Aspic Détectives de l’étrange, tome 5, Whodunnit à l’opéra

Whodunnit à l’opéra est le cinquième tome d’Aspic Détectives de l’étrange, une nouvelle enquête parue aux éditions Soleil, mi-septembre 2016. Une nouvelle aventure, des mystères insondables pour nos deux enquêteurs…

aspic-detective-de-l-etrange-t5-soleilPar une nuit neigeuse, un couple d’amoureux se promène, passant devant la cathédrale. Sur les hauteurs, sur une gargouille, une femme vampire épie les deux personnes. Elle arrive derrière eux en quelques sauts, très rapidement, met aisément l’homme à terre, pour se pencher sur le cou de la femme, afin d’y planter les crocs… Brusquement Flora crie, elle se lève de son lit, pour enfiler une robe de chambre. Hugo, toujours aux aguets, rentre dans la chambre de Flora pour savoir si tout va bien. La jeune femme explique qu’elle vient de refaire toujours le même cauchemar immonde et qu’elle ne s’en débarrassera jamais ! Hugo tente de la réconforter et de la rassurer en expliquant de laisser le temps faire son œuvre, car toutes les blessures cicatrisent. Le lendemain, Hugo est en peine, son assurance n’est qu’illusion, Flora va mal et son esprit est réellement troublé depuis son enlèvement…

Aspic T5 Whodunnit a l operaAlors qu’Hugo tente tout pour redonner goût à la vie à son amie et sa collègue, Flora se laisse à peine vivre. Elle se laisse survivre jusqu’à l’arrivée de son père qui lui annonce une bien triste nouvelle, sa mère vient de mourir, elle est enterrée dans quelques jours. Pour Flora, le sort s’acharne, elle qui ne pensait pas pouvoir tomber plus bas… Malgré tout, pour le bon souvenir de sa mère, la jeune femme va essayer de reprendre sa vie en main, ainsi qu’une étrange enquête, auprès d’Hugo. Les deux enquêteurs vont devoir lever le voile sur de mystérieuses menaces et la mort suspecte d’un employé. Mais lorsque les deux héros commencent leur investigation, les évènements se bousculent et les tentatives de meurtres continuent… Le récit est toujours aussi plaisant, et c’est avec plaisir que l’on retrouve les deux héros, avec les difficultés de Flora, qui se remet mal de la dernière enquête. Le dessin est dynamique, rond et plaisant, il offre de beaux cadrages, de belles scènes et de belles planches.

Whodunnit à l’opéra est une nouvelle enquête pour l’agence Aspic, une bande dessinée rythmée et plaisante, où l’intrigue, bien menée, entraîne facilement le lecteur dans une aventure surprenante et pleine de mystères…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Le Théâtre de La Licorne de Cannes participe au festival Trajectoires

Le Festival Trajectoires a débuté le 5 janvier et se poursuit jusqu’au 5 février dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com