Accueil / Culture / Cinéma / Festival de Cannes J9 : Bong Joon-Ho et Xavier Dolan en compétition

Festival de Cannes J9 : Bong Joon-Ho et Xavier Dolan en compétition

Après l’effervescence causée par la venue de l’équipe du film de Tarantino, le Festival a retrouvé un peu de son calme mercredi. Au programme, deux films en compétition : Parasite de Bong Joon-Ho et Matthias et Maxime de Xavier Dolan.

A la sortie de la projection de Parasite, un bruit courait sur la Croisette que le cinéaste coréén était un sérieux candidat pour la Palme d’Or. En effet, le film est une réussite et nous surprend du début à la fin. Il serait dommage de révéler ce qu’il se passe au mileu, pour ne pas gâcher le plaisir des spectateurs qui iront voir le film à sa sortie. On peut néanmoins dire que Parasite fait penser au début à Une histoire de famille de Kore Eda qui a remporté la Palme l’année dernière. Dans la première scène, on plonge au coeur d’une famille qui vit au sous-sol et se débrouille comme elle peut pour survivre, en faisant des petites trafics. Un jour, un ami du fils lui propose de le remplacer pour donner des cours d’anglais à une jeune fille de bonne famille. Il s’y rend et c’est là que tout commence. Il se débrouille pour faire embaucher sa soeur comme professeur d’art thérapie pour le petit dernier. En usant de subterfuges, il parvient à faire licencier les employés installés depuis longtemps dans la maison et fait embaucher son père comme chauffeur et sa mère comme gouvernante. Un engrenage commence alors, dont personne ne sortira vainqueur. Bong Joon-Ho montre le contraste saisissant entre les deux familles et les deux maisons : à la pauvreté et à la magouille s’opposent l’opuluence et la naiveté. Mais Parasite n’est pas seulement un film qui parle des inégalités sociales. Le titre incite lui-même à la réflexion. Qui est le parasite ? Pourquoi ce mot n’est-il pas au pluriel ? Peut-être que le parasite n’est pas celui auquel on pense. Peut-être qu’il s’agit d’un intrus qui est caché. Le film dure deux heures vingt mais à aucun moment on ne voit le temps passer. Sous forme de thriller plein de surprises, Bong Joon-Ho fait une satire politique et dénonce les inégalités sociales d’une manière implacable.

Xavier Dolan est un habitué de Cannes. Il y a connu la gloire, des déceptions. Il y a fait de belles rencontres. Il y a présenté des films et a été membre du jury. Il connaît donc par coeur le Festival. Mais chaque fois, il vit un grand moment d’émotion. A l’issue de la projection de Matthias et Maxime, il était en pleurs. Dans son nouveau film, qu’il qualifie lui-même de transitoire, il est à la fois acteur et réalisateur. Il incarne Maxime, sur le point de quitter le Québec pour aller vivre pendant deux ans en Australie. Il est entouré d’amis et à l’occasion du tournage du film amateur d’une amie, il embrasse le temps d’une scène Matthias (Gabriel D’Almeida Freitas), son ami depuis vingt-cinq ans. Ce dernier, ébranlé,  en couple avec une jeune femme, va commencer à se poser des questions. En conférence de presse, Xavier Dolan a reconnu ne pas vouloir « filmer toute sa vie des gens qui s’engueulent dans une cuisine ! ». Avec Matthias et Maxime, il a changé de cap, s’est montré plus épuré. Il voulait explorer d’autres zones, et notamment l’amitié. Jusqu’à présent, il n’avait jamais filmé des bandes d’amis. Là, il montre des copains qui se disputent, qui s’amusent. Comme il peut le faire lui aussi avec ses amis. D’ailleurs, les comédiens du film sont de véritables amis. Comme dans ses précédents films, le personnage principal se dispute avec sa mère et ne parvient pas à toujours dire ce qu’il ressent. On retrouve la touche Dolan mais cette fois de manière plus sobre, plus épurée. Il le reconnaît lui-même : à trente ans, il a envie d’explorer une nouvelle direction et surtout de faire davantage l’acteur.

 

A propos laurence ray

A lire aussi

Halloween 2019 au Parc Astérix ? C’est Astérix et Périls

Peur sur le Parc – De la petite frayeur à la maxi-trouille, découvrez les nouveautés ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Festival de Cannes 5 jour _4484
Festival de Cannes J8 : Tarantino, Brad Pitt et Di Caprio enflamment le Festival

Ce huitième jour de la compétition était très attendu par le public et la presse. ...

couv-t1à5-Aliènor
Dernier épisode d’Aliènor Mandragore chez Rue de Sèvres

Ne ratez sous aucun prétexte la fin d’Aliénor Mandragore aux Éditions Rue de Sèvres, série ...

Canicross : L’art de courir avec son chien

On le voit de plus en plus sur les réseaux sociaux, notamment Instagram, le Canicross ...

Fermer