organismes c’est cette approche des transactions avec un réseau comme tiers de confiance.
      La question est de se demander sans parler d’autorité de contrôle, si une autorité de gouvernance ne serait pas nécessaire et dans le cas de Bitcoin aurait pu éviter les dérives et certains gros problèmes que le réseau Bitcoin a connu. Il est vrai que c’est loin de la philosophie de Bitcoin et surtout que ça pourrait gêner certains gros utilisateurs qui se servent de ce réseau pour blanchir de l’argent sale. C’est principalement pour cette raison que je ne soutiendrai pas ce système.

Lire les articles précédents :
Les Écuries de Richelieu interdit l’entrée aux banquiers

Pour dénoncer la frilosité des banques à accorder des prêts aux créateurs d’entreprise, le propriétaire ...

Renault dévoile ses plans pour Alpine
Renault dévoile ses plans pour Alpine

Sur les routes du prestigieux Rallye Monte-Carlo et au sommet du Col de Turini, lieu ...

L’Alfa Romeo 4C contre François Pervis : un défi étonnant

L'Alfa Romeo 4C contre François Pervis, voilà un défi qu'on attendait pas. Voir l'Alfa Romeo ...

Fermer