Accueil / Culture / Littérature / BD / La différence invisible, une bande dessinée des éditions Delcourt

La différence invisible, une bande dessinée des éditions Delcourt

La différence invisible est un récit complet, une bande dessinée de 96 pages, de Julie Dachez et Mademoiselle Caroline, parue aux éditions Delcourt, fin août 2016, qui invite à découvrir une forme d’autisme encore très méconnu…

DIFFERENCE INVISIBLE Marguerite a 27 ans, elle aime les animaux, les journées ensoleillées, le chocolat, la cuisine végétarienne, son petit chien et le ronronnement de ses chats. Tous les matins, Marguerite pars à 7h30 pour travailler, elle n’aime pas vraiment son travail, mais il le faut bien, et elle n’est pas la seule à faire ainsi… A 7h38 elle passe devant le café de la poste, à 7h43 elle prend son petit pain à la boulangerie, à 7h49 elle passe dans la rue Sainte-Barbe, pour arriver au bureau à 8h00, au quatrième étage. La jeune femme est seule, dans les bureaux, elle s’installe tranquillement pour commencer, à croire qu’elle est seule dans l’immeuble, alors que tout le reste du monde est encore dehors ! A 8h55, devant son ordinateur, Marguerite commence à regarder l’heure et les étages de l’ascenseur qui défilent. Le premier « ding » retentit, les collègues arrivent avec un bavardage incessant, les bruits de pas et des talons qui claquent au sol…

la-difference-invisible-delcourt-extraitLe stress arrive très vite pour Marguerite, qui va rapidement s’isoler dans les toilettes. Ses collègues, de par son assiduité et son petit quotidien bien réglé, ont plutôt tendance à se moquer d’elle, qui reste plutôt à l’écart, même à l’heure du repas. C’est ainsi que l’on découvre le quotidien de Marguerite, ses habitudes, ses manies qui la caractérisent tant. A force de comparaisons et de réflexions, la jeune femme va commencer à chercher pourquoi elle est si différente, hypersensible et découvrir qu’elle est autiste, elle a le syndrome d’Asperger, une forme très méconnue. Sa vision de la vie va en être bouleversée, elle va ainsi apprendre à se connaître et aller de l’avant. Le récit est intéressant, la narration plutôt réussie et captivante, pour des rencontres incroyables qui vont aboutir sur cet ouvrage. Des témoignages poignants et une histoire plaisante et enrichissante, pour une bande dessinée qui permet d’élargir sa vision de la vie et de comprendre les différences, parfois invisibles, de chacun et chacune. Le dessin est plutôt simple, fluide et rond, avec pour seules couleurs dynamiques, le noir, blanc, gris et rouge, notamment.

La différence invisible est une sympathique bande dessinée qui invite à découvrir une héroïne pas comme les autres, qui s’interroge sur sa différence et prend ainsi conscience de son autisme pas assez reconnu, pour vivre sa vie pleinement…

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Les p’tits diables, tome 24, Prof et sœur !

Prof et sœur ! est un nouveau tome pour Les p’tit diables, d’Olivier Dutto, un vingt-quatrième ...

Lire les articles précédents :
Des cahiers de jeux pour les enfants, aux éditions Larousse.

Pour se creuser les méninges, tout en s’amusant, les éditions Larousse proposent quatre nouveaux cahiers de ...

Mazda3 2017 : plus affûtée, plus intelligente

La Mazda3 fait peau neuve avec le lancement de son millésime 2017. Tous les modèles ...

Paris-Tours : victoire de Fernando Gaviria, Démare deuxième.

Le colombien Fernando Gaviria a remporté Paris-Tours en finisseur. Le coureur de l'équipe belge Etixx - ...

Fermer