Accueil / Culture / Littérature / BD / L’art du crime : On replonge dans la série événement des Éditions Glénat !

L’art du crime : On replonge dans la série événement des Éditions Glénat !

L’art du crime aux Éditions Glénat : une série qui se déroule en 9 tomes, avec une trame différente à chaque fois : nouveaux personnages, époques variés, panels de métiers artistiques exploités ! Des récits criminels avec un métier artistique en fond de scénars, et une probable révélation à la fin des 9 tomes pour conclure sur la quête éternelle de Rudi Fletcher (cf.tome 1), on retrouve des clins d’oeils et des indices relatifs à l’histoire du premier tome dans chacune des Bds !… comme le résume très bien Glénat sur les couvertures : Neuf arts, neuf crimes, une vie !!

 Dans ce nouvel « essai » de criminologie, 5eme volume de la série déjà, on suit l’histoire d’un story-boarder de cinéma, à l’époque du grand Hollywood de 1939 !!! 

L’art du crime T5 © Glénat

Le décor :

Clap de fin sur la scène 24 du nouveau film des frères «  Blumenfeld » … On attend l’héroïne dans dix minutes pour la scène suivante … Dans le bureau, Art Blumenfeld tombe sur un de ses vieux comics, publié dans les pages des journaux … Une publication qui lui laisse savoir que son dessinateur : Curtis Lowell se porte toujours bien !!!

Flash-back en 1938 dans l’Arizona … Les Frères Blumenfeld tentent de se faire un nom dans l’industrie cinématographique, en réalisant leur premier western au milieu du désert de l’Arizona : le tournage se révèle difficile entre la chaleur étouffante qui contraint les cinéastes à enterrer les bobines de peur qu’elles ne fondent, les chevaux qu’ils doivent emprunter à la tribu « Navajos » que l’équipe côtoient de loin, leurs méfiances communes et le story-boarder : Curtis Lowell qui traine de trop avec ses « sauvages » …

Un Curtis, qui s’est en plus amouraché de la fille du Grand chef de la tribu et commence à s’attacher aux Us et coutume de la tribu …

Le tournage se déroule au mieux, jusqu’au jour où, une des cascades où les chevaux tirant une diligence, sont lancés à une allure folle fini en accident … le cascadeur n’arrive pas à faire ralentir les bêtes à temps, et tous tombent au fond d’un ravin !!!

Aveuglés par le prix de la gloire, un des frères Blumenfeld demande au cinéaste de continuer à filmer cette scène dramatique … c’est le début du déroulement d’une suite d’évènements insensés qui va changer la vie de toute l’équipe !!!!

L’art du crime T5 © Glénat

Le point sur la BD :

Des illustrations dans la pure tradition franco-belge, donc personnages et décors similaires à la réalité ; un polar facile sans trop de retournements de situations et prévisible … sauf pour l’histoire que l’on suit en parallèle depuis le premier tome !  Encore des questions que l’on se pose sur Rudi, et des révélations données au compte-gouttes dans chaque tome !!! en voilà un de plus !!

Le scénario expose également les différentes difficultés auxquelles étaient confrontés les cinéastes et les équipes de tournage pour obtenir des films à sensations, adorés par le public, tournés en plein air et non pas en studio !

L’art du crime T5 © Glénat

Une vrai « nouveauté » avec tout ce que les conditions climatiques, humaines et animales que cela pouvait engendrer …  La difficulté des tournages étant également de ne pas pouvoir tourner les scènes à plusieurs reprises, même si les aléas de la « vie » frappaient : animaux ou acteurs blessés ou tués,  décors cassés, climat non adaptés  etc…. Sans compter, « l’invasion » des terres indigènes, la destruction de leur environnement, et la confrontation évidente entre la fausse image donnée de leur peuple sur le grand écran et la réalité … Le prix pour faire un film à succès  que le public encense et qu’il devienne le film triomphant que tous garderons en mémoire !!!

La Conclusion :

Une série à lire dans son ensemble afin de saisir le déroulement et le point commun de chaque tome, pour comprendre la surprise finale promise !!!

Cette série, L’art du crime aux Éditions Glénat, se positionne intelligemment, entre l’ « essai de criminologie » et le « reportage » historique, abordant différents traits psychologiques et débordements dans le milieu artistique !!

Les Éditions Glénat ont-t-elles voulues nous faire croire que les « créatifs » sont de fins  psychopathes !!!!!

Liste des sorties © Glénat

Vous le découvrirez en lisant la série et le  prochain tome de L’art du crime : par dessus les nuages  à paraître le 30 Aout prochain  !!!

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Solidays 2017 : les 3 artistes à voir absolument, qu’il neige, qu’il vente, qu’il canicule !

La saison des Festivals est lancée. Ce week-end, vous aurez le choix entre le Maquisards ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Reine des Lumières de Karin Hann Pou-Poum-Padour !

Les Editions du Rocher présentent un roman historique absolument rayonnant au sujet de la Marquise ...

70ème festival de Cannes : Les 12 jours en Replay

Dimanche, lors de la cérémonie de clôture présentée par Monica Bellucci, le jury du 70ème ...

Mastodon « Emperor Of Sand » : La mort rôde autour du quartet américain de métal

Alors que les artificiers du métal américain seront en tête d’affiche du Download Festival le 11 ...

Fermer