L’île aux diables, tome 3, Engoza

Engoza est le troisième et dernier tome de la trilogie L’île aux diables, des éditions Glénat. Une bande dessinée de Raphaël Drommelschlager et Grégory Saint-Félix qui offre une conclusion en apothéose de cette série de pirates pour les jeunes lecteurs et les plus grands.

l-ile-aux-diables-t3-engoza-glenatLe capitaine Engoza se réveille en criant, il vient de faire un cauchemar. L’alchimiste est à ses côtés, il tente de le rassurer et lui rappelle qu’il peut lui parler. Raconter ce qu’il a vécu sur l’île avec Bone’s pourrait l’aider à surmonter. L’alchimiste persiste, expliquant qu’il est son confident et qu’il pourrait mieux le soutenir s’il lui disait tout. Le vieil homme aimerait savoir ce qui s’est passé sur l’île aux diables, avec Bone’s, lorsqu’ils ont découvert Mâa. Engoza commence alors son récit, il explique qu’au départ, ils étaient prisonniers, Bone’s et lui, sur un galion espagnol. A son bord, un coffre, rempli d’or et de bijoux, était destiné au roi. Le navire fut attaqué par la flotte française. Dans la confusion de la bataille, Engoza et Bone’s en ont profité pour filer, mais surtout pour voler le coffre. Ils se sont enfuis à temps dans une chaloupe, lorsque le navire explosa, à cause des barils de poudre.

l-ile-aux-diables-t3-engoza-glenat-extraitAlban est arrivé sur l’île aux diables, avec ses compagnons, dont Engoza qui révèle enfin les terribles secrets qui l’entourent. Le récit est donc plein de rebondissements et de révélations, pour se terminer en apothéose. L’esprit d’un dieu inca aux intentions sinistres va éveiller la peur chez les pirates, mais aussi leur courage pour retrouver le trésor convoité. La vengeance est aussi de la partie, offrant ainsi bon nombre de rebondissements pour la fin de cette trilogie plutôt bien menée. La bande dessinée est surtout pour les enfants, offrant un souffle de mystères et de péripéties, tout comme de belles surprises et quelques instants d’humour. L’action, l’aventure et la magie sont aussi de la partie, de la même manière que la fourberie des pirates, ou la ruse ! Le dessin est vif, rond, agréable, avec un trait fin, simple et fluide, offrant un univers coloré et des personnages expressifs.

Engoza est le troisième et dernier tome de la série L’île aux diables, des éditions Glénat. Une trilogie qui se révèle pleine d’action, de magie, de trésor et de fourberie, pour les jeunes pirates embarqués dans une aventure incroyable, sur la trace d’un trésor maudit.

A propos celine.durindel

A lire aussi

peer-gynt-acte1-bd-soleil

Peer Gynt – Acte 1 – Une bande dessinée des éditions Soleil

Peer Gynt – Acte 1 est le premier tome du diptyque d’Antoine Carrion, paru aux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Lire les articles précédents :
Pret travaux
Comment profiter d’un prêt personnel au meilleur taux ?

Le prêt personnel pourrait s’avérer être la solution idéale pour vous permettre de réaliser vos …

le-corsaire-ile-de-brehat-les-petits-moussaillons-beluga
Les petits moussaillons – Le Corsaire de l’île de Bréhat

Le Corsaire de l’île de Bréhat est un nouveau titre de la collection Les petits …

Quelles applications de rencontre légères utilisées en cette période de pandémie ?

De manière générale, les personnes se trouvent sur l'application, et ensuite, elles décident de se …

Fermer