Accueil / Culture / Benvenuto Cellini : Un Berlioz féérique mis en scène par un Monthy Python !

Benvenuto Cellini : Un Berlioz féérique mis en scène par un Monthy Python !

Après le succès phénoménal lors de sa création à l’English National Opera en 2014,  le biopic lyrique sur la vie du sculpture italien revisité par Terry Gilliam est un succès annoncé à l’Opéra National de Paris « Benvenuto Cellini ».  

 

« J’ai lu les Mémoires de Benvenuto Cellini, tel que vous me voyez, et en italien encore ! J’ai appris de cet homme-là, qui était un fier luron, à imiter la Providence qui nous tue à tort et à travers, et à aimer le beau partout où il se trouve. N’est-ce pas d’ailleurs une belle partie à jouer que d’être seul contre tous les hommes et d’avoir la chance ? »

– Vautrin, le Père Goriot, Honoré de Balzac

« Orfèvre et sculpteur florentin, Benvenuto Cellini a vite joui d’une renommée dépassant les frontières de l’Italie. Son tempérament flamboyant, la conscience exacerbée qu’il a de son talent, la liberté d’esprit dont il fait preuve au plus près des puissants sont autant de traits qui inspirent Berlioz, lecteur de ses Mémoires. Jamais loin des intrigues, des cabales et des rixes, Cellini doit fondre une grande sculpture de Persée commandée par le souverain pontife. Il est aimé de Teresa, mais celle-ci est promise à Fieramosca, un artiste académique qui n’a pas eu la faveur de recevoir la commande papale. L’univers exubérant déployé par Terry Gilliam entraîne les protagonistes dans un monde tout à la fois délirant, jubilatoire, claustrophobique et mégalomane : l’embrasement d’une folie communicative. »

La mise en scène endiablée de l’ex Monthy Python Terry Gilliam alterne avec une extrême aisance entre un réalisme pittoresque et un fantastique onirique dans un décor unique monumental faisant du de cette histoire une comédie loufoque déjantée mais aussi criante de vérité. Cette reprise est un triomphe annoncé pour plusieurs raisons : la présence de superstar telles John Osborn dans le rôle principal, de Maurizio Muraro (Giacomo Balducci ) et l’excellente Audun Iversen (Fieramosca) une direction d’orchestre confiée à Philippe Jordan, ces magnifiques décors signés Terry Gilliam Aaron Marsden et enfin la scénographie colorée et vitaminée de Leah Hausman  réputée  pour le souffle et la précision de ses mises en scène cette façon de mettre à nue l’âme des personnages. Un triomphe annoncé.

Opéra Bastille. Place de la Bastille, 12e.  Tél. 0892 89 90 90. À 19 h 30.  

23, 26, 29 mars, 04, 07, 11, 14  avril et 01 mai 2018

 

Benvenuto Cellini

 Opéra en deux actes et quatre tableaux

Musique Hector Berlioz

Livret Léon de Wailly et Auguste Barbier

En langue française

 

  

 

 

PDF24 Tools    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

J’ai perdu Albert de Didier Van Cauwelaert

Les excellentes éditions Albin Michel présentent le dernier roman de Didier Van Cauwelaert : J’ai ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Questions ? Réponses ! Mon cerveau

Mon cerveau est un nouveau documentaire de la collection des éditions Nathan, Questions ? Réponses ! Un ...

Les incroyables aventures de l’enfant plume – Le labyrinthe

Le labyrinthe est le premier tome de la trilogie Les incroyables aventures de l'enfant plume, ...

Tonka, les jouets de chantier, reviennent ce printemps…

Le camion Tonka qui a conquis de nombreux petits garçons dans les années 80, revient ...

Fermer