Accueil / Culture / Cinéma / Chamboultout d’Eric Lavaine avec Alexandra Lamy et José Garcia en salles le 3 avril

Chamboultout d’Eric Lavaine avec Alexandra Lamy et José Garcia en salles le 3 avril

Le 3 avril sortira Chamboultout, le dernier film d’Eric Lavaine, avec Alexandra Lamy et José Garcia. Il y a quelques jours, tous les trois étaient à Nice pour présenter le film en avant-première au Pathé Gare du Sud. Nous avons pu les rencontrer, en toute simplicité.

Eric Lavaine, Alexandra Lamy et José Garcia

Chamboultout commence au moment où Béatrice (Alexandra Lamy) célèbre avec ses proches la sortie de son livre, dans lequel elle raconte l’accident de son mari et les conséquences dans leur vie. En effet, Frédéric (José Garcia) a perdu la vue  et depuis, il a constamment faim et ne peut s’empêcher de dire ce qu’il pense. Il est devenu imprévisible et difficile à gérer en société.  Ce livre, si salutaire pour Béatrice, ne va pas plaire à tous ses amis. Même si elle a modifié les noms des personnages, chacun se reconnaît et n’apprécie pas d’être percé à jour…

Eric Lavaine avait d’abord envisagé de tourner la suite de Barbecue. Mais il a changé d’avis et s’est inspiré de l’histoire d’une amie dont le mari est devenu handicapé à la suite d’un accident, et qui avait écrit un livre pour raconter son expérience. Le résultat à l’écran est aussi réjouissant que Barbecue. Chamboultout est un film choral où le drame et la comédie se côtoient. Au détour de scènes franchement comiques surgissent çà et là des moments d’émotion. Si le film est si réussi, c’est qu’il est mené par l’irrésistible couple Alexandra Lamy/José Garcia.

Le titre, « Chamboultout »,  donne le ton du film et souligne tout le bouleversement qu’engendre l’accident de Frédéric. Ecrire son livre où elle livre son expérience est comme une bouffée d’oxygène pour Béatrice, comme un exutoire mais elle ne pensait pas que les conséquences seraient si grandes. Malgré elle, elle a blessé les autres, et surtout ses copines, qui ont elle aussi besoin d’exister dans cette situation. C’est comme s’il y avait une jalousie du malheur. Comment continuer à vivre lorsqu’un drame survient ? Comment trouver sa place ? Ce sont  les questions majeures que posent  le film, sans en avoir l’air.

José Garcia nous a confié qu’il aimait beaucoup les rôles de composition. Il avait déjà eu l’occasion de travailler avec des aveugles et pour ce film, il a été en contact avec des chiens guides d’aveugle.  Son personnage ne sait pas qu’il a eu un accident, même s’il a parfois des éclairs de lucidité. Il lui a donc fallu travailler les gestes, les mouvements.  D’ailleurs, il lui est souvent arrivé de se cogner ou de se prendre des portes. En tous cas, il n’a pas préparé son rôle au point de manger tout le temps comme Frédéric ! Parrain de l’association « rêve de gosses », il reconnaît que « lorsqu’il a commencé à rire avec les handicapés, c’est devenu génial ! ».

Alexandra Lamy parle avec beaucoup d’enthousiasme de Béatrice, une femme forte, qui prend la situation en main car elle n’a pas le choix. Comme elle le dit, « une femme se surpasse face à l’adversité ». Béatrice doit s’occuper de son mari, gérer le quotidien, s’occuper de ses enfants pas toujours tendres avec elle. Au cinéma et dans la « vraie » vie, Alexandra Lamy a déjà été confrontée au handicap. En tant que comédienne, elle était à l’affiche de De toutes nos forces, le film de Nils Tavernier avec Jacques Gamblin, où elle incarnait la mère d’un enfant handicapé en fauteuil roulant dont le rêve est de participer à l’Ironman. En 2012, elle a réalisé un reportage pour Envoyé spécial, montrant le quotidien d’un enfant de six ans atteint d’une maladie orpheline. Elle s’était rendue à l’hôpital de Montpellier dans une chambre stérile pour rencontrer le petit garçon et avait recueilli les témoignages de sa famille.  Elle reconnaît qu’ « avoir fait ces deux films l’a aidée pour Chamboultout  et pour aborder le personnage de Béatrice ». Les personnes handicapées sont plus drôles qu’on ne pense. « On est maladroits quand on ne connaît pas ! », nous a-t-elle dit. Marraine de l’Institut Pasteur, elle s’investit au sein d’une association pour permettre à des enfants atteints de maladies orphelines d’aller à l’école. Elle est bien consciente que sa « notoriété permet d’apporter quelque chose. »  En ce moment, elle a un projet en tête : elle est en train d’écrire un film pour sa fille, sa sœur et elle-même. Trois portraits de femmes. On a hâte !

chamboultout

Chamboultout d’Eric Lavaine avec Alexandra Lamy, José Garcia mais aussi Mickael Youn, Michel Vuillermoz, Anne Marivin, Medi Sadoun, Olivia Côte…

A propos laurence ray

A lire aussi

Samurai Origines, tome 2, Le maître des encens

Le maître des encens est le deuxième tome de la série Samurai Origines, qui revient ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
reseaux sociaux
4 outils du gestionnaire de réseaux sociaux pour créer un contenu viral In Progress Release cover image

Dans le secteur très concurrentiel des réseaux sociaux, un contenu pertinent est un élément primordial ...

habitation-a-neuf-global-renovation-salle-de-bains
Rénovation à Paris avec habitation a neuf

Vous avez acheté une maison et vous envisagez de la rénover ou vous croyez que ...

regarder film sur internet
Ou regarder des films ou séries sur Internet

  La majorité des personnes considèrent les réalisations cinématographiques (soit les films ou les séries) ...

Fermer