Accueil / Culture / Littérature / BD / L’ODYSSEE D’UNE VALISE EN CARTON de Ben Katchor : du tourisme surréaliste.

L’ODYSSEE D’UNE VALISE EN CARTON de Ben Katchor : du tourisme surréaliste.

Méconnue en France, l’œuvre de l’auteur Ben Katchor se voit valorisée par l’éditeur RACKHAM qui après avoir publié LE QUARTIER DES MARCHANDS DE BEAUTÉ en début d’année 2012 continue son travail avec L’ODYSSÉE D’UNE VALISE EN CARTON, recueil de strips parus de 1998 à 2000. On notera qu’une nouvelle fois RACKHAM fournit un ouvrage qui reste fidèle à l’édition originale américaine parue chez Panthéon avec surtout une attention portée au lettrage ici méticuleusement restitué.

Difficile de résumer ce livre qui nous propose de suivre le personnage d’Emile Delilah, accro au tourisme, voyageur invétéré et surtout « xénophile » comme l’annonce, l’air grave, un psychologue aux parents inquiets de ce pauvre garçon. En effet, Emile est irrémédiablement attiré par tout ce qu’il lui est étranger, tout ce qui n’est pas de sa culture, tout ce qu’il ne connaît pas et ne comprend pas. C’est un peu dans cet état que vous serez ou dans lequel vous devrez vous mettre si vous voulez rentrer dans l’univers de Ben Katchor et dans ce livre en particulier. Peuplé de personnages étranges (ces touristes compulsifs en mal d’exotisme qui se comportent comme des vacanciers même quand ils sont rentrés chez eux) évoluant dans un univers absurde (la fameuse île Tensint prisée des voyageurs pour ses vestiges de toilettes publiques et ses restaurants de nourritures en conserve), L’ODYSSÉE D’UNE VALISE EN CARTON nous présente une série d’histoires dans lesquelles le léchage de cônes glacés devient une forme d’art, où des voyants lisent votre avenir dans vos livrets d’épargne, où l’on célèbre des enterrements symboliques de gens bien vivants et où des poupées pour enfants fabriquées avec des produits chimiques suspects se transforment en sinistres vieillards.

On peut voir dans ces récits étranges comme une allégorie d’une société de consommation vouée à l’hédonisme et où l’exotisme devient une marchandise standardisée à l’instar des sandwichs de Toy Burger (la fausse compagnie de fast-food inventée par Katchor) mais ce serait plaquer un discours sur un livre qui semble bien se défier d’un quelconque message et tient plus de la divagation surréaliste que d’une satire sociale même si les mondes imaginaires de Katchor sont parfois proche du notre. On pourra donc être séduit par l’atmosphère et l’humour bien singulier de ce livre mais aussi y rester totalement hermétique au risque parfois de s’y ennuyer ferme.

L’ODYSSEE D’UNE VALISE EN CARTON – Editions Rackham – disponible le 24 novembre 2013

A propos Agence

A lire aussi

7ème édition de Saint Jazz Cap Ferrat du 8 au 11 Août

Du 8 au 11 Août aura lieu la septième édition de Saint Jazz Cap Ferrat ...

Lire les articles précédents :
Casting pour les vacances du petit Nicolas

La société Fidélité films prépare le nouveau volet des aventures du Petit Nicolas Les Vacances ...

Dakar 2013 , Etape 2 Pisco – Pisco en photos

Derrière Joan Barreda, vainqueur de l'étape en boucle de Pisco, les habituels porteurs d'eau des ...

Chico and the Gypsies, agenda des concerts 2013

Chico and the Gypsies vous donnent rendez-vous dans le cadre de la tournée Age Tendre et ...

Fermer