Accueil / Dans le Monde / Voyager autrement, voyager solidaire

Voyager autrement, voyager solidaire

Voyager Autrement , antenne de voyages responsables et solidaires de Vacances Bleues, propose une autre manière de voyager pour mieux appréhender la réalité économique et sociale du pays visité. «L’entreprise Vacances Bleues, est un groupe qui gère des hôtels clubs en France pour tous les âges et toutes les bourses et qui privilégie une offre autour de la rencontre authentique. En plus des hôtels en France, nous proposons des voyages à l ‘étranger: certains classiques et d’autres solidaires, sous la marque « Voyager Autrement ». Ce sont des voyages qui allient découvertes culturelles et rencontres, c’est-à-dire que nous proposons dans des conditions de bon confort des circuits qui proposent les incontournables du pays avec des guides francophones, nous ajoutons en plus quelques rencontres, entre quatre et sept suivant les circuits, pour sensibiliser les voyageurs aux besoins du pays.»  explique Damien Bérel, responsable de développement de Voyager Autrement.

Promotion de la culture, partage des valeurs de rencontre, d ‘ouverture à l ‘autre, solidarité, ces promesses de « Voyager autrement », se déclinent en plusieurs façons : « Nous pouvons avoir différentes thématiques comme la lutte pour la protection de l’environnement. Au SriLanka par exemple, nous sommes en contact avec une association qui défend la protection de la mangrove, les voyageurs vont rencontrer un responsable de cette association sur le terrain et vont découvrir sur place les problématiques liées à la mangrove. Cela peut aussi être aussi en lien avec les droits des enfants ou les droits des femmes. En Colombie, nous allons rencontrer une association qui vient en aide aux femmes en difficulté par le biais du théâtre. Les voyageurs assistent à une pièce de théâtre jouée par ces femmes qui bénéficient du soutien de l’association. Aussi, la fondation Vacances Bleues reverse un budget annuel de 10 000 € par an, une somme ventilée auprès des différentes associations partenaires. En plus de la solidarité, il est proposé aux voyageurs de transformer leur consommation carbone pour financer un projet d’agro-foresterie en Inde.

«Voyager autrement» répond à toutes les demandes . Le responsable de développement explique :

Le tourisme de masse est présent, cependant le tourisme solidaire évolue selon Damien Bérel:« Je me réjouis que cette offre de tourisme alternatif qui propose des choses plus authentiques, moins superficielles se développe. Ce type de tourisme est surtout conscient des effets que peuvent avoir le tourisme de masse, et fait en sorte de limiter au maximum ces effets , je suis ravi que de plus en plus de personnes souscrivent à ce type d’offre.»  En effet, «  Voyager autrement » continue d ‘attirer de plus en plus de touristes en recherche de rencontres et d’authenticité, en témoignent les voyageurs : « Le sentiment d’avoir vécu une expérience unique et d’avoir pu accéder au cœur de la « vraie vie » népalaise. Beaucoup d’humanité, d’authenticité et la réalité de plein fouet. », « Le Guatemala est un pays très riche. La découverte des Mayas m’a donné envie d’en apprendre plus sur cette civilisation très avancée pour l’époque. La diversité des paysages est étonnante et la population accueillante. » « Découverte de l’Iran dont l’image donnée par les médias ne correspond pas du tout à la réalité. Accueil incroyablement chaleureux de tous les iraniens rencontrés. J’apprécie énormément la formule du voyage « Voyager Autrement ». », « Très beau voyage. Très dépaysant. Belles rencontre à Ghenhlang avec les pêcheurs et belles visites à Hoi An et dans le Delta du Mékong.»

« Voyager autrement » assure aux voyageurs la solidarité, la rencontre et le confort :« Le parti pris de « Voyager autrement » c ‘est de ne pas de sacrifier le confort sous prétexte que l ‘on fait du solidaire. Il y a une démarche solidaire car nous sensibilisons nos voyageurs à la solidarité et nous faisons un reversement aux associations partenaires mais ce n ‘est pas pour autant que nous lésinons sur le confort.Ce sont des voyages avec des hébergements de bon confort, avec des véhicules privés, de très bons guides francophones,nous insistons là dessus, car c ‘est 90% de la réussite du voyage. C’est: solidarité, rencontre et confort , puisque malgré tout, nous estimons que  pour profiter de l ‘aspect culturel et des rencontres, le voyageur doit voyager dans de bonnes conditions.» affirme Damien Bérel. 

Voyager autrement en chiffres

  • 18 années d’existence.
  • 398 voyageurs en 2017
  • Voyages de 6 à 20 personnes
  • 12 personnes par groupe en moyenne
  • 54% de voyageurs pour l ‘action de transformation de carbone
  • 48% de grand public
  • 12 % d ‘associations solidaires
  • 40 % de CE
  • 64 % de femmes
  • 36 % d ‘hommes
  • 53 % de voyageurs partent en Asie
  • 5 % de voyageurs partent en Amérique
  • 2% de voyageurs partent en Europe
  • 40 % de voyageurs partent en Afrique
  • 10 000€ budgétés annuellement par la Fondation Vacances Bleues

A propos Nuncia Dumorné

Actualités artistiques, culturelles, touristiques

A lire aussi

Le Parc Zoologique de Paris célèbre Halloween en 2018

Du 20 octobre au 4 novembre 2018, le Parc Zoologique de Paris célèbre Halloween. Une ...

Lire les articles précédents :
Jaune soufre de Jacques Bablon

Les excellentes éditions Jigal Polar présentent le nouveau roman haut en couleurs de Jacques Bablon ...

Kharkiv à la recherche de soutien humanitaire

La population ukrainienne est victime depuis plus d'un an d'une crise politique et humanitaire. A ...

Mon carnet Brûle-graisses, le programme en 12 semaines pour perdre du poids

Vous souhaitez perdre ces quelques kilos qui vous empoisonnent la vie mais sans trop vous ...

Fermer