Accueil / Culture / Littérature / BD / Paradoxes, tome 2, L’éventualité.

Paradoxes, tome 2, L’éventualité.

paradoxes-t2-eventualite-glenatParu aux éditions Glénat, le 27 août 2014, le second tome de Paradoxes, de Didier Convard et Laurent Bidot, L’éventualité continue l’histoire d’amour, de drame, d’aventure, de trahison, de ce supra-physicien qui découvre le moyen de voyager à travers le temps, des univers parallèles…

Pour Edwel, il lui semblait que tout se passait au ralenti, mais également d’avoir déjà vécu cette scène une infinité de fois. Dans le salon d’un hôtel les Timejumpers tirent sur tous ce qu’ils voient, Vinzens Kelman est touché en pleine tempe, puis Elsa est aussi touchée par un projectile, elle tombe à terre… Les Timejumpers étaient là pour abattre le professeur Edwel Conrad, pour épurer la trame Systétique, mais malheureusement ils avaient échoué, et la femme d’Edwel touchée par erreur était une faute tragique, qui allait constituer une aberration physique menaçant la propre existence de l’univers… C’est ainsi que le professeur Edwel Conrad n’aurait de cesse de traquer les assassins d’Elsa et de les empêcher de commettre leur meurtre. Car il sait qu’il peut maîtriser le temps, l’un de ses multiples est venu du futur… Quelques jour plus tard à l’enterrement d’Elsa, Edwel Conrad, plus âgé, pense qu’il est déjà trop intervenu et qu’il devient malheureusement le témoin d’évènements inéluctables, les Timejumpers ont déjà trop d’avance.

Le scénario est assez complexe, les histoires de voyage dans le temps et d’univers parallèles le sont aussi. C’est sur cette idée que le professeur Edwel Conrad, héros de la bande dessinée, va travailler et essayer de trouver la solution pour voyager dansparadoxes-t2-eventualite-glenat-extrait le temps afin d’éviter l’assassinat de sa femme. En parallèle donc, un Edwel Conrad essaie aussi de sauver sa femme, mais un autre homme dans l’ombre entreprend de mettre fin aux jours du professeur. Des histoires d’amour, de trahison, de courage, de drame et d’aventure se mêlent pour ce triptyque complexe, curieux, mais captivant. Le trait est fin, plutôt classique, la mise en dialogue est particulièrement plaisante et amène un équilibre plaisant.

Ce second tome de Paradoxes, L’éventualité, entraîne le lecteur à travers des temps, et univers parallèles avec quelques difficultés, mais le récit reste intéressant et offre, à travers les époques, un amour intact et du suspense…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Le Garçon et l’Ours

Le Garçon et l’Ours est un album des éditions Flammarion, un bel ouvrage, de Tracey ...

Lire les articles précédents :
Mon mini imagier de l’école maternelle.

C’est au mois de juin 2014, qu’est paru, aux éditions Larousse, le petit livre carré ...

Madza presente son MX-5

L’expérience de conduite Jinba Ittai symbolisée par le MX-5, icône de la marque Mazda, n’est ...

Tour d’Espagne : Fabio Aru en solitaire

La 11ème étape a été remportée par Fabio Aru, coureur italien de 24 ans au ...

Fermer