Accueil / Culture / Littérature / BD / Au cœur des ténèbres en bande dessinée adapté du roman de Joseph Conrad.

Au cœur des ténèbres en bande dessinée adapté du roman de Joseph Conrad.

au-coeur-des-tenebres-bd-soleilA paraître le 12 mars 2014 aux éditions Soleil, Au cœur des ténèbres est une adaptation libre du roman de Joseph Conrad en bande dessinée, par Stéphane Miquel pour le scénario et Loïc Godart pour le dessin, un livre qui entraîne dans un voyage sombre et terrible.

Sur un bateau sur la Tamise, plusieurs hommes se retrouvent pour fêter ensemble le baptême marin du plus jeune fils du directeur. Pour interrompre le silence, l’un des hommes pose une question au jeune garçon, lui demande ce qu’il désirait faire, plus tard, de sa vie… L’enfant répondit, en ouvrant une page de son atlas, « J’irai là ». Ces mots semblent résonner comme un écho dans la tête de Charles Marlow, qui se souvient que lui aussi, étant plus jeune rêvait de découvrir l’Afrique ! Commence alors un discours sur les moyens déployés pour pouvoir partir, les énigmes sur la Compagnie, puis le voyage et la découverte de cette nouvelle terre, de ses habitants, de la colonisation, de l’exploitation, de l’esclavage, de l’âme humaine et de ses horreurs…

Le scénario et l’adaptation libre sont plutôt bien menés, le récit se veut narratif, un premier homme parle, puis vient l’histoire racontée par Charles Marlow, qui s’entremêle de temps à autre avec la première narration, ce qui amène un peu de confusion par moments. Le tout reste assez facile à suivre, le voyage est coupé en plusieurs descentes aux enfers, des visions d’horreurs qui détruisent les hommes ou les rendent fous. Tout ce qui est censé valoriser l’être humain d’être supérieur car intelligent, est,au-coeur-des-tenebres-bd-soleil-extrait au fil des pages de la bande dessinée, détruit par les bassesses et la noirceur que peut également cacher l’âme humaine. Le dessin de Loïc Godart est bien évidemment sombre, mais laissant entrer une luminosité, les traits des visages un peu exagérés, déformés apportent un caractère plus rude et structuré à l’histoire.

Cette adaptation libre d’Au cœur des ténèbres est une invitation, plutôt cruelle, à venir découvrir, à travers une bande dessinée, le continent noir au début du XIXème siècle, une terre vierge, blanche, pure qui se voit salie par l’homme civilisé…

A propos celine.durindel

A lire aussi

The Doors « Waiting For The Sun

The Doors « Waiting For The Sun  » : 2CD + LP remasterisé avec 14 titres inédits

Lire les articles précédents :
Section de recherches : Interview Xavier Deluc fidèle au poste

La saison 8 de Section de recherches est celle de tous les changements. Avec une ...

L’unité de Ninni Holmqvist, un roman d’anticipation fort et haletant

Parmi les publications nombreuses et variés du Livre de poche, je vous présente ce livre ...

Prenez place à bord de La Belle Box avec de vrais gens

La Belle Box nous reçoit chez elle pour la 4ème édition un samedi soir rue ...

Fermer