Accueil / Culture / Littérature / BD / Deepwater prison, tome 1, Constellation.

Deepwater prison, tome 1, Constellation.

deepwater-prison-t1-constellation-soleilParu aux éditions Soleil, le 5 mars 2014, le premier tome de Deepwater prison, Constellation, de Christophe Bec pour le scénario et Stefano Raffaele pour le dessin, entraîne le lecteur dans un nouveau thriller fantastique au cœur des abysses !

2012, dans l’océan atlantique, des forages sont entrepris dans une paroi sous-marine, mais un accident arrive rapidement, lorsque cette dernière s’effondre et laisse s’échapper quelque chose… 2027, la plateforme pétrolière de forage Constellation est en feu, la présidente de la commission sur l’énergie et l’environnement, Mme Rosenberg, vient constater par elle-même les dégâts, lorsqu’elle voit sous ses yeux, la plateforme sombrer dans les abysses ! Trois ans plutôt, en Iran, le lieutenant Stewart, désobéi à un ordre de son supérieur, refusant de raser un village où il n’a qu’en visuel, des vieillards et non des rebelles planqués, sous ses yeux, le bled est tout de même rayé de la carte, mais il payera cher son attitude, même soutenu par ses hommes il finira, trois ans plus tard, à la Deepwater prison, un nouveau modèle d’incarcération installée dans une fosse abyssale, au large des Bermudes…

Pas mal de choses s’entremêlent dans le scénario de Christophe Bec, tout d’abord une multinationale, qui après une catastrophe écologique, cherche à cacher certaines vérités. Ensuite, une prison regroupant les plus grands criminels est installée, faute de place sur terre, dans une fosse marine abyssale au large des Bermudes, à 900m de profondeur, non loin de là où laDeepwater Prison.indd plateforme pétrolière a sombré, des prisonniers fomentent des plans d’évasion. Enfin, des Serpentoïdes, redoutables et gigantesques anguilles, menacent les équipes qui tentent de colmater la brèche laissant échapper le pétrole et de rejoindre la plateforme afin de savoir ce qui s’est réellement passé. Dans ce premier tome, les différents éléments de l’histoire se posent tranquillement, l’action n’est pas beaucoup au rendez-vous, mais les interrogations et la curiosité font que le scénario est tout de même prenant, en attendant le second tome, qui devrait être plus dynamique. Le dessin de Stefano Raffaele est réaliste, il amène une certaine ambiance qui prend rapidement, le trait fluide et dynamique apporte quelques belles planches.

Deepwater prison est le nouveau thriller fantastique de Christophe Bec et Stefano Raffaele, un premier tome qui amène tranquillement l’intrigue, le second tome devrait être très intéressant !

A propos celine.durindel

A lire aussi

Ouistiti fait rire les petits, une nouvelle collection pour les tout-petits

Des histoires fantaisistes et des imagiers rigolos sont à découvrir dans cette nouvelle collection, Ouistiti ...

Lire les articles précédents :
Tom Boonen déclare forfait pour Milan San Remo
Tom Boonen ne remportera pas Milan San Remo ce dimanche

Tom Boonen ne remportera pas Milan San Remo ce dimanche.Omega Pharma Quickstep, son équipe, a annoncé son forfait suite à...

17ème Flèche Wallonne Femme : La sélection d’Aso

Mercredi 23 Avril se déroulera la 17ème édition de la Flèche Wallonne Femme, version féminine de la célèbre classique belge...

La Vaporeuse :Enfin un concept efficace pour l’arrêt du tabac

Votre décision est prise. En êtes-vous sûr ? Le plus difficile lors de l'arrêt du ...

Fermer