Accueil / Sport / Motocyclisme / Enduropale 2015, l’enduro fête ses vainqueurs

Enduropale 2015, l’enduro fête ses vainqueurs

Il y a 40ans, Thierry Sabine, attaché de presse de la commune du Touquet Paris Plage proposait à Léonce Depretz, maire à l’époque de créer une course de masse de motos comme il l’avait vu lors d’un reportage sur une course du même type. Léonce Depretz, qui souhaitait un évènement pour chaque saisons, à donner carte blanche à l’organisateur imposant une seule condition : une date en hiver.Dès la première année, ce sont plus de 286 pilotes qui participeront à « l’Enduro des sables », l’évènement attire près de 50.000 spectateurs, puis les années passent, les pilotes sont de plus en plus nombreux à venir participer et le public répond toujours présent, environ 250 à 300 000 spectateurs chaque année.

 

Ce vendredi, E.T.O (Enduropale du Touquet Organisation) avait souhaité pour célébrer les 40ans de l’épreuve lancer une course vintage comprenant 2 manches de 30 minutes chacune. D’anciens vainqueurs ont répondu présent à l’invitation des organisateurs, d’autres participants sont venus grossir la ligne de départ, en tout 173 pilotes ont pris le départ sur des machines datant de 1975 à 1990. Johan Boonen s’impose sur les 2 manches au guidon d’une Husaberg 500cc. Lors de la première manche, Arnaud Demeester prendra la deuxième place avant d’abandonner dans la seconde manche. Jérome Belval complètera le podium de la première manche.

Lors de la seconde manche, Johan Boonen prendra le commandement de la course dès le départ, Jérome Belval s’empare de la deuxième place devant Sven Breugelmans.

Au total des 2 manches, Johan Boonen s’impose logiquement devant Jérome Belval et Yann Guédard, bien connu des motards puisqu’il est rédacteur en chef du magazine Moto Verte.

Le podium de l'Enduropale Vintage
Le podium de l’Enduropale Vintage

 

 

Place aux Jeunes

Le samedi matin, les jeunes prennent eux aussi le départ de l’Enduropale dans une manche d’une heure trente qui leur est dédiée. Les pilotes âgés entre 15 et 17ans, pilotent des motos de 125cc 2temps ou 250 cc 4 temps. Le départ initialement prévu à 9h30 sera repoussé à 10h, dû à un vent fort qui ne fait redescendre la mer suffisamment pour lancer la course en toute sécurité pour les pilotes.

Jimmy Cossus s’installe aux commande au guidon de sa Sherco 250cc 4 temps, il s’imagine remporter la course, mais suite à quelques chutes et quelques problèmes mécaniques rencontrés. A 30minutes du terme de la course, Maxime Reneau prendra la tête après avoir pris un départ moyen, mais opérant une remontée fantastique, il s’impose du haut de ses 14ans au guidon d’une 125cc 2temps de marque Yamaha, une première depuis la création de cette course junior, il y a 6ans.

Jimmy Cossus franchira la ligne en 3ème position, s’effondrera et sera réconforté par sa mère, l’explication : il se fait doubler par Jeremy Bonneau (deuxième) dans les derniers mètres avant de franchir la ligne d’arrivée.

 

 

Le podium de la course Juniors
Le podium de la course Juniors

 

Le temps des quads

Depuis maintenant 18ans, les pilotes de quads ont leur course : le quaduro. Il est 13h lorsque le départ est donné aux 367pilotes. Le suspense n’aura pas duré longtemps, Jérémie Warnia déjà vainqueur à 3 reprises pose son empreinte sur la course, il occupera la première place du début à la fin des 2h30 de courses initiales. Le pilote français effectuera les 13km du circuit en un peu plus de 10minutes. Derrière, Mathieu Ternynck, pilote a qui le Touquet ne sourit pas, puisqu’il a souvent joué les places d’honneur mais n’est jamais monté sur la plus haute marche. Il terminera second devant Jérémy Forestier.

 

Le retour des motos

Aujourd’hui les Espoirs (nouvelle appellation des Kids) s’affronteront sur le même circuit que les juniors, long de 3300mètres. Jérémy Hauquier, fils de David Hauquier, vainqueur de l’Enduro du Touquet (l’ancienne appellation de l’épreuve, lorsque celle-ci était organisée par A.S.O) en 1997, tentera de faire comme son père 18ans plutôt en s’imposant.

 

L’épreuve reine

A 13h les 1100 pilotes seront lâchés sur la plage, parmi les favoris figurent Adrien Van Beveren, vainqueur l’an dernier, Antoine Méo, le double champion du monde d’Enduro, Steve Ramon, vainqueur de l’édition 2011.

Arnaud Demeester, le septuple vainqueur célébrera le vingtième anniversaire de sa première victoire en reprenant le guidon d’une 250cc 2temps.

Une pilote féminine goutera au sable nordiste pour la première fois, il s’agit de Julie Peyssard, jeune femme originaire de Périgueux. Elle présente un palmarès déjà bien garni : championne d’Aquitaine catégorie féminine en 2010, 5ème de la Roockie’s cup et 12ème du championnat de France de motocross féminin ; 3ème du championnat de France des sables en 2013, vice-championne de France de Pit Bike ; 7ème du championnat de France de Motocross féminin en 125cc.

En marge de la dernière étape, Julie est en tête et compte bien finir la course et remporter un nouveau titre.

A propos AnthonyJ

A lire aussi

Portrait de Miss France 2018 : Maëva Coucke

À seulement 23 ans, Maëva Coucke, Miss Nord–Pas-de-Calais a été élue Miss France 2018 lors ...

Lire les articles précédents :
Ed Sherran fait étape au Zenith de Clermont

Ed Sherran à fait étape ce dimanche soir au Zenith d'Auvergne devant près de 3000 ...

Arcana Heart 3 : Love Max!!!!! sur PS3 et PSVita !

Dans cette chronique, nous vous présentons aujourd’hui le dernier opus d’une série de jeux de ...

Le livre de Piik, tome 1, Le secret de Sallertaine.

Le livre de Piik est une nouvelle série des éditions Bamboo, qui débute avec ce premier ...

Fermer