Accueil / Culture / Cinéma / Un amour d’hiver : Un conte de fées

Un amour d’hiver : Un conte de fées

Colin Farell est Peter Lake
Colin Farell est Peter Lake

Pour les inconditionnels des contes de fées, par le réalisateur américain Akiva Goldsman, oscar du meilleur scénario pour le film « Un homme d’exception en 2001 » ; avec Colin Farrell, Jessica Brown Findlay, Jennifer Connelly, William Hurt, Eva Marie Saint, Russell Crowe, Will Smith… En salle dès le 12 mars 2014.

Sorti sous le tire original Winter’s tale d’après le livre éponyme de Mark Helprin publié en 1983, très bien accueilli par la critique, le réalisateur  et scénariste Avika Goldsman a réuni de grandes pointures du cinéma outre-Atlantique pour nous emmener dans un voyage « dans le temps » entre le Manhantan de la fin du XIXème/début du XXème siècle aux allures edwardiennes et celui des gratte-ciels new-yorkais du XXIème siècle.

Ce film grand public qui a l’allure d’un conte de fées fut sur les écrans américains pour la St Valentin 2014. Son arrivée chez nous un mois plus tard lui enlève un peu de sa pertinence, d’autant qu’avec l’imposant soleil de ces jours derniers, l’heure est moins à la magie des miracles… Quoi que… Toutefois, celui-ci ne manquera pas  de ravir les amateurs du genre ou les inconditionnels de l’hermétisme  ou encore du mystère voire de l’esprit magique qui anime l’inconscient collectif nord américain et que les critiques américains appellent eux-mêmes : « the North American magic realism ».

Synopsis : New York, fin du XIXème/tout début du XXème siècle. Peter Lake (Colin Farrell) est un immigrant clandestin du navire « City of Justice » qui se retrouvera vite livré à la rue. Tout d’abord machiniste, il est happé par le gang de Pearly Soames (Russel Crowe) au sein duquel il devient maître dans l’art du cambriolage.  Un jour il décide de se défaire de son emprise. Il échappe de justesse à une mort atroce grâce à l’intermédiaire d’un cheval blanc aux mystérieux pouvoirs. Voué aux larcins, Peter Lake n’aurait jamais cru qu’un jour son cœur lui serait ravi par la charmante Beverly Penn. Mais leur idylle est maudite : tandis que Beverly est atteinte de tuberculose, Peter a été condamné à une mort bien plus violente par son ancien mentor, le diabolique Pearly Soames. Peter tente  alors par tous les moyens de sauver la femme qu’il aime, à travers le temps, luttant contre des forces démoniaques – et surtout contre Pearly qui sollicite l’aide de Lucifer (Will Smith) afin de l’anéantir. Désormais, Peter ne peut plus compter que sur un miracle…

)

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

Pockemon Crew : Big Data is watching you

Tous les soirs c’est le même refrain. Ils se donnent rendez-vous au même endroit, écoutent ...

Lire les articles précédents :
La France face aux tempêtes « Un littoral à protéger »

Elles s’appellent Qumaira, Petra, Dirk, Ulla….Elles se sont abattues sur la France tout au long ...

En avant toutes ! Actes 2 : Pas de choix pour France Télévisions

Le 11 mars 2014 lors du colloque « En avant toutes ! Actes 2  », le président-directeur général ...

Toute la vérité sur l’hypnose et ses nombreuses applications

Charly Samson, auteur du guide pratique de magnétisme et sophromagnétisme, nous parle cette fois-ci avec ...

Fermer