A Nice, la chanteuse Marie-Flore a conquis le public du Stockfish

Après Paris et la Cigale en septembre dernier, la tournée de Marie-Flore vient de faire étape à Nice, au Stockfish, la plus petite des grandes salles de la capitale de la Côte d’Azur. Une très belle découverte pour les uns, les curieux, les amoureux des concerts et de musique, et une confirmation pour ceux qui connaissent l’univers de cette chanteuse talentueuse qui a sorti en juin dernier son troisième album, « Je sais pas si ça va “, au titre évocateur. 

Les clips de Marie-Flore dépassent les deux millions de vues sur Youtube et ses chansons deux millions d’écoutes sur Spotify. Son troisième album est une véritable réussite. En la voyant sur scène, entourée de ses trois musiciens, on se dit que le succès de Marie Flore est largement mérité. Autrice et compositrice, elle est aussi à l’aise au piano dans un registre intimiste que dans des mélodies pop ou électro, envoûtantes et terriblement entraînantes. Elle chante l’amour, souvent déçu, rarement heureux. Sur scène, elle s’en amuse et évoque ses états d’âme, finalement pas si éloignés de ceux des jeunes femmes de son époque. Ses chansons sont des indicateurs de son état d’esprit : « 20 ans », « Mal barré », « Mon cœur y va bien », « Mieux en mieux », « Tout ou rien », pour ne citer que ces titres-là. A Nice, Marie Flore a conquis le public du Stockfish. D’autres villes auront le bonheur de la voir sur scène durant cette tournée qui prendra fin  le 6 avril 2023, à Paris, à l’Olympia. Une consécration pour cette artiste pleine de talent.

Au Stockfish, la chanteuse azuréenne Nade en première partie

A noter que la première partie du concert de Marie-Flore était assurée par Nade, une chanteuse azurénne. Pour le public du Stockfish, elle a interprété quelques-unes de ses chansons, rythmées et entraînantes, qui nous ont donné envie de la découvrir encore davantage.

A propos Laurence Raybaud

A lire aussi

L'épée, la famine et la peste - Aurélie Wellenstein

L’épée, la famine et la peste, d’Aurélie Wellenstein

Découvrez le premier tome du nouveau dyptique d’Aurélie Wellenstein : L’épée, la famine et la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com