Rencontre avec Laury Thilleman

Il y a quelques jours, Laury Thilleman présentait sur France 3 La fête de la chanson à l’orientale aux côtés d’André Manoukian. Le 22 juin, elle sera sur France 2 avec Garou pour animer La Fête de la Musique en direct de Reims. Entretemps, elle aura présenté la cérémonie de clôture du 63e Festival de Télévision de Monte-Carlo avec Vincent Niclo. Certes, elle n’aura pas devant elle des milliers de personnes mais il s’agit d’un exercice auquel elle s’est préparée très sérieusement. C’est ce qu’elle nous a confié lorsque nous l’avons rencontrée au Grimaldi Forum. Elle nous a aussi parlé de son été qui s’annonce chargé avec les Jeux Olympiques. Peut-être aura-t-elle un peu de temps pour s’adonner au surf ? “Passionnée”, c’est sans doute le mot qui convient le mieux à Laury Thilleman.

France Net Infos : Vous allez co-présenter la cérémonie de clôture avec Vincent Niclo. Vous qui êtes habituée aux grands shows devant plusieurs milliers de personnes, comment vous-préparez pour une soirée comme celle qui vous attend au Festival de Monte-Carlo ?

Laury Thilleman : C’est une autre posture. Il y a un certain protocole à respecter. Le Prince Albert sera là. C’est sûr que je vais être stressée. Quelle que soit la soirée, que ce soit devant plusieurs milliers de personnes comme la Fête de la Musique ou dans une salle comme le Grimaldi Forum, il faut une petite pointe de stress. Sinon, la magie n’opère pas !

France Net Infos : Après avoir remporté le titre de Miss France, vous attendiez-vous à présenter de telles émissions télévisées ?

Laury Thilleman : Quand j’étais jeune, ce qui me faisait rêver, c’était les shows sportifs comme ‘Tout le sport” ou “Stade 2”. Laurent Luyat, avec qui j’anime souvent des émissions, était fan de divertissements et moi fan de sport ! A la base, c’était ce qu’il faisait qui me faisait rêver et vice-versa. C’est amusant ! Aujourd’hui, pour avoir testé le sport et le divertissement, je ne saurais pas choisir. J’avoue que pour le divertissement, il y a cette espèce de saut dans le vide du direct qui m’anime chaque fois. Je ne m’attendais pas être là un jour et aujourd’hui, je m’y sens bien !

France Net Infos : Vous allez retrouver le sport avec les J.O…. Vous devez être ravie !

Laury Thilleman : Je serai à l’arrivée de la flamme olympique à Paris les 14 et 15 juillet. J’ai eu la chance de la porter à Brest. C’était un grand moment d’émotion ! Le sport a toujours fait partie de ma vie. Mon papa était fan des jeux olympiques et du sport. Il m’a transmis cette passion, que ce soit dans la pratique ou en tant que supporter. J’aime les histoires pleines d’humanité. Il y a des gens qui font des milliers de kilomètres pour soutenir leur enfant, leurs proches, leurs amis. J’aime bien ça !

France Net Infos : Parmi les sports que vous pratiquez, il y a le surf…

Laury Thilleman : J’adore ! Quand j’ai été élue Miss France, on est partis quatre jours pour l’élection de Miss Tahiti. J’avais une après-midi de libre et on m’a laissé le choix entre aller voir la vague de Teahupoo ou d’aller surfer sur un spot plus accessible avec Michel Bourez, l’un des meilleurs surfeurs français. J’ai préféré la pratique à la contemplation. J’avais les côtes ensanglantées ! Les vagues étaient parfaites, rien à voir avec celles qu’on a en Bretagne !

France Net Infos : Vous avez un rythme intense. Le sport est indispensable pour vous apporter un équilibre ?

Laury Thilleman : Je pense que c’est un bon exutoire. C’est ma soupape. Je pense que si je n’avais pas le sport, je ne pourrais pas faire le métier que je fais. C’est certain.

France Net Infos : Nous sommes au Festival de Télévision. Etes-vous fan de séries ?

Laury Thilleman : Aujourd’hui, on est happé par les séries, qu’on le veuille ou non. Je viens de terminer “D’argent et de sang” sur Canal +. J’ai trouvé cette série fantastique. J’ai aussi regardé “Mon petit renne” sur Netflix. Quand je commence une série, je peux vite ne plus dormir ! C’est le danger. J’essaie de faire attention !

France Net Infos : On vient de fêter les cinquante ans de “La petite maison dans la prairie”. Vous regardiez ?

Laury Thilleman : Bien sûr ! Charles Ingalls m’a tant fait rêver ! Je regardais “La petite maison dans la prairie” et “Docteur Quinn, femme médecin”, les deux séries s’enchaînaient. A l’époque où elles étaient diffusées, il n’y avait qu’un seul épisode par jour. Ce n’est pas comme aujourd’hui où on peut se mater une série entière en une nuit !

A propos Laurence

A lire aussi

Le Palais Nancy : nouvel espace de vie multifonctionnel et multigénérationnel

Le 25 Juin dernier s’est tenue à quelques pas de la gare de Nancy, l’inauguration …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com