Accueil / Culture / 19ème édition du Festival Prog’Sud

19ème édition du Festival Prog’Sud

Retours de scène du très prolifique Festival de rock progressif Prog’Sud qui avait lieu comme chaque année dans la merveilleuse salle du Jas Rod aux Pennes Mirabeau. Trois jours durant, du 10 au 12 mai 2018, la scène n’a pas désempli d’artistes aussi talentueux que créatifs, devant un public toujours aussi enthousiaste. Le Jas Rod sera bientôt trop petit pour accueillir la foule qui s’était déplacée en masse pour écouter un style musical qui se fait trop rare dans le paysage artistique actuel. 

The Watch

La programmation de ces trois soirées était ciselée en orfèvre, avec un mélange homogène d’habitués du Festival qu’on retrouve (presque) chaque année avec un immense plaisir, de découvertes locales et internationale qui jouaient pour la première fois au Prog’Sud, et de valeurs sûres du circuit du rock progressif.

Ainsi, le public attentif et passionné a fait preuve d’une qualité d’écoute et d’une interactivité exceptionnelles, on a même pu voir des gens en larmes lors de l’incroyable interprétation du morceau « Impressioni di settembre » des légendaires PFM par le Giorgio « Fico » Piazza Band, un moment d’anthologie ! Les instants de grâce furent nombreux, emportant le public sur de véritables démonstrations de musiciens virtuoses, à l’instar des pointures comme Telescope Road, The Watch avec leur spectacle époustouflant autour de l’oeuvre du Genesis de Peter Gabriel et Franck Carducci qui nous a offert un show déjanté et glamour, teinté d’humour.

 

Ex’odd

La modernité et l’originalité étaient aussi les maîtres mots pour des groupes tels que les gallois de Godsticks, les italiens d’Aerostation qui nous ont étonnés par leur choix audacieux de reprise d’un tube de The Cure. Les locaux d‘Ex’Odd, les chouchous de la rédaction ont présenté leur album avec une performance vidéo signée Jo Corbeau. On a pu aussi suivre l’ascension des Lazuli qui jouaient en vedette le premier soir, alors qu’ils faisaient la première partie il y a quelques années. Enfin, pour leur premier concert en France, les autrichiens de Blank Manuskript ont présenté une musique aussi sophistiquée que leur mise en scène, avec une mention spéciale pour les costumes.

Blank Manuskript

Cette 19ème édition du Festival Prog’Sud a tenu ses promesses, dans une ambiance festive, avec des musiciens bourrés de talent devant un public intergénérationnel. Tout le monde est reparti le cœur rempli de bonnes vibrations.  Gageons que pour les 20 ans l’an prochain, et devant l’affluence croissante d’année en année, les organisateurs Eliane et Alain devront louer le Dôme de Marseille ou l’Orange Vélodrome, pourquoi pas ? 

A propos alissash

A lire aussi

Un escalier de sable, un one shot des éditions Le Lombard

Un escalier de sable est une bande dessinée de Benjamin Legrand et Djillali Defali, parue ...

Lire les articles précédents :
Sous les bouclettes, une bande dessinée hommage

Sous les bouclettes est une bande dessinée de Mélaka et Gudule, parue aux éditions Delcourt, ...

Premiers romans – Des fleurs sur les murs

Des fleurs sur les murs est un livre pour les jeunes lecteurs, paru dans la ...

Camion Pizza
Les camions pizzas ne se cachent plus, ils s’affichent sur le web

Trouver des camions à pizza est désormais plus facile , grâce à la location en ...

Fermer