cabinet maker cover letter ready player one movie essay cpm homework help cc2 chapter 3 creative writing on a memorable journey aberdeen university creative writing society university of iowa creative writing faculty

Coeur de Pirate et Yuri Buenaventura ont clôturé la 22ème édition des Nuits du Sud de Vence

Il y avait foule à Vence pour la dernière soirée des Nuits du Sud. Il était difficile de circuler sur la Place du grand jardin tant les spectateurs étaient nombreux et serrés pour venir applaudir Cœur de Pirate et Yuri Buenaventura.

Le premier concert était assuré par la jeune chanteuse canadienne. Toute de noir vêtue et en baskets blanches, elle a enchanté le public, de tous âges. Certains connaissaient par cœur quelques-unes de ses chansons, et notamment « Comme des enfants » ou « Pour un infidèle »,qui ont marqué le début de sa carrière il y a maintenant dix ans. Proche du public, qu’elle a sollicité à plusieurs reprises pour danser ou pour chanter avec elle, elle a souvent quitté son piano pour des titres plus dynamiques et dansants, extraits surtout de son dernier album, « En cas de tempête, ce jardin sera fermé ». Si, au milieu du concert, elle a repris le mythique titre de Chris Isaak « Wicked game », elle n’a pas manqué de chanter « Mistral gagnant » de Renaud, que tout le monde attendait, faisant parcourir sur la place du grand jardin des frissons d’émotion. Pour finir, elle a interprété son tout nouveau titre, ravissant une dernière fois le public. Peu avant de quitter la scène, Cœur de pirate a dit que Vence était l’une des dernières dates de sa tournée. Le concert avait donc une saveur particulière pour la chanteuse et pour le public.

Il fallait finir en beauté et dans une ambiance festive cette 22ème édition. Après Cœur de pirate, Yuri Buenaventura, grand  habitué des Nuits du Sud, a fait danser le public sur les rythmes endiablés de la salsa. Le chanteur colombien, entouré de très nombreux musiciens, a enchaîné ses titres mais il a aussi offert au public de belles reprises parmi lesquelles « Besame mucho » ou, en français, « Je me suis fait tout petit » de Brassens et l’incontournable « Ne me quitte pas » de Brel.

On ne pouvait pas mieux clôturer cette 22ème édition des Nuits du Sud, en dansant et en faisant la fête.

A propos laurence ray

A lire aussi

Acteur de votre vie par l’auteur du best-seller Les Quatre Accords toltèques, Don Miguel Ruiz

Les Editions Jouvence nous proposent le dernier livre de Don Miguel Ruiz écrit en collaboration …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com