Accueil / Culture / Cinéma / Rencontre avec Paul Belmondo

Rencontre avec Paul Belmondo

Paul Belmondo était à Monaco  au festival de la comédie pour remettre à Claude Lelouch un prix pour son immense carrière. Quelques heures avant la soirée de gala, nous avons pu le rencontrer.

Ezio Greggio, Claude Lelouch et Paul Belmondo

Paul Belmondo connaît très bien Claude Lelouch. Pour lui, il a joué deux fois le rôle tenu par son père, jeune. C’était dans Itinéraire d’un enfant gâté et dans Les misérables. Il garde de très bons souvenirs de ces films. Il a eu l’occasion de revenir sur d’autres tournages et observer la « méthode » Lelouch, qui laisse la caméra tourner pour faire surgir l’émotion. Parmi les films préférés du cinéaste, il cite volontiers Itinéraire d’un enfant gâté bien sûr mais aussi La bonne année ou  L’aventure c’est l’aventure qu’il regarde toujours avec plaisir.

En novembre dernier, il a présenté à l’UNESCO The gazelles, le film documentaire qu’il a tourné sur Dominique Serra, la fondatrice du rallye des gazelles. C’est grâce à sa femme qu’il a fait sa connaissance. Il l’a longuement filmée et il est aussi allé sur le terrain, au Maroc, pour rencontrer les concurrentes. Lorsque le film a été présenté à l’UNESCO, la plupart étaient présentes. C’était un grand moment, riche en émotions. Paul Belmondo avait à cœur de parler de ce rallye si particulier  fait par et pour des femmes, dont l’objectif n’est pas la vitesse. Il met en avant des valeurs essentielles comme la solidarité, l’assiduité, le dépassement de soi. Chacune des concurrentes reconnaît qu’il y a un avant et un après le rallye des gazelles. Devant la caméra de Paul Belmondo, Dominique Serra fait part des difficultés qu’elle a rencontré pour  monter ce projet et être prise au sérieux. Elle a dû se battre contre les clichés habituels, contre ceux qui disent que la course automobile n’est pas un sport pour les femmes.

Le grand sportif qu’il est ne pouvait qu’être sensible au combat de Dominique Serra. Lorsqu’elle a mis en route son projet il y a vingt-huit ans, elle était en avance sur son temps, sur les mentalités. Paul Belmondo admet qu’heureusement de nos jours le sport se féminise, y compris dans le milieu de la formule 1. Les femmes apportent beaucoup aux hommes dans le sport.  Il espère que le documentaire pourra être diffusé sur une chaîne de télévision pour atteindre un plus large public.

Dans quelques jours, Paul Belmondo sera sûrement à Nice pour le départ du prochain rallye des gazelles. Après les courses automobiles, il a très envie de réaliser un documentaire sur le milieu du cyclisme, pour associer à nouveau ses deux passions, le sport et le cinéma.

A propos laurence ray

A lire aussi

Mémoires de Marie-Antoinette, le second tome, La Révolution

La Révolution est le second et dernier tome du diptyque Mémoires de Marie-Antoinette, une bande ...

Lire les articles précédents :
Voyager autrement, voyager solidaire

Voyager Autrement , antenne de voyages responsables et solidaires de Vacances Bleues, propose une autre ...

Jaune soufre de Jacques Bablon

Les excellentes éditions Jigal Polar présentent le nouveau roman haut en couleurs de Jacques Bablon ...

Kharkiv à la recherche de soutien humanitaire

La population ukrainienne est victime depuis plus d'un an d'une crise politique et humanitaire. A ...

Fermer