Accueil / Culture / L’enjeu, d’Angela Behelle

L’enjeu, d’Angela Behelle

Publié le 30 Août aux éditions Pygmalion, « L’enjeu » est le dernier roman d’Angela Behelle. Son nom vous parle peut-être puisque c’est l’auteure, entre autres, de la série « La Société ». 

enjeu-angela-behelle
Crédit photo Instagram : @victoria.arroyo.books
Résumé

Avocate, Emma Loudhéac, 28 ans, se rend à un vernissage dans la galerie de sa meilleure amie. Elle y fait la connaissance dThomas, artiste-peintre de 26 ans, mais également celle de son père, Patrick Stirvin, 53 ans, P-DG d’une grande société pharmaceutique. Si le fils ne manque pas de charme, c’est sous celui du père qu’Emma tombe très vite. Le couple ne tarde pas à se marier, malgré l’hostilité manifeste de Thomas, qui vit sous le même toit. Ce dernier supporte difficilement le bonheur qu’affichent les jeunes mariées, surtout qu’Emma ne le laisse pas indifférent…

 
 
Mon avis

Quand j’ai ouvert « l’Enjeu », je n’avais jamais lu la série « La Société ». Je n’avais donc aucune idée concernant les écrits d’Angela Behelle. Elle a une écriture est d’une belle qualité, et un vocabulaire qui pourrait faire jalouser certaines auteures de New Romance. Les personnages sont intéressants et intrigants, mais ils ne m’ont malheureusement pas transportée dans leur histoire.

Durant près de cinq cents pages, on alterne entre longueurs et instants outrageusement survolés. L’histoire pourrait être bonne, et pourtant je la trouve assez fade car truffée de clichés qui ne correspondent pas aux caractères des personnages, principalement pour Emma. Cependant, l’auteure a parfaitement maîtrisé le caractère manipulateur de Patrick jusqu’au bout ! La majeure partie, sur sa relation avec Patrick Stirvin, est très loin d’être aussi brûlante que sa relation intrigante avec Thomas. Certains évènements sont très prévisibles, mais Angela Behelle parvient à garder le mystère sur quelques autres. Si les fans de « La Société » seront heureux de retrouver l’univers de la série, ils risquent d’être déçus sur le côté vanille de cette romance. Cependant, le gros point positif de ce roman est que l’histoire d’amour sort des sentiers battus et on ne peut nier que cela reste très agréable. 

A propos Victoria MARION

Rédactrice littérature, gastronomie, mode, high tech, jeux de société et tourisme/voyage.

A lire aussi

Les Croques, le premier tome, Tuer le temps

Tuer le temps est le premier tome de la nouvelle série de Léa Mazé, Les ...