Un pont entre les étoiles : Un seinen bouleversant !

« Un pont entre les étoiles », publié en France aux Éditions Akata, voit son troisième tome paraître le 26/09/19. Ce seinen est retranscrit directement des «souvenirs » de la grand-mère de l’autrice Kyukkyupon. On découvre, à travers les yeux d’une enfant japonaise, la vie avant puis pendant le conflit sino-japonais.

Une oeuvre authentique, passionnante et poétique !! Quatrième tome à venir au mois de décembre.

pont-etoiles-1-2-3-4
Un pont entre les étoiles T1/T2/T3/T4 © 2016 KYUKKYUPON / Shôgakukan/ © 2019 AKATA

La voie lactée. Une main nous retranscrit l’histoire de Tanabata, la fête Japonaise des étoiles.
On apprend comment deux amants sont séparés toute l’année par cette voie lactée, et ne peuvent se rencontrer qu’en ce jour de fête. Mais ici, ce n’est pas le ciel qui sépare les êtres, c’est la guerre …

1936…Un bateau en provenance de Nagasaki, se dirige vers Shangaï. A son bord, la petite Haru, accompagnée de ses parents, se délecte d’un bon repas. Ils semblent être une famille bourgeoise : première classe, langage soutenu … L’excitation de la petite Haru irrite rapidement son père. Il se fâche. Elle part sur le pont. Là, des enfants jouent. Malgré sa vivacité et sa joie de vivre, Haru se sent bien seule.

Mais voilà qu’au loin, on aperçoit le continent !!!

Tout le monde est aux anges. Partagé entre la curiosité et l’excitation. La découverte de ce « nouveau monde », cette nouvelle vie qui attend la famille. Malgré tout Haru est effrayée de ce changement. Sur le chemin jusqu’à la nouvelle maison, grimpée dans ce pousse-pousse, elle observe le décor, les vêtements des personnes qu’ils croisent. Toute l’effervescence de cette grande ville qui va devenir la sienne, et dont elle ne connait pas la culture ! Elle remarque aussi les différences, qui commencent par le changement soudain « d’accent » de ses parents.

Un pont entre les étoiles-T2-extrait
Un pont entre les étoiles T2 – extrait © 2016 KYUKKYUPON / Shôgakukan/ © 2019 AKATA

Après avoir pris possession de leur nouvelle maison, une bâtisse majestueuse, elle rêvasse sur le balcon de sa chambre. Et soudain, ce sont toutes les images qu’elle a vu sur le chemin qui se mettent à flotter autour d’elles … Non, elle ne rêve pas : une multitude de feuillets, portés par le vent a atterri jusque dans sa chambre ! Et lorsqu’elle réussit a en attraper un, c’est un jeune garçon chinois, suspendu à une branche de l’arbre de son jardin, qu’elle découvre à l’autre bout de l’estampe !!!!!

Une rencontre impromptue, qui va se transformer en une amitié inédite, en ces temps de bouleversements politiques et patriotiques …

  • Le point sur la série :

La première chose que l’on remarque lorsqu’on voit « Un pont entre les étoiles » des Éditions Akata, ce sont ces graphismes soignés, tels des aquarelles, que l’on a vraiment pas l’habitude de voir dans un manga. L’autrice, Kyukkyupon, nous livre une oeuvre visuellement magnifique, et très renseignée. Les décors de la ville, les tenues vestimentaires … Le lecteur  plonge totalement dans l’ambiance grandiose et les détails soignés des « back-ground ». Un travail tout en finesse et beauté !

un pont entre les étoiles-T1
Un pont entre les étoiles T1 – extrait © 2016 KYUKKYUPON / Shôgakukan/ © 2019 AKATA

Ensuite, vient le scénario, basé sur la véritable histoire de sa grand-mère. Une authenticité qui trouble, et qui dérange. Le récit, se teinte, d’un côté, de candeur et de naïveté, puisque l’on suit la narration de la jeune Haru. Une petite fille « vivante », enjouée , dynamique qui raconte sa façon de voir les événements qui traverse sa vie. Et de l’autre, on a un côté beaucoup plus noir, où émerge, dans un premier temps : le déracinement, les réalités sociales, les différences, le racisme … et l’amour. Dans un deuxième temps, la guerre sino-japonaise, les villes détruites, la perte de repères.

Malgré tous les événements, Kuykkyupon parvient à garder une ligne directrice majeure : l’Amour. Celui qu’on a pour sa patrie, sa ville, ses souvenirs, celui qu’on a surtout pour les gens qui nous entourent.

  • La conclusion :

« Un pont entre les étoiles » aux Éditions Akata, transcende le lecteur. A partir d’une histoire d’amitié, l’autrice dévoile une réalité Historique emplie de détails. Un seinen passionnant, tant par sa richesse, que par la mélancolie qu’il transpire. Tant par la justesse de ses propos, que par la retranscription des souvenirs. Bouleversant.

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

les-filles-des-marins-perdus-glenat

Les filles des marins perdus

Les filles des marins perdus est un nouvel album de la collection Treize étrange, des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
header-kanon-bout-monde
Kanon, au bout du monde : romance et envahisseurs !

« Kanon, au bout du monde » est un seinen sci-fi/fantastique/romance publié aux Éditions Akata. L’autrice Kyo …

Montpellier, bilan et prix du 3ème “What a Trip Festival”

Fin septembre, c'est devenu le Festival incontournable des fondus des voyages. "What a Trip Festival" …

Octobre Rose : à Nice le groupe 3A La Collection se mobilise contre le cancer du sein

A Nice, durant tout le mois d’octobre, les quatre établissements du groupe 3A La Collection …

Close