Accueil / Agenda / Le Saint Jazz Club a rendu hommage à Michel Petrucciani

Le Saint Jazz Club a rendu hommage à Michel Petrucciani

Vendredi 18 janvier, à Saint-Jean-Cap-Ferrat, la salle Charlie Chaplin affichait complet pour l’hommage à Michel Petrucciani. Du jamais vu. Son frère Philippe à la basse accompagné à la contrebasse de Marc Peillon, le directeur artistique des festivals Saint Jazz Club et Saint-Jazz-Cap-Ferrat,  avec Alessandro Collina au piano et de Rodolfo Cervetto à la batterie, ont ravi le public avec un répertoire riche des compositions de Michel Petrucciani, disparu il y a vingt ans.

Philippe Petrucciani (crédit photo Umberto Germinale) 

L’été, au mois d’août, c’est dans le magnifique cadre du jardin de la Paix que se donnent rendez-vous les amateurs de jazz et de musique, toujours plus nombreux, lors du Saint-Jazz-Cap-Ferrat. Depuis maintenant trois ans, pour prolonger cette ambiance musicale, le deuxième vendredi de chaque mois, d’octobre à mars, la salle Charlie Chaplin sur le quai Lindbergh accueille le Saint Jazz Club.  La soirée commence à 19h00 : la littérature rejoint le jazz lors d’une « causerie » animée par Philippe Déjardin. Fort du succès remporté l’année dernière, les organisateurs du festival ont décidé de reconduire ce concept original. A Saint-Jean-Cap-Ferrat, on a le souci de rendre le jazz accessible à tous, et de surcroît dans une ambiance conviviale !

Pour cette nouvelle saison, le Saint-Jazz Club reçoit Pascal Kober, journaliste, photographe et auteur de L’Abécédaire amoureux du jazz (éditions Snoeck). A chacune des lettres de l’alphabet correspondent des photos d’artistes, prises dans les coulisses, lors de répétitions, dans les loges ou dans les hôtels. Dans cet ouvrage, on découvre pas  moins de deux cents photos, comme autant de souvenirs de rencontres et de découvertes faites au gré des festivals. Au cours de ces conversations découpées en « chapitres », Pascal Kober nous dévoile quelques-unes de ses photos pour parcourir son « abécédaire amoureux ». En toute simplicité, il fait part d’anecdotes, livre des souvenirs de ses nombreuses rencontres tandis que Philippe Déjardin passe des extraits musicaux des artistes évoqués. Une première partie de soirée très appréciée du public.

Prochain rendez-vous du Saint Jazz Club : le 8 février. De 19h à 20h Pascal Kober continuera de parcourir son Abécédaire en évoquant les lettres S (comme Souvenirs) à U (comme Une). Puis, à 21h, place à la musique avec le duo Rémi Panossian et Nicolas Garder.

A propos laurence ray

A lire aussi

Le secret de l’Eden par Laurence de la Baume et Jean-Louis Tixier

Les excellentes éditions Gaussen nous plongent dans l’Histoire du cinéma avec ce magnifique ouvrage sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Firefly T3 : un survival en enfer – Ed.Komikku

Si vous avez survécu aux deux premiers tomes de « Firefly », le « thriller fantastique » manga, terriblement ...

Les Maîtres Inquisiteurs, tome 11, Zakariel

Zakariel est le onzième tome de la série Les Maîtres Inquisiteurs, cette série fantastique des ...

Créatures Fantastiques : la naissance d’une vocation !

Ne laissez pas la magie disparaitre de notre monde, et lisez « Créatures fantastiques », le nouveau seinen ...

Fermer