Accueil / Culture / Littérature / Les violents de l’automne, de Philippe Georget

Les violents de l’automne, de Philippe Georget

 

Les violents de l’automneAprès deux excellents polars reconnus par la critique, Philippe Georget nous revient avec un livre que nous présentons aujourd’hui : « Les violents de l’automne » aux éditions Jigal Polar !

Résumé :

À Perpignan, l’automne est une saison tumultueuse. Le vent violent le dispute à la pluie diluvienne. Un temps à ne pas mettre un flic dehors. Pourtant un retraité pied-noir est retrouvé dans son appartement, assassiné d’une balle dans la tête… Le sigle OAS laissé près du cadavre, la destruction quelques jours plus tard d’une stèle controversée et la découverte d’un autre ancien Français d’Algérie abattu au volant de sa voiture sèment la panique dans la communauté. Le lieutenant Sebag, qui a par ailleurs promis à sa fille de faire toute la lumière sur l’accident mortel survenu à un de ses amis, est officiellement chargé de l’enquête. Flic réputé et intuitif, il va, en traquant le tueur avec son équipe, faire ressurgir du passé un mystérieux commando ayant sévi, il y a bien longtemps, du côté d’Alger. C’est dans ce contexte que les derniers mois de poudre et de sang de la guerre d’Algérie, ses horreurs, ses espoirs, ses trahisons et ses errances vont remonter à la surface jusqu’à la nausée… Cinquante ans plus tard, il est temps de régler l’addition…

Opinion :

On plonge tout droit dans la Guerre d’Algérie avec cette histoire de vengeance sous forme de polar. On retrouve l’ensemble des codes classiques des romans policiers avec ses indices, ses suspects, ses pistes le tout avec une dose d’Histoire. Si on n’est pas très au fait de cette période de l’Histoire contemporaine, on apprendra des choses sur celle-ci et surtout les conséquences qui s’étalent 50 ans après la fin des hostilités pour les personnages du livre dont le lieutenant Sebag.

Plusieurs histoires s’emboîtent les unes avec les autres avec pour toile de fond la Guerre d’Algérie et la belle ville de Perpignan : c’est parfois déroutant mais c’est toujours passionnant surtout que le style d’écriture de Philippe Georget est simple, fluide et permet aux lecteurs de s’imprégner de l’atmosphère prenante et pleine de mystère de l’histoire.

« Les violents de l’automne » est donc un excellent polar, dans la droite lignée des deux précédents, avec une bonne intrigue qui s’ancre dans l’Histoire récente. Cela peut dérouter (ou désintéresser) le lecteur mais « l’entrée » dans cet ouvrage est aisée et le personnage du lieutenant Sebag est très attachant bien que mystérieux !

« Les violents de l’Automne », de Philippe Georget, aux éditions Jigal Polar

 

Nombre de pages : 344 p.Editeur : Jigal Polar Taille : 20,8 x 14 x 3 cm

ISBN : 978-2914704885 Prix : 18.50 €

 

Retrouvez ici l’ensemble de mes articles

A propos Agence

A lire aussi

Martin fait des gâteaux, un album tendre et beau des éditions Larousse

Martin, l’ours gourmand et amusant, est de retour dans un nouvel album, paru aux éditions ...

Lire les articles précédents :
Spécial Quai des Bulles – Une journée à St Malo

Le dernier week-end d'octobre à  St Malo est le rendez vous des inconditionnels de la ...

New-York sous l’occupation, de Jean Le Gall

Replongez dans la crise des subprimes et suivez le destin d’un jeune homme dont ces ...

Isleym : Son nouveau clip « Petit Bateau » porteur d’espoir !

Nous avons le plaisir de vous présenter aujourd'hui le nouveau clip « Petit Bateau » ...

Fermer