A l’occasion de la Saint-Valentin, l’hôtel Ellington Nice Centre **** célèbre l’amour

Comme l’année dernière, à l’occasion de la Saint-Valentin, l’hôtel Ellington Nice Centre **** célèbre l’amour en proposant aux amoureux (et aux autres !) des cocktails éphémères.

Dans le cadre intimiste et chaleureux du Duke Bar & Lounge, dans une ambiance qui rappelle les clubs de jazz des années 40, les amoureux de la Saint-Valentin pourront se donner rendez-vous du 1er au 15 février, en fin de journée ou en début de soirée, pour déguster deux cocktails originaux éphémères.

Le barman a pensé aux dames pour la Saint-Valentin en leur proposant une création à la fois forte et féminine avec une base de Chambord et de Vodka agrémentée d’agrumes (orange et citron), le tout servi avec un trait de sirop pour rappeler son élégance.  Pour « Monsieur », ce sera un cocktail plus corsé avec un mélange de Gin, de liqueur Saint-Germain et d’Angostura, le tout relevé de Ginger Ale, d’ananas, de  citron vert et de sirop de barbe à papa.

Les cocktails éphémères « Madame » et « Monsieur » sont proposés à 10 euros chacun. Une formule duo au choix est, quant à elle, à 18 euros.

Par ailleurs,  l’Hôtel Ellington Nice Centre **** invite également ses clients à vivre un séjour romantique pour l’occasion avec un package à 100 euros incluant une nuit en chambre double, le petit déjeuner, un duo de cocktails au choix, et un accueil VIP en chambre avec macarons à l’arrivée. Cette offre est valable sur réservation auprès de l’hôtel directement et selon les disponibilités.

Il est à noter que l’établissement, situé en plein cœur de Nice, non loin de l’Avenue Jean Médecin, de la Place Masséna et de la vieille ville, a été récompensé du label Clef Verte pour la septième année consécutive, pour son engagement écoresponsable et ses actions mises en place chaque année visant à réduire son impact sur l’environnement.

Hôtel Ellington

L’Hôtel Ellington Nice Centre **** est situé 25 boulevard Dubouchage à Nice. Tel : 04 92 47 79 79.

A propos laurence ray

A lire aussi

Poly au cinéma : rencontre avec Nicolas Vanier et François Cluzet

Après Belle et Sébastien, le réalisateur Nicolas Vanier a adapté au cinéma un autre feuilleton …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com